Les effets des services de garde sur le développement des enfants

Les effets des services de garde sur le développement des enfants
Quels sont les effets des services de garde éducatifs sur le développement des enfants?


Au Québec, une majorité d’enfants de moins de 5 ans fréquente un service de garde. Après leur famille, c’est l’environnement qui a le plus d’influence sur leurs apprentissages et leur développement, notamment si le milieu de garde est de qualité. Voici comment les services de garde éducatifs de qualité contribuent au développement des tout-petits.

Les différents types de services de garde

Il existe deux types de milieux de garde au Québec : les services de garde éducatifs reconnus par le ministère de la Famille du Québec en vertu de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance et les services de garde non reconnus. Les services de garde éducatifs reconnus ont notamment l’obligation d’offrir aux enfants un programme éducatif. Les autres peuvent aussi offrir un programme éducatif aux enfants, mais ils ne sont pas obligés de le faire.


Les services de garde éducatifs reconnus comprennent :

  • les centres de la petite enfance (CPE);
  • les garderies subventionnées et non subventionnées;
  • les services de garde en milieu familial reconnus par un bureau coordonnateur.


Les services de garde non reconnus regroupent notamment :

  • les services de garde en milieu familial non reconnus par un bureau coordonnateur;
  • les organismes communautaires, comme les haltes-garderies, qui offrent des services de garde temporaires;
  • les services de garde en milieu scolaire;
  • les camps de jour.

L’effet des services de garde de qualité sur l’apprentissage

Avant 5 ans, le cerveau des enfants se développe rapidement. Ainsi, les tout-petits sont très réceptifs aux stimulations, c’est-à-dire aux différentes expériences qu’ils vivent chaque jour (ex. : jouer, se faire bercer, parler avec leur parent, aller en promenade au parc, etc.). Les moments vécus dans un service de garde éducatif s’ajoutent aux stimulations offertes par la famille. C’est pourquoi ils peuvent aussi avoir un effet positif sur le développement et l’apprentissage des tout-petits.

La zone du cerveau responsable du langage est très réceptive aux stimulations entre 1 an et 2 ans.

Plusieurs études ont en effet démontré les bienfaits des services de garde éducatifs sur l’apprentissage et le développement des enfants, en particulier pour les tout-petits provenant de milieux défavorisés et pour ceux qui ont un tempérament difficile. Par exemple, il semble que les enfants de milieux défavorisés qui ont fréquenté un service de garde éducatif de qualité (ex. : CPE) sont moins susceptibles d’être vulnérables sur le plan de leur développement (ex. : social, affectif, moteur, langagier et cognitif) au moment de leur entrée à la maternelle que ceux qui n’ont pas fréquenté un tel service.

D’autres études ont démontré que les services de garde qui offrent un programme éducatif axé sur le jeu préparent bien les enfants aux apprentissages de la maternelle, car cela les aide à développer différentes habiletés.

De plus, les tout-petits qui fréquentent un service de garde éducatif de qualité auraient plus tard de meilleures aptitudes en mathématiques et ils auraient moins souvent recours aux services en éducation spécialisée. Apprendre à vivre en groupe ainsi qu’à suivre des routines et des règles à la garderie est aussi un atout pour l’école.

Les experts n’ont pas déterminé d’âge idéal pour commencer à fréquenter un service de garde éducatif. Il semble toutefois qu’il n’y a pas de problème à ce qu’un enfant commence tôt (ex. : vers 1 an), si le milieu est de qualité.

Tous les effets mentionnés précédemment dépendent surtout de la qualité du service de garde éducatif. Or, les enquêtes réalisées dans les dernières années révèlent qu’il existe des enjeux sur le plan de la qualité éducative offerte dans les milieux de garde. L’étude Grandir en qualité, réalisée en 2014, révèle par exemple que, dans l’ensemble, les services de garde éducatifs sont de qualité acceptable, à l’exception des pouponnières des CPE qui sont de bonne qualité.

Comment reconnaître un service de garde de qualité?

Un service de garde éducatif devrait permettre aux enfants de développer leurs différentes habiletés, d’avoir des relations positives avec les autres (enfants et adultes) et de stimuler leur goût d’apprendre.

Pour y parvenir, les experts recommandent notamment que les éducatrices soient formées en petite enfance, qu’elles participent à des activités de perfectionnement de même qu’elles connaissent et mettent en application le programme éducatif proposé par le ministère de la Famille.

La qualité des expériences vécues par l’enfant dans sa garderie a aussi une grande influence sur son développement. Ainsi, dans un milieu de qualité, les éducatrices sont chaleureuses, sensibles et à l’écoute des besoins des enfants. Elles proposent des activités stimulantes et elles ont des règles et des attentes claires que les tout-petits comprennent bien. De plus, elles communiquent et collaborent avec les parents pour assurer le bien-être des enfants. Un ratio éducatrice-enfants inférieur à la limite permise est aussi associé à un milieu de garde de qualité.

De plus, dans les services de garde de qualité :

  • les lieux sont sécuritaires et propres;
  • l’horaire est adapté au rythme des enfants;
  • la nourriture est de qualité;
  • les activités, le matériel de jeu et les livres proposés sont variés et adaptés à l’âge des enfants;
  • il y a assez de place pour que les enfants bougent à l’intérieur et à l’extérieur.

 

Le rapport éducatrice-enfants
Les CPE et les garderies (subventionnées ou non) ne peuvent pas accueillir plus de 80 enfants de 0 à 5 ans par installation. Les ratios sont de 1 éducatrice pour 5 enfants avant 18 mois, et de 1 éducatrice pour 8 enfants pour les moins de 4 ans. Pour les 4 ans, le rapport est souvent de 10 enfants par groupe. Dans les services de garde en milieu familial, la norme est de 1 éducatrice pour 6 enfants (dont maximum 2 poupons de 18 mois et moins) ou de 9 enfants (dont maximum 4 poupons) quand la responsable a le soutien d’une assistante.

 

Consultez cette infographie pour en savoir plus sur les caractéristiques liées à la qualité d’un milieu de garde.

 

Un atout pour développer le langage et les connaissances

Dans un service de garde éducatif de qualité, les tout-petits ont plusieurs occasions de développer leur langage et leurs connaissances. Par exemple, le simple fait d’être entourés de différentes personnes (enfants et adultes) avec qui interagir et parler stimule le langage des tout-petits.

De plus, lorsque les éducatrices utilisent un vocabulaire riche, des mots justes et qu’elles ajoutent des mots aux phrases des enfants, elles les aident à développer leur langage. Les activités comme les contes, les chansons et les comptines contribuent aussi à enrichir le langage des tout-petits.

Même lorsque les enfants ne parlent pas encore, les éducatrices peuvent commenter leurs jeux et développer ainsi peu à peu leur langage et leurs connaissances. Par exemple, si un enfant joue avec des blocs, son éducatrice peut lui dire : « Tu prends le bloc bleu. » Petit à petit, elle lui apprend des mots, mais aussi des couleurs.

Ainsi plusieurs experts ont montré que les services de garde éducatifs permettent :

Quand les éducatrices utilisent les livres pour poser des questions aux enfants et leur demander d’imaginer la suite de l’histoire, elles les amènent à développer leur pensée et leur créativité.
  • d’enrichir le vocabulaire;
  • d’améliorer la production de phrases complexes;
  • de favoriser la connaissance des couleurs, des lettres et des formes;
  • de diminuer les difficultés de langage à la maternelle;
  • d’obtenir de meilleurs résultats scolaires dans la langue d’enseignement au primaire.

Certains chercheurs estiment toutefois que l’effet positif des services de garde sur le langage devient minime si l’enfant reçoit déjà un soutien de qualité à la maison. Par exemple, si ses parents lui parlent beaucoup, qu’ils ajoutent des mots à ses phrases et lui racontent souvent des histoires.

Des effets positifs sur la socialisation

La fréquentation d’un service de garde éducatif de qualité aide aussi les tout-petits à développer leurs habiletés sociales. Cela offre en effet l’occasion d’interagir avec d’autres enfants au sein d’un groupe. Les garderies sont donc des endroits qui permettent aux enfants d’apprendre à vivre en groupe.

Dans un milieu de garde de qualité, les éducatrices aident, par exemple, les enfants à créer des liens avec les autres (ex. : dire bonjour, faire des bye-bye), à jouer ensemble, à partager et à régler de petites chicanes.

Dans les services de garde éducatifs, les tout-petits apprennent aussi à suivre des consignes et des règles favorisant l’harmonie du groupe, en plus de participer à différentes routines. Cela leur apporte un sentiment de sécurité. De plus, cette stabilité peut avoir des effets positifs sur leur comportement. Quand les attentes sont précises, claires et cohérentes, les enfants sont davantage portés à bien se comporter parce qu’ils savent ce qu’on attend d’eux.

La qualité de la relation entre l’éducatrice et le parent peut aussi aider à prévenir et à cerner rapidement des problèmes de comportement et à mettre en place des mesures d’aide et d’encadrement. Par exemple, quand l’éducatrice communique bien ses observations aux parents au sujet de leur enfant, ils peuvent voir ensemble comment intervenir à la maison comme dans le milieu de garde pour améliorer un comportement.

Des bienfaits pour le développement moteur

Il y a quelques années, des études ont révélé que les enfants ne bougeaient pas assez dans les services de garde et qu’ils passaient une grande partie de leur temps à faire des activités calmes et sédentaires. Par exemple, une étude québécoise effectuée en 2013 auprès de 242 enfants dans des centres de la petite enfance a révélé que les enfants étaient actifs en moyenne 53 minutes par jour. Et seulement 13 de ces 53 minutes consistaient en des activités ou en des jeux d’intensité moyenne à élevée.

Il semble toutefois que les choses seraient en train de changer. Les éducatrices sont encouragées à faire plus d’activités physiques avec leur groupe pour que les enfants bougent davantage. Et c’est tant mieux parce que les tout-petits qui bougent régulièrement dans leur milieu de garde découvrent leur corps et prennent confiance en leurs capacités.

Par exemple, quand les enfants font des jeux de poursuite, des courses à obstacles, des jeux de ballon ou quand ils s’amusent sur une trottinette ou un tricycle, ils exercent leur équilibre, leur coordination et leur endurance. Ils renforcent aussi leurs muscles, dépensent de l’énergie et libèrent de petites tensions.

Voici des conditions qui favorisent le développement moteur des enfants dans un milieu de garde :

  • favoriser le jeu libre;
  • amener les enfants dehors tous les jours;
  • avoir des éducatrices elles-mêmes actives;
  • prévoir plusieurs périodes dans la journée où les enfants peuvent jouer activement (ex. : courir, sauter, grimper, danser);
Les enfants ont tendance à être plus actifs lorsqu’ils jouent dehors et qu’ils décident eux-mêmes de leurs jeux.
  • mettre à la disposition des enfants du matériel polyvalent et diversifié qui les fait bouger (balles, ballons, tricycles, trottinettes, cerceaux, etc.);
  • transformer les moments de routine et de transition en jeux actifs (ex. : aller se laver les mains au lavabo en marchant sur les talons ou en sautant);
  • aménager des locaux destinés à l’activité physique;
  • éviter les écrans.
Et la motricité fine?
Plusieurs activités proposées aux tout-petits dans les services de garde éducatifs favorisent leur motricité fine. C’est le cas des casse-têtes, des dessins et des bricolages. Les routines sont aussi des occasions d’exercer la motricité fine des enfants, par exemple, quand ils lavent leurs mains, installent leur matelas pour la sieste ou attachent leur manteau. C’est la même chose avec les jeux. Quand des tout-petits s’amusent à ramasser des roches ou à faire des traces dans le sable avec leurs doigts, ils développent leur motricité fine. Tout cela les prépare peu à peu à tenir un crayon, ce qui les aidera plus tard pour l’école.

 

À retenir

  • Fréquenter un milieu de garde de qualité a des effets positifs sur les apprentissages et le développement des enfants.
  • La présence d’une éducatrice formée, chaleureuse et à l’écoute des besoins de l’enfant fait partie des caractéristiques d’un service de garde de qualité.
  • Les tout-petits qui vont dans un service de garde éducatif de qualité ont plusieurs occasions d’apprendre et de se développer entre autres sur le plan du langage, des habiletés sociales et de la motricité.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Duval, professeure en sciences de l’éducation,
Université Laval
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2019

 

Photos : iStock.com/kate_sept2004 et GettyImages/FatCamera et skynesher

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BIGRAS Nathalie et Lise LEMAY. Petite enfance, services de garde éducatifs et développement des enfants : état des connaissances. Presses de l’Université du Québec, Québec, 2012, 432 p.
  • GAGNÉ, Camille et Isabelle HARNOIS. « The Contribution of Psychosocial Variables in Explaining Preschoolers’ Physical Activity », Health Psychology, vol. 32, no 6, juin 2013, p. 657-665.
  • INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Grandir en qualité 2014. www.grandirenqualite.gouv.qc.ca
  • LA PLACE 0-5 ANS. Guichet unique d’accès aux places en services de garde reconnus du Québec. www.laplace0-5.com
  • MINISTÈRE DE LA FAMILLE DU QUÉBEC. Gazelle et Potiron : cadre de référence pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde éducatifs à l’enfance. 2017, 122 p. www.mfa.gouv.qc.ca
  • MINISTÈRE DE LA FAMILLE DU QUÉBEC. Un parent bien informé, pour un choix éclairé. www.mfa.gouv.qc.ca
  • OBSERVATOIRE DES TOUT-PETITS. Petite enfance : la qualité des services de garde éducatifs au Québec. 2018, 60 p. www.tout-petits.org

 

Partager

À lire aussi