Articles usagés: ce qu'il faut surveilller

Articles usagés: ce qu'il faut surveilller
Les articles d’occasion peuvent réduire vos dépenses. Voici toutefois ce qu’il faut surveiller.


Parce que l’arrivée de bébé est synonyme de beaucoup de dépenses, c’est une bonne idée de vous tourner vers certains articles usagés pour limiter les coûts. En prime, cette pratique fait du bien à la fois à votre portefeuille et à la planète!

Choisir l’usagé

Entre les vêtements, les jouets, l’ameublement et les articles de « transport » (ex. : siège d’auto, poussette, porte-bébé, etc.), les dépenses montent vite. Selon le calculateur du site babycenter.com, les frais associés à la première année de vie d’un bébé sont estimés à 5 800$, si tous les objets sont achetés neufs. Mais est-ce bien nécessaire de ne s’équiper qu’avec du neuf? Pour réduire la note, pensez « seconde main ».

C’est ici que votre entourage vous sera d’un grand secours. N’hésitez pas à le solliciter pour voir qui, parmi vos proches, pourrait vous prêter ou même vous donner une table à langer, un manteau d’hiver ou un transat. Et si personne n’a en stock ce que vous cherchez, vous pouvez vous tourner vers les plateformes d’achat et de revente en ligne, ou encore vers les magasins d’articles d’occasion.

Selon l’Indice Kijiji 2018, qui présente chaque année l’évolution de l’économie de seconde main au Canada, les vêtements et accessoires pour bébés arrivent en troisième position des biens les plus échangés entre consommateurs. Si les Québécois ne sont pas les champions de l’économie de seconde main (ils se classent bons avant-derniers au pays), l’arrivée d’un bébé pourrait les inciter à découvrir les vertus de l’usagé et ainsi inverser la tendance!

L’achat d’articles d’occasion s’inscrit dans une logique d’économie circulaire, où les produits sont utilisés plus longtemps et plus fréquemment avant d’être recyclés ou transformés. Plusieurs meubles et autres objets pour bébés qui ont déjà servi pourraient vous permettre d’épargner des centaines de dollars, à condition qu’ils soient toujours sécuritaires. Choisir des articles usagés fait aussi de vous un consommateur plus responsable.

Ce qu’il faut vérifier

Siège d’auto

Votre cousine vous offre le siège d’auto de son plus vieux? Très bien, surtout si l’objet semble en excellent état. Sachez toutefois que la Société de l’assurance automobile du Québec ne recommande pas l’utilisation d’un siège usagé. L’exposition aux rayons du soleil, les écarts de température ou encore un mauvais entreposage, par exemple, pourraient avoir endommagé le produit.

Si vous souhaitez tout de même accepter ce don, assurez-vous que :

  • le siège porte l’étiquette de conformité de Transports Canada;
  • sa date d’expiration n’est pas dépassée;
  • tous les articles devant l’accompagner vous sont remis et sont en bon état (manuel d’installation et d’utilisation, etc.);
  • il n’a jamais subi d’accident (il pourrait y avoir des fissures invisibles dans la coque).

Poussette

Neuves, certaines poussettes peuvent coûter jusqu’à 1 000$. Pas étonnant que les parents recherchent de l’usagé! Avant l’achat, Santé Canada recommande de s’assurer que :

  • le nom du fabricant, le numéro du modèle et la date de fabrication apparaissent sur la poussette;
  • la ceinture abdominale et la sangle d’entrejambe sont solidement fixées au siège ou au cadre;
  • le dispositif de freinage et les mécanismes de verrouillage des modèles pliables fonctionnent bien.

Chaise haute

Pour que bébé puisse faire ses expériences alimentaires sans que vous soyez inquiet, une chaise haute qui a déjà servi doit respecter certaines normes de sécurité, selon Santé Canada. Assurez-vous que :

  • le nom du fabricant, le numéro du modèle et la date de fabrication apparaissent sur le produit;
  • le harnais du siège est solidement fixé par ses cinq points d’attache (les deux points à la ceinture abdominale, la sangle d’entrejambe et les bretelles);
  • le système d’enclenchement ou de verrouillage fonctionne bien;
  • aucune pièce en bois ou en plastique à découvert ne présente d’éclats ou de fissures.

Lit

Un lit de bébé d’occasion peut être une solution douillette et économique. Santé Canada déconseille toutefois l’utilisation d’un lit à barreaux de plus de 10 ans, car les risques que des pièces soient brisées, usées, desserrées ou manquantes sont plus élevés qu’avec un modèle neuf. Assurez-vous que toutes les pièces sont solidement fixées, les barreaux en particulier.

Jeux

Vous achetez un lot de jouets pour bébés dans une vente-débarras? Pour éviter la transmission des microbes, désinfectez-les au lave-vaisselle à 60  degrés s’ils sont faits de matières rigides. Les produits faits de textile, comme les peluches, devraient quant à eux être lavés à la machine à 60 degrés pendant au moins 50 minutes et ensuite séchés à haute température.

Louer des jouets dans les joujouthèques pourrait aussi vous aider à économiser. Ces lieux fonctionnent sur le même principe que les bibliothèques : vous pouvez emprunter des jeux pour plusieurs semaines, moyennant des frais d’abonnement oscillant entre 5 et 30$ environ. Pour connaître la liste des joujouthèques du Québec : www.protegez-vous.ca .

 

Gare aux rappels!
Avant d’acheter de seconde main un produit pour enfant, assurez-vous toujours qu’il n’a pas fait l’objet d’un rappel pour une défectuosité. Vous pouvez faire cette vérification en tapant le nom du produit dans la barre de recherche du site canadienensante.gc.ca.

Trop vieux? Pensez « recyclage »!

Certains articles en fin de vie peuvent être recyclés ou transformés. C’est le cas notamment des sièges d’auto pour enfants. Le Centre de recherche et d’éducation à l’environnement régional (CREER) a conçu une méthode qui permet de les transformer en bancs de parc, en tables à pique-nique ou en accessoires pour animaux. D’autres entreprises, comme TerraCycle, recyclent de nombreux articles pour bébés, y compris les lits, les chaises hautes, les poussettes, etc. Vous pouvez aussi vous débarrasser écologiquement des produits en allant les porter dans le centre de récupération de matières résiduelles (écocentre) de votre région.

 

À retenir

  • Choisir des articles usagés pour votre bébé peut vous permettre d’épargner des centaines de dollars.
  • Avant d’acquérir des articles usagés, vérifiez s’ils sont toujours sécuritaires et assurez-vous qu’ils n’ont pas fait l’objet d’un rappel pour une défectuosité.
  • Les accessoires de bébé non sécuritaires ou trop vieux peuvent être recyclés au lieu d’être mis à la poubelle.

 

Protégez-vous

Recherche et rédaction : Rémi Leroux, Protégez-Vous
Adaptation web : Équipe Naître et grandir
Août 2019

 

Photo : GettyImages/JackF

Partager

À lire aussi