Le plaisir d'être actif

Ramper, marcher, courir, sauter : les enfants aiment bouger. En plus, c’est bon pour la santé et ça fait du bien. C’est pourquoi il est important d’habituer son enfant à être actif tout en ayant du plaisir, dès son jeune âge. Comment y parvenir? Suivez le guide!

Continuer

Quand bouger rime avec jouer

Ramper, marcher, courir, sauter : les enfants aiment bouger. En plus, c’est bon pour la santé et ça fait du bien. C’est pourquoi il est important d’habituer son enfant à être actif tout en ayant du plaisir, dès son jeune âge. Comment y parvenir? Suivez le guide!

Par Julie Leduc

Être actif permet à votre enfant de bien se développer. Et c’est facile pour un tout-petit, comme le remarque Karim Kammourieh, le papa de Louaï, qui aura bientôt 2 ans. « C’est naturel pour Louaï de bouger, dit-il. Rien ne le rend plus heureux que courir, jouer au ballon ou aller au parc! »

Bouger le plus souvent possible!

Dès ses premiers mois, un bébé devrait bouger plusieurs fois par jour. Par exemple, lorsqu’il joue au sol et qu’il passe du temps sur le ventre, votre bébé est actif physiquement. « Quand il bouge, il développe ses sens, découvre son corps et explore son environnement, explique Félix Berrigan, professeur à la Faculté des sciences de l’activité physique de l’Université de Sherbrooke. Petit à petit, il développe aussi des habiletés motrices, comme ramper, tirer, pousser, marcher, etc. »

À partir de 1 an, il est recommandé qu’un tout-petit soit actif au moins 3 heures par jour, selon les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures. À partir de 3 ans, ces moments actifs devraient inclure au moins 60 minutes de jeux énergiques par jour, c’est-à-dire des activités qui donnent chaud à votre enfant et qui font battre son cœur plus vite (ex. : danser, courir, faire des culbutes, sauter).

« Ça peut avoir l’air beaucoup », reconnaît Noémie Lafortune, ergothérapeute. Mais cela n’a pas à être fait d’un coup. « Chaque moment d’activité compte. Quand votre enfant s’amuse à courir du salon à la porte, c’est de l’activité physique! », illustre-t-elle. Et, bien sûr, ce que fait votre tout-petit dans son milieu de garde compte!

Évitez de laisser votre enfant assis plus d’une heure de suite, par exemple dans un siège ou une poussette.

Des bienfaits dès la petite enfance

Quand un tout-petit est actif, il améliore son endurance, son équilibre et sa coordination. « Être actif aide aussi à avoir une bonne posture, en plus de développer et de renforcer les muscles et les os », mentionne Peggy Gendron, kinésiologue et créatrice de jeux actifs pour faire bouger les enfants. L’activité physique est aussi essentielle pour assurer le bon développement du cerveau, et ce, dès le plus jeune âge. Elle contribue donc non seulement au développement physique de votre enfant, mais aussi à son développement social, émotionnel et intellectuel.

Bouger permet également à votre enfant de dépenser son énergie et de libérer des tensions, ce qui peut l’aider à diminuer son stress et son anxiété. « L’activité physique stimule la sécrétion d’hormones qui aident l’enfant à se calmer et à être réceptif aux apprentissages », ajoute la kinésiologue. C’est ce qu’observe Marilène Provencher chez son fils de presque 3 ans. « Quand il a bien bougé, Colin est attentif plus longtemps pour une histoire et toute sa routine se déroule bien », remarque la maman.

Plus votre enfant est actif, plus il prend confiance en ses capacités physiques.

Comment donner le goût de bouger davantage?

Le jeu est le meilleur moyen de rendre votre enfant actif. « On peut faire la course jusqu’à la salle de bain pour se brosser les dents, y aller à quatre pattes ou en sautant », donne en exemple la kinésiologue Peggy Gendron. Vous pouvez aussi danser avec votre enfant avant le souper ou rester dehors 15 minutes au retour de la garderie. En plus de le faire bouger, vous lui donnez de l’attention, ce dont il a besoin.

Jouer dehors est bien sûr un excellent moyen d’être actif. « Votre enfant bouge avec plus d’intensité quand il est dehors », explique le professeur Félix Berrigan. Pourquoi? C’est simple : il y a plus d’espace, plus de possibilités de bouger, moins de contraintes et la perception de l’effort y est moins grande, explique-t-il. Quand votre tout-petit joue à l’extérieur, il fait également face à plus de défis physiques, comme monter une butte ou marcher sur un terrain inégal.

De leur côté, Emmanuelle Dion et Mathieu Leduc, les parents d’Alexandria, 4 ½ ans, favorisent le transport actif. « Le matin, Mathieu accompagne Alexandria à la garderie à pied », dit Emmanuelle. De plus, sa fille a toujours accès à des objets qui la font bouger. « On laisse sa draisienne (vélo sans pédales) dans la maison et elle l’utilise souvent. Elle a également adopté mon ballon d’exercice. » Les enfants ont d’ailleurs plus tendance à être actifs si leurs parents le sont. Félix Berrigan rappelle qu’il est important de rester dans le plaisir et de ne pas forcer son enfant à faire un jeu : « Pour bouger, amusez-vous, c’est tout! »

Éloignez les écrans
Comme il y a seulement 24 heures dans une journée, votre tout-petit a moins de temps pour s’activer physiquement lorsqu’il passe du temps devant les écrans. Pour rappel, avant 2 ans, un tout-petit ne devrait pas être exposé aux écrans. Et de 2 à 5 ans, il ne devrait pas être devant un écran plus d’une heure par jour. Une fois les écrans fermés, il faut aussi proposer à votre enfant des activités qui le feront bouger.

Être actif: un guide d'activités amusantes

Besoin d’inspiration? À quoi vous attendre selon l’âge de votre enfant? Voici des activités physiques amusantes proposées par nos trois spécialistes. La plupart des jeux se font dehors et les seules règles à suivre sont d’avoir du plaisir et de respecter le rythme de votre tout-petit!

Besoin d’inspiration? À quoi vous attendre selon l’âge de votre enfant? Voici des activités physiques amusantes proposées par nos trois spécialistes. La plupart des jeux se font dehors et les seules règles à suivre sont d’avoir du plaisir et de respecter le rythme de votre tout-petit!

0 à 12 mois

Bouger éveille d’abord les sens de votre bébé, en plus de lui faire découvrir son corps. Au fil des mois, il apprend à tenir sa tête, à se retourner, et à agripper et manipuler des objets. Petit à petit, il commence aussi à jouer assis, en plus de s’exercer à se lever et à se déplacer. Voici des idées d’activités pour stimuler et faire bouger votre bébé.

  • Placez-le sur le ventre durant de petites périodes lorsqu’il est éveillé. Installez-le devant un miroir ou couchez-vous devant lui ou à côté de lui pour le motiver à lever sa tête.
  • Stimulez son corps avec des gestes doux. Bougez ses jambes pour le faire pédaler.
  • Couchez votre bébé sur le dos, sur une couverture, et déplacez-le doucement en tirant sur la couverture ou en la faisant tourner pour qu’il expérimente la sensation d’être en mouvement.
  • Couchez-vous à côté de votre bébé et laissez-le grimper sur votre ventre et toucher votre visage. Profitez-en pour lui faire faire des culbutes ou des roulades sur vous.
  • Lorsque votre tout-petit peut s’asseoir, placez quelques jouets hors de sa portée et encouragez-le à aller les chercher pour l’inciter à se déplacer.
  • Assoyez-vous devant votre enfant, les jambes ouvertes, et faites rouler un petit ballon vers lui. Encouragez-le à le toucher et à le pousser vers vous.
Quand Louaï était bébé, il aimait être sur le ventre. On se couchait à côté de lui pour qu’il se tourne et nous regarde. Et on le félicitait quand il réussissait quelque chose de nouveau, comme attraper un jouet ou se tourner sur le dos.
– Valérie Arsenault, maman de Louaï, 1 ½ an
  • Lorsque votre enfant marche à quatre pattes, placez au sol des jouets et des coussins de différentes textures afin qu’il passe par-dessus ou qu’il les contourne.
  • Installez-le près de meubles auxquels il peut s’appuyer pour se lever et se tenir pour se déplacer (ex. : pouf, sofa).

À partir de 1 an

Durant cette période, votre enfant se met à marcher, puis à courir. Les jeux l’aident à devenir plus habile dans ses déplacements. Il découvre aussi le plaisir de lancer et de se pousser avec ses pieds sur un jouet à roues.

  • Organisez un parcours de photos dans un corridor ou une pièce de la maison pour que votre enfant s’exerce à marcher. Collez quelques photos à sa hauteur, en les espaçant. Il pourra s’appuyer sur le mur avec ses mains pour aller les regarder.
  • Placez un panier à un mètre de votre enfant et encouragez-le à lancer une balle, un ballon ou des boulettes de papier dedans.
  • Jouez aux feux de circulation. Quand vous dites « vert », votre enfant peut courir, sauter ou danser. Quand vous dites « rouge », il doit s’arrêter et faire la statue.
On aime organiser de petits parcours dans la maison. On place des blocs de yoga à une petite distance les uns des autres et on invite Colin à sauter d’un bloc à l’autre ou par-dessus les blocs.
– Marilène Provencher, maman de Colin, 2 ½ ans
  • Soufflez des bulles de savon et encouragez votre enfant à les attraper!
  • Invitez votre enfant à imiter des animaux : voler comme un oiseau, ramper comme un serpent, nager comme un poisson, marcher comme un éléphant ou une tortue.
  • Faites un parcours d’obstacles. Demandez à votre enfant d’enjamber des jouets, de passer sous une chaise ou donnez-lui des défis, comme marcher avec un toutou sur la tête, sur la pointe des pieds, sur une ligne tracée au sol, etc.
  • Dessinez à la craie un trajet que votre enfant doit suivre (ex. : dans une cour d’école, sur le trottoir ou dans une entrée de garage). Il peut se déplacer en marchant, en courant, sur une draisienne (vélo sans pédales)...
On aime se lancer un ballon de fête. Ce jeu est parfait quand on va chez des amis. C’est simple, c’est amusant et ça crée le contact avec les autres. Seul bémol, ça peut parfois exciter beaucoup notre garçon!
– Karim Kammourieh, papa de Louaï, 1 ½ an

À partir de 3 ans

À cet âge, votre enfant est de plus en plus habile physiquement et il a plein d’énergie! Il réussit des actions complexes, comme sauter sur une jambe, monter et descendre les escaliers, courir à différentes vitesses, faire des culbutes et attraper un ballon. L’imaginaire prend aussi une grande place dans ses jeux. Vous pouvez donc lui proposer des activités avec des défis supplémentaires.

  • Dessinez à la craie un parcours sur le trottoir. Par exemple, faites des ronds représentant des roches sur lesquelles votre enfant doit poser un pied à la fois, une ligne droite pour marcher en équilibre et des étoiles sur lesquelles il doit sauter cinq fois.
  • Demandez à votre enfant de sauter par-dessus une corde à danser que vous faites tourner ou zigzaguer au sol.
  • Au parc, proposez-lui un « parcours de Ninja » rempli de défis. Dites, par exemple : « Marche entre les balançoires sans les toucher. Attention, elles sont en feu! Monte sur la petite butte et descends-la en roulant sur le côté. Marche à quatre pattes sur le banc de parc, car il y a des crocodiles dessous, puis cours toucher le gros arbre. »
  • Attachez une jambe de votre enfant à la vôtre avec un foulard et amusez-vous à marcher ensemble.
  • Accrochez un morceau de tissu derrière votre pantalon et demandez à votre enfant de vous l’enlever. Pour plus de défi, délimitez un cercle avec une grande corde et assurez-vous de ne pas sortir de cette zone. Inversez les rôles.
  • Donnez un coussin à votre enfant pour qu’il l’utilise comme bouclier. Ensuite, lancez vers lui des boules de papier ou des toutous qu’il devra bloquer avec son coussin « bouclier ».
Je m’entraîne souvent dans le salon. Quand Alexandria était bébé, je l’installais près de moi et je la prenais parfois dans mes bras pour faire des mouvements avec elle. Aujourd’hui, elle m’accompagne souvent et m’imite pendant mes entraînements.
– Emmanuelle Dion, maman d’Alexandria, 4 ½ ans

 

À retenir
  • Votre enfant a besoin d’être actif pour renforcer ses muscles, développer sa coordination et bien se développer.
  • Lorsqu’il bouge, il dépense aussi son énergie, ce qui l’aide à libérer des tensions et à apaiser son stress.
  • Il est bon de permettre à votre enfant de bouger souvent, sous forme de jeu, à l’intérieur comme à l’extérieur.

 

Naître et grandir

Source : magazine Naître et grandir, mai-juin 2022
Recherche et rédaction : Julie Leduc
Révision scientifique : Suzanne Laberge, professeure titulaire, École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique, Université de Montréal

 

RESSOURCES

  • Jeux pour s’amuser dans de petits espaces
    naitreetgrandir.com
  • Activités pour enfants, Actif pour la vie
    activeforlife.com/fr/activites
  • Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures
    csepguidelines.ca
  • Et si on jouait? Le jeu au cœur du développement de l’enfant, Francine Ferland, Éditions du CHU SainteJustine, 2018, 240 p.
  • L’activité physique chez les jeunes enfants : une habitude amusante et saine, Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
    enfant-encyclopedie.com
  • L’activité physique chez les enfants et les adolescents, Soins de nos enfants
    soinsdenosenfants.cps.ca

 

Photos (dans l’ordre) : Nicolas St-Germain, GettyImages/RyanJLane, Nicolas St-Germain, Maxim Morin, GettyImages/kate_sept2004, Nicolas St-Germain, GettyImages/ryasick