L'ouïe

L'ouïe
Déjà durant la grossesse, l’ouïe du foetus est un sens aiguisé. « Dès le 6 e mois, il est sensible à tous les bruits qu’il entend

Déjà durant la grossesse, l’ouïe du foetus est un sens aiguisé. « Dès le 6 e mois, il est sensible à tous les bruits qu’il entend : la voix de sa mère, les battements de son coeur, les gargouillis de sa digestion, de même que tout ce qu’il perçoit comme bruit extérieur », confirme Dre Cousineau. Il se familiarise aussi avec le langage.

On sait que les sons graves lui parviennent assourdis et l’apaisent et que les sons aigus, par opposition, peuvent le stresser (ex. : klaxon, sonnette, alarme, etc.). Mais par-dessus tout, il réagit à la voix humaine. Il serait même sensible à ses changements de rythme et d’intonation.

Grâce à l’audition, les bébés sont capables de décoder les sentiments et les émotions à la simple intonation de la voix.

Comment être certain qu’il entend bien? Douze hôpitaux québécois offrent un dépistage de la surdité à leurs nouveau-nés et un Programme québécois de dépistage sera progressivement implanté dans tous les centres de naissance du Québec. « Ce dépistage permet de vérifier les émissions oto-acoustiques (EOA). Ce sont des sons émis spontanément par l’oreille, vérifiés par une petite sonde placée dans l’oreille, qui démontrent que l’enfant entend bien », explique-t-elle.

Très tôt, vous aurez des preuves de la bonne audition de votre nourrisson : il tourne sa tête dans votre direction quand vous parlez ou sursaute des quatre membres à différents sons. « Si votre bébé ne réagit pas aux sons ou si, vers 7 mois, il n’essaie pas d’imiter vos sons, il est important de le mentionner à un médecin et de passer un test d’audition », précise la pédiatre.

Comment l’accompagner?

Privilégier un environnement calme, idéalement, sans radio forte ni télévision. Mettre plutôt de la musique douce. Éviter aussi les bruits très forts, notamment les bruits d’outils aigus, qui pourraient endommager son ouïe. Le son préféré de bébé reste votre voix : parlez-lui souvent et s’il vocalise, émerveillez-vous! (De la naissance à 6 mois.)

À la naissance, bébé reconnaît immédiatement la voix de sa mère, de même que certains sons ou certaines melodies familières qui sont rassurants pour lui.

Jouer avec les sons : chanter des comptines en remuant les mains, imiter le bruit des animaux, mettre de la musique et claquer des doigts au rythme des sons, lui offrir un hochet qui fait du bruit. Vous pouvez aussi associer différentes musiques à différents moments de la journée : des musiques calmes avant la sieste, des musiques dynamiques pendant les périodes d’activité. (Dès 6 mois.)

Expérimenter! Sortir du garde-manger des pois chiches, des graines de tournesol, des grains de maïs, etc. Les utiliser ensuite pour fabriquer des maracas à l’aide de petites bouteilles en plastique, chacune remplie à moitié d’un type de graine. Bébé pourra ainsi comparer les différents types de sons produits. (Dès 12 mois.)

« Mon conjoint joue de la musique – guitare, harmonica – et je remarque que notre petit Manuel reconnaît les chansons qu’il écoute avec son père un peu partout. Il reproduit nos rythmes, est attentif au son des oiseaux... Pourtant, nous n’avons pas particulièrement cherché à le stimuler sur ce plan plus que sur un autre. »
Annie Vanden Abeele, Mirabel, maman de Laurence et Mariane (6 ans) et de Manuel (3 ans)

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, juillet-août 2012
Recherche et rédaction : Marie Charbonniaud

Partager