Usage des écrans par les parents: trouver l'équilibre

Usage des écrans par les parents: trouver l'équilibre
Limiter le temps d’écran, c’est bon pour les enfants… mais aussi pour les parents!


Les interactions que vous avez avec votre tout-petit sont essentielles à son développement. Or, selon des études, l’usage que font les parents des écrans peut nuire à la relation avec leur enfant, et même avoir des répercussions sur son comportement et son développement. Il est donc important d’utiliser sainement les écrans pour une vie de famille équilibrée. Comment y parvenir?

Vous pourriez aussi vouloir lire :

Écrans et parents : quels effets sur les enfants?

Dès sa naissance, votre enfant a besoin que vous lui parliez, le regardiez et jouiez avec lui. Cette attention l’aide à développer son estime de soi et ses habiletés sociales ainsi qu’à gérer ses émotions. Or, quand un enfant ne reçoit pas l’attention dont il a besoin, il risque de l’exprimer de façon négative, en faisant une crise par exemple. C’est d’ailleurs ce que révèlent des études : plus les parents passent de temps sur leur appareil électronique, plus leur enfant risque d’avoir un comportement difficile.

Consulter un appareil mobile dans des moments importants pourrait aussi nuire au lien d’attachement et à la relation parent-enfant. Mieux vaut donc éviter l’utilisation des écrans durant les boires, les repas, les promenades en poussette, les périodes de jeu ou les sorties au parc, par exemple.

Donner l’exemple comme parent

À mesure que les enfants vieillissent, il peut devenir plus difficile pour les parents de gérer le temps d’écran. Pour cette raison, les experts s’entendent pour dire qu’il est important que les enfants apprennent en bas âge à utiliser sainement les écrans. Or, lorsqu’un parent utilise les appareils mobiles et les technologies avec modération, il offre un modèle à suivre à son enfant, ce qui peut faciliter la gestion des écrans par la suite.

Bien sûr, les écrans sont utiles. Le défi est de trouver un équilibre pour qu’ils ne perturbent pas la vie familiale. Les utiliser moins en présence de votre enfant est un bon début.

Des idées pour un usage sain de vos écrans

Mère qui s’amuse avec son enfant sans écran
  • Instaurez des périodes sans écrans (téléphone intelligent compris) à des moments clés de votre vie familiale : durant les repas, la routine du coucher, les sorties au parc, etc.
  • Jouez au moins 10 minutes avec votre enfant, en fermant tous les écrans, plusieurs fois par semaine, idéalement tous les jours.
  • Prenez l’habitude de déposer tout de suite votre téléphone et de regarder votre enfant quand il vous parle ou qu’il veut obtenir votre attention.
  • Limitez les notifications et faites le ménage dans vos applications. Si vous choisissez de conserver quelques notifications, ne les consultez pas pendant une activité, mais plutôt après celle-ci.
  • Utilisez une application qui analyse l’usage de votre téléphone et établissez des objectifs pour diminuer peu à peu le temps que vous y consacrez chaque jour.
  • Évitez de donner vos appareils mobiles à votre enfant pour l’occuper, par exemple, lorsqu’il s’ennuie, en visite chez la parenté ou au restaurant.

Difficile de décrocher de votre téléphone?

Certains parents ont plus de difficulté que d’autres à diminuer l’utilisation de leur appareil mobile et peuvent, par exemple, se sentir accros à leur téléphone ou aux jeux vidéo. Essayer de comprendre pourquoi est un premier pas dans la bonne direction. Est-ce par ennui, par habitude, pour oublier des problèmes, gérer ses émotions, diminuer le stress ou relaxer?

Il est ensuite suggéré de penser à d’autres moyens pour se sentir mieux : marcher, méditer, faire du sport, amener votre enfant au parc, lire, écouter de la musique, etc. S’il est difficile de décrocher, il est recommandé de consulter un professionnel.

L’empreinte numérique de votre enfant
Environ 75 % des parents partagent des photos ou des vidéos de leurs enfants sur les médias sociaux, selon une enquête d’HabiloMédias. Un sondage britannique a aussi révélé que les parents publiaient en moyenne 300 photos de leurs enfants par année sur les réseaux sociaux, soit 1 500 avant qu’ils aient atteint l’âge de 5 ans!

Cette pratique suscite d’ailleurs des inquiétudes pour la vie privée des enfants. En effet, l’enfant n’a pas donné son accord à la publication d’images de lui et, en plus, il pourrait, un jour, ne pas être heureux de retrouver des parties de sa vie sur Internet. Pour ces raisons, il est conseillé aux parents de limiter le plus possible les publications concernant leurs enfants et de régler leurs paramètres de confidentialité pour rendre leurs photos accessibles à leurs proches seulement. Il est aussi suggéré d’informer les proches et autres membres de la famille de ces limites pour qu’ils les mettent aussi en pratique (ex. : en leur demandant de ne pas relayer des photos de notre enfant sans notre consentement).

N’oubliez cependant pas qu’à partir du moment où vous diffusez une information, qu’elle soit protégée ou non par des paramètres de confidentialité, vous n’avez plus le contrôle sur l’usage qui peut en être fait et le contexte où cette publication peut être reprise. Il est donc important d’y réfléchir deux fois plutôt qu’une avant de partager du contenu.

 

À retenir

  • L’usage que font les parents des écrans peut nuire à la relation avec leur enfant, et même avoir des répercussions sur son comportement et son développement.
  • Afin qu’un enfant fasse un usage sain des écrans, il est important que les adultes qui l’entourent donnent l’exemple en utilisant eux aussi les écrans avec modération.
  • Il existe plusieurs stratégies pour utiliser moins les écrans comme enlever des applications et des notifications de son téléphone, instaurer des moments sans écrans, déposer tout de suite son appareil mobile quand un enfant nous parle, etc.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Marie-Anne Sergerie, Ph. D, psychologue
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Juillet 2019

 

Photos : GettyImages/svetikd et dusanpetkovic

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BRICEÑO, C. et M.-C. DUGAS. Parents dans un monde d’écrans. Les Éditions de l’Homme, 2019, 256 p.
  • CYBERDEPENDANCE.CA. cyberdependance.ca
  • JOHNSON, Matthew. Ce que tous les parents devraient savoir à propos du temps d’écran : avis d’un expert. 2017. habilomedias.ca
  • NAÎTRE ET GRANDIR. Il était une fois… des familles et des écrans. naitreetgrandir.com
  • NAÎTRE ET GRANDIR. Parents et appareils mobiles : des effets sur les enfants? naitreetgrandir.com
  • NAÎTRE ET GRANDIR. Téléphone intelligent : quel impact sur les parents? naitreetgrandir.com
  • NAÎTRE ET GRANDIR. Téléphone intelligent : un obstacle aux interactions parent-enfant. naitreetgrandir.com
  • PAUSE TON ÉCRAN. Campagne sociétale. pausetonecran.com
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Les médias numériques : la promotion d’une saine utilisation des écrans chez les enfants d’âge scolaire et les adolescents. Document de principes, juin 2019. www.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le temps d’écran et les jeunes enfants : promouvoir la santé et le développement dans un monde numérique. Document de principes, novembre 2017. www.cps.ca

Partager

À lire aussi