Devenir père

Devenir père
L’engagement des pères favorise le développement des enfants. Voyez comment.


Quand les papas s’engagent auprès de leur enfant, ce dernier se développe pleinement et toute la famille en tire des avantages. Découvrez les bienfaits de l’engagement paternel et des conseils pour créer un lien fort avec votre tout-petit.

Qu’est-ce que l’engagement paternel et parental?

L’engagement paternel, tout comme l’engagement parental, se définit comme la participation et la préoccupation continues du père ou du parent envers le développement et le bien-être physique, psychologique et social de son enfant. Cet engagement est possible que le père ou le parent soit biologique, adoptif, séparé ou beau-parent.

Il existe plusieurs façons de s’engager comme parent auprès de son enfant. Voici les principales facettes de l’engagement parental :

  • Prendre soin de son tout-petit en participant activement aux soins et aux tâches liées à son bien-être;
  • Être en interaction, accessible et disponible pour son enfant, passer du temps avec lui;
  • Montrer son amour et son affection par des gestes et des mots;
  • Participer à l’éducation et aux activités relatives au développement de son enfant;
  • Contribuer au soutien financier et matériel de son enfant;
  • Penser à son enfant et parler de lui quand on n’est pas avec lui;
  • Rechercher une relation de collaboration avec l’autre parent pour le bien-être de l’enfant;
  • S’impliquer dans sa communauté pour le bien-être de son tout-petit.

Ces dimensions n’ont pas besoin d’être toutes présentes pour qu’un père ou un parent soit engagé. Par exemple, certains pères sont plus affectueux ou jouent davantage que d’autres avec leur tout-petit. Chaque parent exerce son rôle à sa manière. Ces facettes démontrent toutefois qu’il y a plusieurs façons de participer à la vie de son enfant et de voir à son bien-être.

Les bienfaits de l’engagement des pères

Au cours des dernières années, plusieurs études ont été faites auprès de papas pour démontrer que l’engagement des pères apportait de nombreux bienfaits autant à l’enfant qu’à la famille.

Voici les principaux bienfaits de l’engagement paternel :

  • Favorise la santé physique de l’enfant. Lorsque le conjoint est engagé dès la grossesse, la future maman obtiendrait de meilleurs soins prénataux et postnataux. L’engagement précoce du futur père encouragerait aussi la femme enceinte à adopter de meilleures habitudes de vie durant la grossesse, comme cesser sa consommation d’alcool ou de cigarettes.
  • Encourage l’allaitement. Des études ont montré que la présence et le soutien du père encouragent la mère à allaiter et à le faire plus longtemps.
  • Favorise l’attachement. Lorsque que le père répond rapidement et de manière constante aux signes de détresse ou d’inconfort de son enfant, il contribue à créer un lien fort avec son tout-petit. Cela se fait par exemple lorsqu’un papa prend, console ou berce son bébé qui pleure,
  • A un effet positif sur le développement cognitif de l’enfant. Des études effectuées auprès d’enfants de 2 à 5 ans révèlent que ceux qui ont un père présent et engagé présentent un développement cognitif supérieur à la moyenne. Lors de leur entrée à l’école, les enfants qui ont un père engagé démontreraient par exemple de meilleures compétences en résolution de problèmes.
  • Favorise le développement du langage de l’enfant. Les pères ont tendance à mettre davantage les enfants au défi quand ils leur parlent en utilisant souvent des mots plus complexes. De plus, ils ne comprendraient pas toujours leur tout-petit du premier coup. Cela forcerait les enfants à avoir une meilleure prononciation et un vocabulaire précis.
  • Développe l’autonomie et la capacité d’adaptation de l’enfant. Lorsqu’ils jouent avec leur enfant, les pères ont tendance à leur laisser moins de chance et à favoriser les jeux de bataille. Certains utilisent parfois les jouets de façon peu conventionnelle. De plus, les pères apporteraient généralement moins de soutien quand leur tout-petit accomplit une tâche. Ces comportements favorisent l’autonomie de l’enfant et sa capacité d’adaptation en plus d’améliorer sa tolérance au stress et aux frustrations. Les jeux physiques lui apprennent aussi à mieux contrôler ses mouvements et ses émotions.
  • Amène l’enfant à prendre plus de risques. Les pères encourageraient davantage leur enfant à prendre des initiatives, à s’aventurer et à se mesurer à des obstacles devant des situations nouvelles. Cette prise de risque permet aux tout-petits de tester leurs limites, d’apprendre à connaître leurs capacités et de développer leur confiance. Cela favorise aussi leur ouverture au monde.
  • Améliore la santé mentale. Les enfants qui ont un père engagé présenteraient moins de signes de dépression, d’anxiété, de détresse psychologique et d’émotions négatives.
  • Favorise de bonnes habiletés sociales. Les enfants qui ont un père engagé sont plus susceptibles d’entretenir des relations positives avec leurs frères et soeurs de même qu’avec les autres enfants et les adultes. Ils seraient aussi mieux protégés contre l’intimidation.
  • Préserve le bien-être psychologique de la maman. Les mères qui ont le soutien de leur partenaire présentent moins de symptômes de stress et de dépression. Elles se disent plus satisfaites de leur vie de couple. Les mères soutenues et encouragées par leur conjoint ont aussi tendance à être plus patientes, sensibles et disponibles avec leur enfant.
  • Aide à améliorer le partage des tâches domestiques. Les pères qui prennent soin de leur enfant ont tendance à s’impliquer davantage dans la réalisation des tâches domestiques.
  • Favorise la vie personnelle et professionnelle du père. Les pères engagés se sentent généralement plus confiants et efficaces dans leur rôle de parent. Ils seraient aussi plus satisfaits de leur relation de couple. Selon des études, les pères engagés réussiraient mieux au travail. De plus, les moments heureux vécus dans la paternité peuvent amoindrir l’effet des difficultés rencontrées au travail.

Conseils pour devenir un papa présent et engagé

La meilleure façon de s’adapter à l’arrivée d’un enfant et de s’engager auprès de lui, c’est de jouer un rôle actif dès la grossesse et la naissance. Voici comment vous pouvez vous impliquer dans votre rôle de père et favoriser la relation avec votre enfant :

  • Impliquez-vous dans le suivi de grossesse. Par exemple, vous pouvez accompagner la mère aux rendez-vous médicaux (ex. : suivi de grossesse, échographie). N’hésitez pas à participer aux rencontres en posant vos questions.
  • Parlez avec votre conjointe de la façon dont vous voyez l’implication de chacun (soins du bébé, boires, votre implication si elle allaite, tâches ménagères, etc.). Discutez aussi des valeurs et de l’éducation que vous souhaitez transmettre à votre enfant.
  • Participez aux cours prénataux avec votre conjointe. C’est une bonne façon de vous préparer et de savoir à quoi vous attendre pour l’accouchement et l’arrivée du bébé.
  • Informez-vous sur l’accouchement, les soins à apporter aux bébés, le développement et l’éducation des enfants. Mis à part les livres, vous pouvez consulter des sites Web. Il existe aussi plusieurs blogues de papas qui partagent leur expérience.
  • Profitez du congé de paternité pour faire connaissance avec votre bébé. Votre présence permet qu’une relation s’installe dès sa naissance. Vous pourrez ainsi connaître votre bébé et ses particularités. C’est aussi l’occasion pour lui de se familiariser avec vous. Le congé parental peut également prolonger votre présence à la maison puisqu’il peut être partagé entre les deux parents.
  • Prenez le temps de découvrir votre bébé et de l’observer. Qu’est-ce qui capte son attention, l’intéresse, le fait réagir? Lorsque vous le connaîtrez mieux, établir une relation avec lui sera plus facile.
Plus les pères vivent des réussites avec leur enfant, comme arriver à le consoler ou à l’endormir, plus ils se sentent compétents et ont envie de prendre soin de leur tout-petit.
  • Occupez-vous de votre bébé dès le début, même si vous n’êtes pas très à l’aise. Essayez de décoder ses pleurs et trouvez votre façon de le consoler. Répondez à ses besoins en changeant sa couche, en le berçant, en lui parlant et en lui chantant des chansons. Ces gestes de réconfort développent votre sentiment de compétence parentale et établissent une relation chaleureuse avec votre tout-petit.
  • Trouvez des activités que vous aimez faire avec votre bébé, si possible, sans votre conjointe. Par exemple, faites une promenade en poussette ou avec le porte-bébé, pratiquez le peau à peau, faites-lui un massage ou donnez-lui son bain. Cela vous permet de développer une relation spéciale avec votre enfant.
  • Parlez à votre partenaire et à votre entourage des inquiétudes que vous avez ou des difficultés que vous vivez. Profiter d’une écoute attentive, du soutien et de conseils de vos proches peut vous aider à gagner de la confiance et de l’aisance dans votre rôle.

 

Pour en savoir plus sur les questions que se posent souvent les pères en devenir, vous pouvez consulter notre fiche Inquiétudes des futurs papas.

 

Pères homosexuels

Les recherches s’entendent sur le fait que les enfants de familles homoparentales se développent de la même façon que ceux qui sont issus de familles hétéroparentales. Aucune différence significative dans le développement des enfants n’a été trouvée en ce qui concerne le développement sexuel, émotionnel, social ou cognitif. Certains pères gais pensent toutefois qu’ils doivent être parfaits. Certains ont peur aussi qu’on mette sur le dos de leur homosexualité toute difficulté rencontrée avec leur enfant. Il est important de rappeler qu’il n’y a pas de parent parfait. Il faut essayer de faire de votre mieux tout en vous donnant le droit à l’erreur. Les parents sont les personnes les mieux placées pour prendre soin de leur enfant, au meilleur de leurs capacités.
Source : Guide PAPPa, Regroupement pour la valorisation de la paternité.

 

Comment la mère peut-elle aider le père à s’engager?

Il est essentiel de laisser l’autre parent participer aux soins et aux activités avec bébé. L’engagement des deux parents est important pour le développement de l’enfant.

Parce qu’elles veulent le meilleur pour leur enfant, certaines mères ont tendance à dicter leurs manières de faire. Or, il faut reconnaître que tant que la sécurité du bébé n’est pas compromise, il y a plusieurs façons de prendre soin d’un tout-petit. Si le père sent que ses actions sont toujours jugées négativement, il risque de se retirer ou d’être toujours en conflit avec la mère.

À l’inverse, quand la maman valorise les compétences du père, ce dernier a tendance à être plus présent et à s’impliquer auprès de son enfant.

En tant que mère, vous pouvez donc :

  • faire attention à laisser de la place au père;
  • laisser votre enfant seul avec son papa régulièrement;
  • accepter que votre conjoint agisse différemment de vous avec votre enfant;
  • soutenir et encourager votre partenaire à prendre part aux soins de l’enfant en valorisant ses bons coups.

 

Trouver sa place dans l’allaitement

L’allaitement ne devrait pas être perçu comme un obstacle à la relation entre le père et l’enfant. Même si les pères ne nourrissent pas leur bébé, ils contribuent à leur réconfort. Prendre son tout-petit, le caresser, le consoler et lui parler sont autant de façons de créer un lien fort avec son enfant.
Plusieurs gestes posés par les pères pour participer aux séances d’allaitement permettent aussi d’aider la maman tout en approfondissant leur relation avec leur enfant. Par exemple :
  • porter chaleureusement le bébé à sa mère;
  • aider la maman à s’installer et à trouver la bonne position avec bébé;
  • veiller au confort de la mère (ex. : apporter un verre d’eau, une collation, un coussin);
  • faire faire le rot;
  • changer la couche;
  • s’occuper du bébé après l’allaitement en trouvant votre façon de l’endormir, de le calmer ou de l’amuser;
  • effectuer des tâches ménagères pendant que la maman allaite;
  • rassurer la mère, en lui offrant du soutien et en cherchant avec elle des solutions lorsque des difficultés d’allaitement surviennent.
Il est possible d’appliquer tous les conseils mentionnés précédemment (faire du peau à peau, le promener en porte-bébé ou en poussette, donner le bain, etc.), que le bébé soit allaité ou non.

Devenir parents : un travail d’équipe

Il est important que les couples forment une bonne équipe parentale à l’arrivée d’un enfant. Assurer les soins d’un enfant demande beaucoup de travail. Il est donc essentiel de s’entraider. De plus, mieux vaut que les parents agissent de manière cohérente et s’entendent sur son éducation dès le début.

Lorsque les parents ont une bonne relation de coopération, ils vivent moins de stress et leur bonheur conjugal est plus élevé. Une bonne collaboration des parents favorise aussi l’engagement paternel. De plus, la bonne entente des parents diminue les risques que l’enfant présente des problèmes de comportement.

Voici quelques conseils pour faciliter le travail d’équipe entre parents :

  • Placez les besoins de votre enfant au centre de vos décisions.
  • Faites-vous confiance ainsi qu’à l’autre parent.
  • Parlez-vous. Dites ce que vous avez à dire, mais écoutez aussi ce que l’autre parent a à dire.
  • Souvenez-vous qu’élever des enfants n’est pas une science exacte et que tous les parents peuvent se tromper.

Pour obtenir plus de conseils sur la collaboration entre parents, consultez nos fiches La communication entre partenaires et Être parents, un travail d’équipe et Parents séparés: l’importance de communiquer.

 

Quand le père est absent…

Le développement d’un enfant est-il compromis en l’absence d’un père? Pas nécessairement, pas plus qu’en l’absence d’une mère. Il est vrai que les enfants dont le père est absent sont plus nombreux à avoir des problèmes de comportement en général. Mais d’autres facteurs peuvent être en cause, comme la pauvreté ou l’absence d’un réseau de soutien.
Lorsqu’un enfant n’a pas de papa dans sa vie, il est souhaitable qu’il ait des contacts stables avec des hommes de confiance, comme un grand-père, un oncle ou un ami de la famille qui peuvent lui servir de modèles.
D’autre part, un père absent dans les premières années de vie de son enfant peut se rattraper plus tard. Reprendre contact demande toutefois beaucoup de patience et de douceur. Cela peut faire vivre des émotions contradictoires à l’enfant. Ce dernier peut par exemple résister ou refuser les tentatives de rapprochement ou encore présenter des comportements difficiles. Le père doit respecter le rythme de l’enfant et être très fiable pour gagner sa confiance.

 

À retenir

  • Il est important que les deux parents s’engagent auprès de leur enfant pour favoriser son bien-être et son développement.
  • L’engagement paternel aide notamment à développer le langage et l’autonomie de l’enfant en plus de favoriser sa capacité d’adaptation.
  • Passer du temps avec son enfant à faire des activités et à prendre soin de lui est un bon moyen de devenir un papa engagé.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Carl Lacharité, psychologue et chercheur au Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et de la famille
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2022

 

Photos : GettyImages/DGLimages, eclipse_images et YakobchukOlena

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • COALITION DES FAMILLES LGBT+. familleslbgt.org
  • COOPÈRE ROSEMONT. coopere.ca
  • DE MONTIGNY, F. et autres. Devenir et être père. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2021, 276 p.
  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. Père – Paternité. enfant-encyclopedie.com
  • FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES FAMILLE. fqocf.org
  • INITIATIVE AMIS DES PÈRES AU SEIN DES FAMILLES. iap.uqo.ca
  • INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Paternité. inspq.qc.ca
  • LIGNEPARENTS. ligneparents.com
  • PAQUETTE, Daniel. « La relation père-enfant et l’ouverture au monde », Enfance, vol. 56, no 2, janvier 2004, p. 205-225. cairn.info
  • PAQUETTE, Daniel et Marc BIGRAS. « The Risky Situation: A procedure for assessing the father–child activation relationship », Early Child Development and Care, vol. 180, nos 1-2, janvier 2010, p. 33-50.
  • PATERNITÉ LAURENTIDES. paternitelaurentides.ca
  • PREMIÈRE RESSOURCE, AIDE AUX PARENTS. premiereressource.com
  • REGROUPEMENT POUR LA VALORISATION DE LA PATERNITÉ. Guide d’adaptation des pratiques aux réalités paternelles, 2020, 126 p. www.rvpaternite.org
  • REPÈRE. repere.org
  • RÉSEAU DES CENTRES DE RESSOURCES PÉRINATALES DU QUÉBEC. rcrpq.com
  • RÉSEAU MAISONS OXYGÈNE. maisonsoxygene.ca
  • TABLE RÉGIONALE DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES FAMILLE DE LANAUDIÈRE. Coffre à outils à l’usage des pères : de la grossesse à 2 ans. trocfl.org

 

À lire aussi