En manchettes: bonheur et trouble de santé, ami imaginaire et cigarette électronique

En manchettes: bonheur et trouble de santé, ami imaginaire et cigarette électronique
Trouble de santé chronique et bonheur des enfants, avoir un ami imaginaire et cigarette électronique


DÉVELOPPEMENT

Trouble de santé chronique : pas un frein au bonheur des enfants

De nombreux enfants souffrant d’une condition médicale chronique seraient aussi heureux que les enfants en bonne santé, révèle une nouvelle étude américaine.

Les chercheurs n’ont pas repéré de « différences de bonheur » entre les enfants souffrant de certains problèmes chroniques et ceux en santé. Le bonheur ou la satisfaction générale dans la vie seraient plutôt influencés par le niveau socioéconomique de la famille et le stress vécu au quotidien.

Ces conclusions ressortent de l’analyse de questionnaires remplis par les parents de quelque 1200 enfants âgés de 5 à 9 ans ayant une condition particulière, que ce soit l’asthme, les allergies respiratoires, l’eczéma, l’épilepsie, l’autisme, un déficit d’attention, des problèmes digestifs, la dépression ou l’anxiété. Les parents devaient évaluer le niveau de satisfaction et de bonheur de leur enfant.

Tous les enfants avec une maladie chronique ne sont peut-être pas aussi heureux, prévient toutefois une psychologue qui n’a pas pris part à l’étude. En effet, le questionnaire n’a pas inclus les enfants souffrant de problèmes plus handicapants qui demandent un suivi plus serré et intensif, comme le diabète de type 1, la fibrose kystique ou le cancer. Ces enfants vivent des réalités plus difficiles qui pourraient réduire leur indice de bonheur, souligne la psychologue.

Source : MedicalXpress

Jeux

Ami imaginaire : de nombreux bienfaits!

Votre enfant a un ami imaginaire et cela vous inquiète? Soyez sans crainte, il s’agit d’un allié précieux pour le développement de votre tout-petit.

Selon des études, 65 % des enfants auraient un ami imaginaire, qui apparait généralement entre l’âge de 3 et 5 ans. Ce compagnon de jeu sorti tout droit de l’imagination serait d’abord et avant tout un moyen de soulager la solitude. Ainsi, les ainés de famille et les enfants uniques sont plus portés à s’inventer un ami imaginaire. Celui-ci est également très pratique pour expliquer un mauvais coup ou une maladresse et éviter de se faire chicaner par les parents.

Les enfants avec des amis imaginaires seraient, par ailleurs, plus à l’aise en société, davantage capables de se mettre à la place des autres et de comprendre les points de vue des amis. Ces enfants dotés d’une grande imagination accorderaient aussi plus d’importance à la personnalité des gens qu’à leur apparence. Par exemple, pour décrire leurs amis réels, ils utiliseraient des traits de caractère plutôt que des traits physiques. Enfin, les amis imaginaires permettraient aux enfants de comprendre que leurs pensées ne sont pas visibles par les autres.

Comme parent, la meilleure attitude est d’accepter cet ami fictif et de jouer le jeu, en permettant, par exemple, que le tout-petit lui fasse une place à table au souper. L’ami imaginaire est d’ailleurs bénéfique pour les parents qui deviennent plus attentifs aux jeux de leur enfant.

Source : The Conversation

SANTÉ

Cigarette électronique : néfaste pour la santé des enfants

Contrairement à ce que plusieurs pensent, la vapeur des cigarettes électroniques aurait des effets aussi néfastes sur les enfants que la fumée de tabac, suggère une étude américaine.

L’Académie américaine de pédiatrie recommande ainsi de ne pas fumer la cigarette électronique en présence d’enfants. L’Organisation mondiale pour la santé (OMS) ajoute même que les cigarettes électroniques sont un danger pour les foetus.

La vapeur des cigarettes électroniques contient des éléments chimiques pouvant être dangereux, comme les formaldéhydes, la nicotine, des métaux lourds et des particules fines. Les niveaux de nicotine seraient, notamment, presque aussi élevés que ceux retrouvés dans la fumée de tabac. Par ailleurs, les arômes ajoutés aux cigarettes électroniques seraient très toxiques pour les poumons. De plus, les parents doivent être prudents avec les cartouches de nicotine liquide, car les enfants peuvent s’empoisonner en avalant ce produit ou en y touchant.

L’étude a analysé des banques de données sur la santé de la population en 2016 et 2017. Les participants ont été questionnés sur leur fréquence d’utilisation de la cigarette électronique et le nombre d’enfants à la maison, en spécifiant si ceux-ci souffraient d’asthme ou non.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche La fumée secondaire.

Sources : HealthDay, Center for Disease Control and Prevention et Québec sans tabac

À lire aussi :

  • Trouble de santé chronique : pas un frein au bonheur des enfants
  • Ami imaginaire : de nombreux bienfaits!
  •  

    9 mai 2019

    Par l’équipe de Naître et grandir

    Naitre et grandir.com

     

    Photos : GettyImages/Hakase_, doble-d et Joegend

    Partager

    À lire aussi