Pour commencer la maternelle sans stress

Pour commencer la maternelle sans stress
Écouter son vécu, en le laissant vous le raconter à son rythme. Souvent, il ne racontera pas ses activités, mais ses émotions
  • Être présent lors des premières semaines : accompagner votre enfant le matin, venir le chercher le soir.
  • Ne pas trop lui en demander. Éviter, par exemple, de lui poser trop de questions dès le premier soir, comme : « Tu t’es déjà fait des amis? », « As-tu aimé ton professeur? », etc. Lui laisser d’abord le temps de se faire des amis, de découvrir son école.
  • Écouter son vécu, en le laissant vous le raconter à son rythme. Souvent, il ne racontera pas ses activités, mais ses émotions (pourquoi il a été content, puis pourquoi il a été triste).
  • Ne pas lui cacher la difficulté de cette transition, pour tout le monde. Oui, la rentrée est difficile pour toute la famille. Les changements de routines, la rigueur des horaires, les innombrables choses auxquelles il faut penser, les achats scolaires, etc. Chacun doit s’adapter.
  • Attendre la 2e année pour l’inscrire aux activités parascolaires. Une statistique pour s’en persuader : lorsqu’ils sont inscrits à une activité musicale avant 7 ans, 95 % des enfants l’abandonnent dans les 3 ans qui suivent. « L’activité parascolaire se vivra beaucoup mieux en 2e année. Laissons la 1re année à l’adaptation scolaire et aux activités simples en famille! », conseille vivement Nicole Malenfant, enseignante en Techniques d’éducation à l’enfance au Collège Édouard-Montpetit.

Naitre et grandir.com


Source :
magazine Naître et grandir, septembre 2011 et novembre 2013
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir

Partager