Dossier

La grossesse de A à Z

«Notre bébé se développe-t-il bien?», «À qui ressemblera-t-il?» et «Comment réagira l’aîné?» font partie des mille et une questions que se posent les couples qui attendent un enfant. Voici 26 aspects de la grossesse à découvrir pour vous aider à bien vivre cette période.

Continuer

La grossesse de A à Z

« Notre bébé se développe-t-il bien? », « À qui ressemblera-t-il? » et « Comment réagira l’aîné? ». Voici 26 aspects de la grossesse à découvrir pour vous aider à bien vivre cette période.

Acide folique

Cette vitamine contribue à la formation des cellules, du sang, du cerveau et du système nerveux du bébé à venir. Un manque d’acide folique pourrait lui causer un retard de croissance ou une malformation comme le spina-bifida. « On recommande donc aux femmes de prendre des suppléments d’acide folique trois mois avant la grossesse, dit la Dre Nathaël Leduc Arbour, médecin de famille et chef de département à l’unité des naissances au CSSS des Sommets. Ensuite, il est conseillé de prendre des multivitamines prénatales contenant de l’acide folique durant la grossesse. » Le fer, le calcium et la vitamine D sont aussi importants pour la santé de la mère et du bébé.

Blues

La grossesse est en général une période heureuse, mais il arrive aussi que des femmes se sentent déprimées. Il faut être attentif si ce sentiment prend trop de place. « Durant la grossesse, les femmes peuvent se sentir à fleur de peau à cause des changements hormonaux, explique la psychologue Karine Lapointe. Elles réagissent plus fortement à toutes sortes de choses, elles sont plus sensibles, elles se remettent plus facilement en question. » Ces sentiments sont normaux, mais certains signes sont à surveiller. « Si la future maman ressent une grande tristesse, pleure beaucoup, a perdu l’appétit et n’a plus d’intérêt pour ses proches et ses loisirs, elle doit en parler à un médecin. Cela pourrait être le signe d’une dépression », prévient la psychologue. Environ 10 % des femmes enceintes souffrent d’une dépression modérée ou grave. Les pères peuvent aussi être à risque de dépression durant la grossesse. Ils éprouvent certaines inquiétudes et peuvent ressentir du stress. Il est donc important de garder une bonne communication dans le couple au cours de cette période et de demander de l’aide au besoin.

Cigarette, alcool et drogue

Il est conseillé d’arrêter de fumer durant la grossesse, car cela nuit au bon développement du bébé et augmente le risque de fausse couche et d’accouchement prématuré. La fumée secondaire représente aussi un danger, car elle est encore plus toxique que celle inspirée par les fumeurs. Boire de l’alcool au cours de la grossesse est aussi à éviter. Les connaissances scientifiques actuelles ne permettent pas de déterminer la quantité d’alcool qu’il est possible de consommer sans risque pour le bébé, c’est pourquoi les médecins recommandent aux femmes enceintes d’éviter d’en boire. L’alcool consommé passe directement du sang de la mère au sang du bébé à travers le placenta et peut causer des malformations au bébé (coeur, reins, yeux, etc.) et des retards intellectuels. Les femmes enceintes ne devraient pas non plus prendre de drogues, car ces substances passent aussi à travers le placenta et peuvent nuire au développement du foetus.

Développement du foetus

Du jour de la fécondation jusqu’à l’accouchement, le bébé ne cesse de se développer dans le ventre de sa mère. C’est d’abord un oeuf de la taille d’une tête d’épingle, puis un embryon qui se transforme en foetus. Au fil des semaines, ses organes se développent, ses ongles poussent, son sang se constitue. Saviez-vous que le bébé commence à sucer son pouce après 14 semaines? Après 21 semaines, il joue avec ses pieds et ses mains. À la 26e semaine, les traits de son visage se précisent et, à partir de la 37e semaine, tous ses organes fonctionnent. Le bébé est alors considéré à terme, prêt à naître. Il ne reste plus qu’à l’attendre!

Examens médicaux

La première visite avec un professionnel de la santé devrait avoir lieu avant la 12e semaine de grossesse. Le médecin, la sage-femme ou l’infirmière fera alors un examen physique complet (prise de pouls, poids, taille, examen gynécologique, etc.). S’il n’y a pas de problème de santé et que la grossesse se déroule normalement, vous le verrez ensuite toutes les 4 à 6 semaines. À partir de la semaine 31, les visites auront lieu toutes les 2 ou 3 semaines. Cela passera à une visite par semaine à partir de la 37e semaine de grossesse. « Il y a aussi une échographie vers la 20e semaine pour voir si le bébé est en santé, et on recommande quelques tests de dépistage comme le test de trisomie 21, le test de diabète de grossesse et le test du streptocoque B », indique la Dre Nathaël Leduc Arbour.

Frère et soeur

Vous attendez un bébé et vous avez déjà un enfant? L’idéal est de lui en parler quelques mois avant la naissance. « Une bonne façon de le préparer à la venue d’un petit frère ou d’une petite soeur est de partir des livres qui existent à ce sujet, conseille la psychologue Karine Lapointe. Vous pouvez aussi répondre à ses questions en respectant son rythme, pour lui laisser le temps de se faire à l’idée. » Des petits gestes peuvent aussi rendre la situation plus concrète pour votre enfant : poser sa main sur votre ventre pour lui faire sentir le bébé, lui demander de vous aider à choisir des vêtements pour le nouveau-né ou lui proposer de mettre des toutous dans le berceau.

Livres pour les enfants

  • Lettres à mon cher petit frère qui n’est pas encore né, texte : F. Kessler, ill. : A. Pilon, Éditions Grasset-Jeunesse, 2015, 32 p.
  • Ma mère, c’est la plus forte : une histoire sur la naissance, texte : C. Durand, ill. : A. Larouche, Cynthia Durand éditrice, 2014, 32 p.
  • Neuf mois, texte : A. Delaunois, ill. : G. Després,Éditions de l’Isatis, 2015, 24 p.
  • P’tit Loup devient grand frère, texte : O. Lallemand, ill. : É. Thuillier, Éditions Auzou, 2015, 24 p.

Génétique

À quoi ressemblera votre bébé? Aura-t-il les yeux de papa ou de maman? « Sur ce plan, notre garçon nous a surpris, confie Étienne, papa de Siméon, 6 ans, de Margot, 3 ans, et de Jeanne, 8 mois. Il était blond aux yeux bleus, alors que ma conjointe est brune aux yeux bruns et moi brun aux yeux pairs. En fait, Siméon tient ses yeux bleus de ses grands-parents. » Couleur des yeux et des cheveux, taille, traits du visage, etc. : les caractéristiques physiques se transmettent des parents aux enfants avec les gènes. La moitié du bagage génétique (23 chromosomes sur 46) vient du père et l’autre moitié, de la mère. La nature fait le reste, en mélangeant les gènes et en distribuant à l’enfant, au hasard, les caractéristiques de ses parents!

Hormones

Durant la grossesse, plusieurs hormones préparent le corps de la femme. Chacune travaille fort pour remplir ses fonctions.

  • La BHCG (ou hCG) : c’est l’hormone recherchée au moment des tests de grossesse. Elle est sécrétée lorsque l’ovule fécondé s’installe dans l’utérus. Dans les premières semaines, elle assure la survie de l’embryon. C’est sa présence qui cause des nausées.
  • La progestérone et les oestrogènes préparent l’utérus à accueillir le bébé. Elles sont aussi responsables de l’envie de dormir et de la transformation des seins.
  • L’ocytocine est produite en grande quantité au moment de l’accouchement. C’est elle qui provoque les contractions de l’utérus. Sa production favorise aussi l’attachement mère-enfant.

Interdits

Il est possible et même conseillé de faire de l’exercice pendant la grossesse, mais certaines activités sont à éviter. C’est le cas des sports qui peuvent causer des chutes ou des blessures au ventre comme le tennis, le soccer, les sports de combat, le ski alpin et le hockey de même que les activités qui entraînent des changements de pression ou d’altitude comme la plongée sous-marine. « J’ai toujours aimé bouger pendant mes grossesses, dit Catherine, maman de trois enfants. Je faisais du vélo, de la raquette et de la randonnée. J’ai fait du ski alpin une fois et je n’ai pas aimé ça, car j’ai eu peur de tomber. » Certains aliments sont aussi interdits pendant la grossesse pour éviter des maladies comme la listériose. Il s’agit surtout des viandes, des poissons et des fruits de mer crus ou pas assez cuits, des oeufs crus et des fromages au lait cru ou non pasteurisés.

Jumeaux et grossesse multiple

En 2014, il y a eu 2 631 naissances multiples (jumeaux, triplés, etc.) au Québec, ce qui représente 3 % de toutes les naissances. Vous avez plus de chance d’avoir de faux jumeaux, c’est-à-dire des bébés issus de deux ovules différents, s’il y en a déjà dans la famille de la mère. Par contre, les jumeaux identiques, c’est-à-dire les bébés qui proviennent d’un même ovule, sont le fruit du hasard. L’hérédité n’y est pour rien. Les grossesses multiples sont considérées comme des grossesses à risque. « Il y a plus de risques de complications et de naissances prématurées », dit la Dre Nathaël Leduc Arbour.

Kegel

Voici de petits exercices qu’une femme enceinte peut faire chaque fois qu’elle y pense! Il s’agit de contracter les muscles du plancher pelvien, c’est-à-dire de faire comme si vous vouliez retenir une envie de pipi, et de relâcher. Vous pouvez demander à votre professionnel de la santé de vérifier si vous les faites correctement. « Faire les exercices de Kegel vous servira à l’accouchement. Cela diminue le risque de déchirure et prépare les muscles utilisés pour pousser le bébé », explique Nathalie Bisson, sage-femme au CSSS Jeanne-Mance. En renforçant les muscles qui soutiennent la vessie, vous limiterez les petites pertes d’urine qui peuvent survenir en toussant, en riant ou en soulevant des choses lourdes. Par ailleurs, ces exercices tonifient les muscles du vagin et facilitent la reprise des relations sexuelles. « Je conseille de les faire plusieurs fois par jour, même après la grossesse. La seule chose à éviter c’est de les faire pendant qu’on urine, car cela augmente les risques d’infections », ajoute‑t‑elle.

Lien d’attachement

Au fur et à mesure que son ventre s’arrondit, la mère sent peu à peu naître de l’amour pour ce petit bébé qui se développe dans son corps. « Le lien d’attachement devient souvent plus réel au 2e trimestre de la grossesse, quand la maman commence à sentir le bébé bouger, affirme la psychologue Karine Lapointe. Même si le père ne ressent pas physiquement la présence du bébé, il s’y attache aussi, mais un peu plus tard, précise la psychologue. Ce sentiment apparaît généralement vers la fin du 2e trimestre ou au début du 3e, à partir du moment où il voit son enfant à l’échographie. » Après l’accouchement, passer du temps avec bébé et lui donner des soins contribuent à faire grandir l’attachement des parents.

Mouvements du bébé

Le bébé bouge dès la 8e semaine de grossesse, mais la femme ne commence à le sentir qu’entre la 15e et la 23e semaine. Après la 30e semaine, vous pouvez vous attendre à sentir votre bébé bouger au moins 10 fois par jour. « À ce stade, les mamans ne sentent cependant pas toujours leur bébé bouger parce qu’elles sont actives, précise la sage-femme Nathalie Bisson. Mais si vous vous inquiétez parce que vous avez l’impression que votre bébé ne bouge plus, buvez un jus sucré et allongez-vous sur le côté gauche pendant deux heures. Vous devriez sentir votre bébé bouger au moins six fois. Si ce n’est pas le cas, il faut appeler Info-Santé (811), l’hôpital ou la sage-femme. »

Nausée

Qui dit grossesse dit nausées? Pas forcément. « Je dirais que la moitié de mes patientes en souffre », dit la Dre Nathaël Leduc Arbour. Et celles qui en ont ne les ressentent pas avec la même intensité. Cela varie même d’une grossesse à l’autre. « Je n’ai presque pas eu de nausées à ma 1re grossesse, raconte Véronique, maman d’Éloi, 20 mois, et enceinte de nouveau. Mais au début de ma 2e grossesse, je ne pouvais pas ouvrir le frigo sans que le coeur me lève! Je n’ai pris aucun vrai repas pendant plusieurs semaines. Je grignotais de la salade, des bananes, des céréales et des boissons nutritives pour femmes enceintes. » Heureusement, les nausées diminuent à partir de la 14e semaine et s’arrêtent généralement autour de la 20e.

OLO

OLO (pour oeuf, lait, orange) est le nom du programme destiné aux femmes enceintes vivant avec un faible revenu. Celles qui y participent reçoivent tous les jours, par leur CSSS, un oeuf, un litre de lait, un verre de jus d’orange et des multivitamines. Cela leur permet de combler une part importante de leurs besoins quotidiens en protéines, en calcium et en vitamines C et D afin de donner naissance à un bébé en santé et de meilleur poids. Emmanuelle Touchette, maman de petites jumelles de 1 an, a profité de ce programme avec d’autres futures mères. « Tous les jeudis, des infirmières nous pesaient et prenaient notre pression. Puis, elles nous parlaient de différents sujets comme l’accouchement, l’allaitement et les coliques de bébé, raconte-t-elle. J’ai adoré ces séances, car j’y ai appris beaucoup de choses et je me sentais prête pour la venue de mes jumelles. On nous donnait aussi des coupons pour avoir du jus d’orange, des oeufs et du lait gratuitement à l’épicerie. Cela m’a encouragée à bien me nourrir. »
www.fondationolo.ca

Père

Même si le futur papa ne vit pas de changements physiques, la grossesse est une période importante pour lui aussi. Il éprouve souvent les mêmes craintes et les mêmes inquiétudes que la mère en ce qui concerne par exemple l’accouchement et son nouveau rôle de parent. Le père peut s’impliquer de différentes manières durant la grossesse, par exemple en soutenant sa conjointe, en parlant avec elle de ses inquiétudes, en allant aux rendez-vous médicaux et en participant aux cours prénataux. Caresser le ventre de la mère, parler au bébé et préparer sa chambre représentent aussi des façons de commencer à créer des liens avec son enfant. L’implication du père a aussi du bon pour la future maman. « Sa présence sécurise », affirme la psychologue Karine Lapointe. De plus, cela réduit le stress de la mère et diminue le risque de complications au moment de l’accouchement. De récentes études démontrent même que les habitudes de vie des pères peuvent aussi avoir un effet sur la santé de leurs enfants. Ainsi, comme les mamans, les papas devraient avoir une bonne alimentation et éviter de fumer et de boire trop d’alcool.

Questions

« Quand est-ce que le bébé va bouger? », « Est-ce que je peux boire du café? », « Puis-je conduire en fin de grossesse? » : c’est normal de vous poser des questions. Trouver des réponses vous permettra de bien vivre la grossesse et de diminuer le stress lié à tous ces changements. Pour y arriver, vous pouvez noter vos questions et les poser au médecin, à votre sage-femme ou à une infirmière au moment de votre prochaine visite. Les cours prénataux, les livres et les sites de référence qui parlent de la grossesse sont aussi de bons outils. « Nous sommes allés aux cours prénataux et j’ai lu un peu le livre que ma blonde lisait souvent, raconte Daniel, papa d’Éloi, 20 mois. Mais Véronique, elle, faisait beaucoup de lectures. Avant chaque visite chez le médecin, elle préparait sa liste de questions. »

Ressources

Il existe beaucoup de ressources qui peuvent vous aider à mieux vivre votre grossesse.

Livres

  • Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, INSPQ, 2015, 776 p.
    www.inspq.qc.ca/mieux-vivre
  • Mes cours prénataux : tout sur la grossesse, l’accouchement et le retour à la maison, M. Fortier, Éditions Caractère, 2014, 304 p.
  • Une naissance heureuse : bien vivre sa grossesse et son accouchement, I. Brabant, Éditions Fides, 2013, 584 p.

Suivi

Gouvernement

  • Devenir parent :
    http://bit.ly/1h06XOE

Tabac, drogues et alcool

Violence conjugale

Adolescentes

Jumeaux et triplés

  • Association de parents de jumeaux et de triplés de la région de Montréal
    www.apjtm.com

Écoute

Stress

Saviez-vous que vivre beaucoup de stress durant la grossesse peut avoir des répercussions sur votre bébé des années plus tard? De récentes études démontrent qu’un enfant dont la mère a vécu un stress important quand elle était enceinte pourrait, par exemple, être plus à risque d’avoir des troubles d’attention et de comportement. C’est pour cette raison qu’il est important de trouver des moyens de diminuer votre stress au cours de la grossesse. Faire une liste de vos priorités, apprendre à dire non, vous accorder des moments de détente, faire de l’exercice ainsi que bien manger et dormir suffisamment (si possible!) pourraient vous aider à mieux contrôler votre stress.

Travail

De façon générale, la plupart des emplois sont sécuritaires pour la femme enceinte. L’employeur peut toutefois être amené à adapter son poste, à lui proposer d’autres tâches ou à lui offrir un congé préventif. C’est le cas, par exemple, si le travail est exigeant physiquement ou s’il faut rester longtemps debout. Même chose s’il faut travailler avec de jeunes enfants ou des gens malades, s’il y a des produits toxiques à manipuler ou si le travail doit se faire dans la chaleur et le bruit. Si une femme pense que son emploi est à risque pour sa grossesse, « elle doit aller chez son médecin et remplir le formulaire du programme Pour une maternité sans danger, indique la Dre Nathaël Leduc Arbour. La CSST décidera si elle est admissible. »

Unique

Chaque grossesse est unique… comme le sont chaque enfant, chaque relation parent-enfant et chaque façon de vivre sa maternité ou sa paternité. La prise de poids, par exemple, peut être différente d’une femme à l’autre ou même d’une grossesse à l’autre. Certaines femmes enceintes ont une peau magnifique et d’autres ont de l’acné. Le corps s’adapte différemment chaque fois ; il ne réagit pas de la même façon aux hormones. Une 2e grossesse fait souvent sortir le ventre plus vite que la 1re. Par ailleurs, il n’est pas rare de sentir les mouvements du bébé plus tôt qu’au cours de votre 1re grossesse. À chaque grossesse son aventure!

Voix

Non, ce n’est pas fou de parler à votre bébé pendant la grossesse! Entre la 20e et la 24e semaine de grossesse, il commence à entendre les sons venus de l’extérieur. Votre bébé est d’ailleurs plus sensible aux sons graves comme la voix de son père. « Ma conjointe est de nouveau enceinte et je sais que le bébé entend ma voix, confie Jocelyn, papa de Félix, 20 mois. Le soir, je m’approche du ventre de ma blonde pour parler au bébé et lui souhaiter bonne nuit. C’est ma façon de communiquer avec lui et de créer un lien. »

Web

Besoin de plus d’informations sur la grossesse? Profitez d’Internet. Vous pouvez par exemple vous abonner à l’infolettre personnalisée de Naître et grandir qui permet de recevoir, chaque semaine, de l’information liée à votre stade de grossesse ou à l’âge de votre enfant jusqu’à 5 ans. « Je suis abonnée depuis le début de ma 1re grossesse, dit Véronique, qui attend son 2e enfant. Pour le bébé à venir, ça me permet de savoir quel organe se développe en temps réel. Et pour mon garçon de 1 ½ an, j’y trouve des idées d’activités à faire avec lui, selon son âge. »

Abonnement à l’infolettre

Notre site Web propose aussi :

X et Y pour chromosomes

Dès sa conception, l’embryon porte les deux chromosomes qui détermineront le sexe de votre bébé. Si l’embryon porte deux chromosomes X, ce sera une fille. S’il est porteur de la paire de chromosomes X et Y, ce sera un garçon. Ce n’est qu’à la 8e semaine de grossesse que ces chromosomes entrent en action pour définir le sexe. Au bout de la 12e semaine, le système reproducteur et les organes génitaux du foetus sont complètement définis. Fille ou garçon? Certains couples préfèrent garder la surprise alors que d’autres demandent à le savoir au moment de l’échographie. Il naîtrait en moyenne 105 garçons pour 100 filles.

Zzzzz dormir

« Ma soeur faisait beaucoup de cauchemars lorsqu’elle était enceinte. Moi, non, mais depuis le 6e mois de ma grossesse, je me réveille vers 5 heures du matin et je ne me rendors plus », confie Véronique, qui est enceinte de son 2e enfant. Comme elles, bien des femmes dorment mal durant leur grossesse, particulièrement pendant le premier trimestre et le dernier. Au début, la production d’hormones augmente la sensation de fatigue. Ensuite, au fur et à mesure que le bébé grossit, des malaises peuvent déranger le sommeil : l’envie fréquente d’uriner (le bébé pèse sur la vessie), les douleurs au dos et les crampes aux jambes. À la fin de la grossesse, la majorité des femmes se réveille en moyenne trois fois par nuit.

À retenir
  • Les transformations physiques de la grossesse, l’action des hormones et l’enfant à venir amènent les couples à vivre une gamme d’émotions.
  • La grossesse est un bon moment pour commencer à créer une relation avec votre futur bébé.
  • C’est normal d’avoir des craintes et beaucoup de questions.
  • Le médecin, la sage-femme, l’infirmière, les cours prénataux, les livres et les sites de référence qui parlent de la grossesse sont de bonnes sources d’information.
Naître et grandir

Source : magazine Naître et grandir, octobre 2015
Recherche et rédaction : Kenza Bennis
Révision scientifique : Marie Fortier, infirmière et formatrice en cours prénataux

 

Photos : GettyImages/mihailomilovanovic, Maxim Morin, iStock/GlobalStock et selvanegra, GettyImages/Rawpixel, iStock/Wisky, GettyImages/Marija Jovovic et Eva-Katalin, iStock/wjenningsphotography et NicolasMcComber