L'asthme

L'asthme
Asthme : les symptômes; ce que c’est; que faire à la maison? Comment traiter? Comment prévenir?


Symptômes de l’asthme

Votre enfant :

  • a une respiration sifflante;
  • ressent une oppression à la poitrine;
  • tousse;
  • est essoufflé.

Si votre enfant présente des symptômes d’asthme pour la première fois, consultez rapidement un médecin. Si ce n’est pas la première fois, suivez le plan d’action établi par le médecin.

Consultez aussi le médecin si votre enfant tousse encore plus de 3 semaines après un rhume, surtout s’il tousse la nuit ou lorsqu’il fait un effort. Cela pourrait être un symptôme d’asthme.

Rendez-vous à l’urgence si votre enfant :

  • présente les signes d’une crise d’asthme grave : léthargie, élocution difficile (il est incapable de finir ses phrases);
  • a les lèvres qui bleuissent;
  • s’évanouit;
  • a le teint grisâtre;
  • utilise un bronchodilatateur par inhalation sans que cela soulage ses symptômes de difficulté respiratoire.

Qu’est-ce que l’asthme?

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires, en particulier des bronches. Il se caractérise par des épisodes répétitifs et intenses de difficulté respiratoire.

En raison de l’inflammation, les bronches sont enflées et produisent des sécrétions épaisses (mucus), ce qui contribue à fermer en partie les voies respiratoires. De plus, les muscles des bronches qui se contractent (bronchospasme) accentuent la difficulté respiratoire, car l’air ne peut pas circuler librement dans les poumons.

asthme_pm-2

Deux types d’asthme

Il existe deux types d’asthme : l’asthme épisodique et l’asthme persistant.

L’asthme épisodique touche les enfants de 1 à 5 ans. Les symptômes se manifestent alors pendant quelques jours, pour disparaître après un traitement approprié puis réapparaître un peu plus tard lors de la prochaine infection des voies respiratoires supérieures. Ce type d’asthme disparaît habituellement à l’âge scolaire.

L’asthme persistant est caractérisé par des symptômes fréquents. Il peut se développer pendant la petite enfance, mais apparaît plus souvent pendant la période scolaire. Il peut persister pendant toute la vie de la personne.

Quels sont les facteurs qui déclenchent des crises d’asthme?

Pour des raisons génétiques, le système respiratoire des personnes asthmatiques est plus sensible que celui des autres.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer des symptômes d’asthme, en particulier les infections virales des voies respiratoires supérieures, qui sont fréquentes chez les enfants d’âge préscolaire.

Chez les enfants âgés de plus de 5 ans, la crise d’asthme peut être causée par une réaction allergique lorsqu’ils sont exposés à certains allergènes dans l’air. Parmi les allergènes fréquents, il y a les acariens (mites de poussières), les pollens, les animaux (chien, chat) et les moisissures. Plus rarement, d’autres allergènes peuvent aussi être en cause, comme certains aliments ou médicaments.

La pollution, le froid, un effort physique intense et le stress constituent également des facteurs qui déclenchent une crise d’asthme. Ces facteurs peuvent varier d’un enfant à l’autre.

L’asthme : une maladie fréquente?
L’asthme est la maladie respiratoire chronique la plus répandue chez les enfants. Il serait responsable du quart des absences scolaires. Depuis les 50 dernières années, il est en croissance constante dans les pays industrialisés. Au Québec, on estime à plus de 600 000 le nombre de personnes atteintes d’asthme, dont plus de 350 000 enfants et adolescents. L’asthme est devenu l’une des principales causes d’hospitalisation et de visites à l’urgence chez les enfants.
Habituellement, les enfants qui ont des allergies ont plus de risque de souffrir d’asthme. De même, ceux dont un membre de la famille a une affection allergique – comme l’asthme, le rhume des foins ou l’eczéma – ont plus de probabilités d’être asthmatiques.

Comment traiter l’asthme?

Il n’existe pas de remède pour guérir l’asthme. Cependant, la maladie peut être traitée et contrôlée. Il existe deux types de médicaments pour traiter l’asthme : médicament qui contrôle (à prendre au quotidien) et médicament qui soulage (à prendre au besoin ou en cas d’urgence).

Pour réduire la fréquence et l’intensité des crises d’asthme, le médecin établit un plan d’action adapté à votre enfant. Ce plan comprend plusieurs directives relatives aux symptômes à surveiller, aux facteurs déclenchants à éviter et à la manière de vous y prendre pour réduire les risques de crise.

Dans beaucoup de cas, l’asthme peut être bien contrôlé. Un traitement approprié peut permettre aux enfants atteints d’asthme de vivre une vie normale et active.

Le plan précise également les médicaments à prendre. Le médecin prescrira un médicament pour ouvrir les bronches en cas de crise ainsi que, généralement, un anti-inflammatoire. Ce dernier peut être administré par voie orale au moment des crises. Un anti-inflammatoire administré par inhalation est souvent prescrit pour quelques semaines ou mois pour bien contrôler l’inflammation des bronches.

Le plan d’action donne aussi des indications qui permettent de reconnaître les signes d’une crise grave nécessitant une aide médicale d’urgence.

Il est primordial que votre enfant et vous compreniez bien les directives du plan d’action contre l’asthme préparé par le médecin. Au besoin, demandez-lui de vous recommander un centre d’enseignement sur l’asthme rattaché à un hôpital ou à une autre institution de santé. À cet endroit, vous pourrez consulter une personne spécialement formée pour répondre à vos questions.

Attention! L’asthme est une maladie chronique, avec des périodes d’aggravation et des périodes d’amélioration. Il est essentiel qu’un plan de traitement soit établi avec un médecin. Un suivi régulier est essentiel. Les visites à l’urgence ne permettent pas d’établir un plan de traitement optimal.

Soins et conseils pratiques

  • Suivez en tout temps les directives du plan d’action contre l’asthme établi par le médecin de votre enfant.
  • Apprenez à reconnaître les éléments qui déclenchent une crise d’asthme chez votre enfant et essayez de les éviter, que ce soit des infections virales des voies respiratoires supérieures, des facteurs physiques tels que le froid ou des allergènes particuliers comme la poussière (qui contient des acariens), les moisissures, le pollen, les animaux domestiques (surtout leur salive et leurs squames), etc.
  • Sachez reconnaître les symptômes d’une crise grave afin de pouvoir intervenir rapidement en cas d’urgence.
  • Assurez-vous que votre enfant prend tous les médicaments prescrits par le médecin en respectant les intervalles entre les prises et la durée de traitement déterminée.
  • Ayez en tout temps sous la main le médicament de secours prescrit par le médecin (généralement, un inhalateur doseur pour dilater les bronches, ex. : Ventolin).
  • Encouragez votre enfant à mener une vie aussi normale que possible. Ne l’empêchez pas de jouer et de pratiquer des activités physiques. Évitez de le maintenir dans la peur d’avoir une crise.
  • Faites en sorte que les directives du plan d’action contre l’asthme soient intégrées dans sa routine quotidienne comme s’il s’agissait de gestes normaux, au même titre que le brossage des dents. Il ne faut pas que ce soit une corvée stressante pour lui.
  • Gardez votre calme lorsque votre enfant présente des symptômes de crise et tenez-vous-en au plan d’action. Prenez le temps de lui expliquer ce qui se passe et de lui rappeler ce qu’il doit faire pour se sentir mieux.
Vitamine D
La recherche médicale récente recommande un supplément quotidien en vitamine D de 400 unités chez les enfants asthmatiques d’âge préscolaire et scolaire, car plusieurs ont un taux sanguin en vitamine D insuffisant. Un supplément peut donc aider à combler ce manque. Il n’y a toutefois pas assez de données probantes pour recommander la vitamine D pour prévenir les crises aiguës d’asthme.

Comment prévenir?

En général, les bébés allaités souffrent moins d’allergies et d’asthme, mais l’effet protecteur de l’allaitement n’est pas confirmé.
  • Évitez que votre enfant soit exposé à la fumée secondaire. Il est d’ailleurs préférable d’arrêter de fumer, idéalement avant la grossesse.
  • Évitez les endroits à forte pollution atmosphérique autant que possible.
  • Gardez la maison propre et sans moisissures.
  • Placez une housse antiacariens sur le matelas du lit de votre enfant.
  • Limitez le nombre de toutous dans la chambre de votre enfant et sur son lit.
  • Essayez d’éviter les allergènes qui déclenchent des crises d’asthme chez votre enfant.
  • Faites vacciner toute votre famille contre la grippe chaque automne.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2020

 

Photo : iStock.com/xavigm et illustration : bsip.com

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ASSOCIATION PULMONAIRE DU CANADA. Asthme. www.poumon.ca
  • ASSOCIATION PULMONAIRE DU QUÉBEC. Asthme. pq.poumon.ca
  • CHU SAINTE-JUSTINE. Une crise d’asthme : ça se comprend et ça se maîtrise. 2010. www.chusj.org
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • GARNER, Rochelle et Dafna KOHEN. Changes in the prevalence of childhood asthma among Canadian children. Health Reports, Statistique Canada, 2008. www.researchgate.net
  • HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS. L’asthme chez l’enfant. 2010. www.hopitalpourenfants.com
  • HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS. L’asthme et le rhume chez les enfants. www.hopitalpourenfants.com
  • KIDSHEALTH. Asthma. 2019. kidshealth.org
  • PASSEPORT SANTÉ. L’asthme. 2016. www.passeportsante.net
  • SANTÉ CANADA. Asthme. 2018. www.canada.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le diagnostic et la prise en charge de l’asthme chez les enfants d’âge préscolaire : document de principes de la Société canadienne de thoracologie et de la Société canadienne de pédiatrie. Document de principes, octobre 2015. www.cps.ca
  • STEFANIDIS, Christos et autres. « Vitamin D for secondary prevention of acute wheeze attacks in preschool and school-age children », Thorax, vol. 74, no 10, octobre 2019, p. 977-985.

Partager

À lire aussi