Comment stimuler le langage au quotidien

Comment stimuler le langage au quotidien
Par Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
7 décembre 2015
J’ai souvent rencontré des parents qui se sentaient coupables de ne pas avoir pris de longs moments pour interagir avec leur tout-petit.

C’est connu, passer du temps en interaction avec son enfant et être sensible et réceptif à ce qu’il exprime est bénéfique pour le développement de son langage. Par contre, le temps est une denrée rare dans notre société. Les Québécois alloueraient 46 heures par semaine au travail, incluant « les heures de travail non rémunérées et le temps de déplacement vers le lieu de travail », selon un article du journal Le Devoir. En soustrayant le temps de sommeil de nos petits cocos, il reste donc, aux parents qui travaillent, environ 5 heures par jour en leur présence... en plus de devoir préparer des repas et faire d’autres tâches ménagères!

Dans ma pratique, j’ai souvent rencontré des parents qui se sentaient d’ailleurs coupables de ne pas avoir pris de longs moments pour interagir avec leur tout-petit pendant la semaine. Je leur répondais souvent qu’ils en faisaient déjà beaucoup pour stimuler le langage de leur enfant, parfois sans même s’en rendre compte, à travers la routine. Parce qu’être en interaction avec son enfant, ce n’est pas uniquement jouer avec lui, c’est aussi lui parler pendant qu’on lui donne des soins, qu’on mange, etc. Je vous donne quelques exemples de paroles et de comportements stimulants, adaptés à différents âges. Je suis certaine que vous en connaissez plusieurs autres!

Avant un an, on peut…

  • établir le contact visuel et lui parler lors des changements de couche (ex. : « Je détache ta couche, tu as fait un gros pipi! »);
  • le placer près de soi pendant la préparation du souper et parler des jouets qu’il utilise et de ce qu’il fait avec (ex. : « Tu prends Sophie la girafe! Tu l’aimes, elle! »;
  • imiter ses sons peu importe le moment (ex. « dadadada » et on fait à son tour «dadadada»).

Entre 1 an et 3 ans, on peut…

  • nommer les aliments qu’on lui présente pendant le déjeuner ou le souper et l’encourager à en demander. Avant 18 mois, il risque de dire « encore », ensuite « encore » suivi de ce qu’il veut. Entre 2 ans et 3 ans, on peut lui apprendre à dire « Je veux », suivi de ce qu’il veut;
  • dire « bonne nuit » à toutes les personnes de la maison et plusieurs objets de la chambre avant le coucher, pour que l’enfant apprenne du vocabulaire (il se préparera en même temps au sommeil!);
  • nommer les parties du corps qu’on lave au moment du bain (ex. : « Je lave ta jambe, ton autre jambe »).

Entre 3 ans et 5 ans, on peut…

  • répondre à ses initiatives de conversation pendant les repas et parler des sujets qui l’intéressent. À partir de 3 ans, l’enfant commence à être plus habile pour converser;
  • lui poser des questions pendant le trajet à la garderie ou de retour à la maison, lorsqu’on est en voiture ou en poussette (ex. : à un feu rouge, on peut lui demander : que fait le garçon sur le trottoir? Pourquoi la dame a mis une tuque, tu crois?) ;
  • prendre le temps de lui demander comment il se sent et pourquoi il se sent comme ça quand tout ne fonctionne pas comme il le souhaite. À partir de 3 ans, l’enfant commence à comprendre ce genre de « pourquoi? » (Votre conversation l’aidera en plus à gérer ses émotions!).

Au-delà du fait qu’échanger avec l’enfant l’aide à développer son langage, parler au quotidien est aussi plus agréable! Tout simplement! Personnellement, je trouve que saisir au vol les occasions d’échange avec mes garçons m’aide aussi à mieux me mettre à leur place. Chaque fois, je suis fascinée de les découvrir autant dans le moment présent et je me dis qu’ils ont beaucoup à m’apprendre!

Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
À la fois orthophoniste et maman, je vous parle dans mes mots du développement de la communication et du langage de mes deux enfants.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (10)

  1. truc 7 décembre 2015 à 18 h 11 min
    On ne dit pas "je veux" mais j'aimerais.
  2. Myriam 8 décembre 2015 à 18 h 00 min
    En effet il est plus poli de dire "j'aimerais", mais mon fils a ete suivi longtemps en ortho et il devait dire "je veux". Beaucoup plus facile !! Rendu a 3-4 ans, on devait travailler le besoin de faire des phrases. Evidemment le "je veux" etait suivi de svp et merci. Par la suite, on a travaillé les formules plus evoluees !
  3. Marie-Ève B-Gaudin 8 décembre 2015 à 20 h 52 min
    Merci pour votre remarque très pertinente Myriam! Les premières marques de politesse sont en effet les fameux «svp» et «merci». Ils est vrai que ce sont les plus faciles à utiliser: pas de temps de verbe complexe ni de formulation de phrase compliquée! Merci encore!
  4. Marie-Ève B-Gaudin 7 décembre 2015 à 21 h 10 min
    Il est en effet plus poli de dire «j'aimerais» ou de formuler des phrases du type «est-ce que je peux...». Ces phrases sont plus complexes et la politesse est aussi un long apprentissage qui a trait aux règles de la communication. On peut s'attendre à ce que l'enfant commence à faire ce type de phrases à partir de 4 ans, parfois après...et vraiment pas tout le temps!
  5. leborgne amandine 8 décembre 2015 à 15 h 45 min
    Mon fils vasavoir 14mois et on me reproche le faite qu'il ne parle pas?? Il dit quelque mot style maman/papa/donne/non et je trouve sa déjà bien pour son âge mais tout le monde me dit qu'il a un retard de langage alors est vrais? Et comment l'aider à développer son vocabulaire ???
  6. Marie-Ève B-Gaudin 8 décembre 2015 à 20 h 48 min
    Bonjour Amandine! Les premiers mots émergent vers 12 mois plus ou moins 2 mois, d'habitude. Un enfant qui dit 4 mots à 14 mois est tout à fait dans la normale. Reste à savoir pourquoi votre entourage s'inquiète. Est-ce parce que votre coco est peu intéressé par l'interaction, ne va pas vers les autres, ne semble pas comprendre des consignes très simples du quotidien? Les orthophonistes analysent ces aspects quand les enfants sont tout petits. Peut-être aussi qu'il y a d'autres enfants très précoces dans le développement de leur langage dans votre entourage et que votre fils est simplement comparé à eux, qui ne sont pas représentatifs? Difficile de vous éclairer comme je n'en sais pas beaucoup. L'Ordre des orthophonistes et des audiologistes conseille de consulter avant 1 ans et demi quand l'enfant ne réagit pas au monde sonore, à son nom, n'explore pas les sons du langage, babille peu et ne cherche pas l'attention des autres par ses cris. Bien sûr, tout parent qui se questionne peut aussi consulter. Par ailleurs, la meilleure façon d'aider l'enfant qui commence à parler à développer son vocabulaire demeure de nommer souvent ce qui l'intéresse. J'espère vous aider un peu malgré tout! Bonne suite à vous!
  7. Leborgne amandine 9 décembre 2015 à 15 h 09 min
    Mon fils est très pot de Cole avec moi . Mais mon entourage compare le développement de mon fils à celui de ma fille aînée de 6ans. Elle a marcher à 12mois disser plus de 4mots à 13mois et du coup pour mon entourage mon fils à du retard sur le vocabulaire et la motrisiter car il fais que du 4pattes il se met debout tout seul mais dit non des qu'on veux le faire marcher il veux pas jouer avec les autre qu'avec moi dans le bain je jou à lui dire les noms de ses jouet style la tortue/le phoque .... Est il essai de redire mais des que son père le fais il dit non si quelqu un d'autre que moi lui dit un mot il dit non mais vas essaillier de redire tout se qu'il m'entend dire de coup je fais attention à tout se que je dit . J'ai commencer un rituel du coucher j'ai vue sur le forum que sa aider les bébé alors le soir je lui faire dire tato bonne nuit à son père et sa soeur et il réussi depuis peux a dire tato le bonne nuit et peux être un peu dure pour son âge mais j'ai gagner le tato du soir il le fais avec la main et le dit je suis fière de se progrès sachant que je les commencer lundi soir donc en a peine 3jour il la acqui pour moi il est très bien le devau c'est que toute ma belle famille le comparé à sa soeur sachant que tout les bébé ne progresse pas pareille j'ai du mal à leur faire comprendre que mon fils n'a juste pas envie de parler moi il me parle dans son langage et je fais style je comprend tout je lui répond "c'est bien de parler mais en français c mieux " il rigole alors je ris avec lui et lui raconte mon programme de la journée . Je le met le plus souvent possible par terre pour qu'il arrive à marcher mais des qu'il vois que je le regarde il se remet à 4pattes mais chez la belle famille il dit non des que je le met debout alors cas la maison il fais sa tout seul il saide même des meuble pour marcher je comprend pas pourquoi à la maison avec moi il fait des chose qu'il refuse de faire devant d'autres personne ???
  8. Marie-Ève B-Gaudin 12 décembre 2015 à 20 h 21 min
    Vous avez l'air d'avoir une belle relation avec votre fils, c'est génial! Si vous voulez partager des informations sur le développement normal du langage avec votre entourage, vous pouvez consulter le lien suivant, vers un document produit par l'Ordre des orthophonistes ou des audiologistes: http://www.ooaq.qc.ca/publications/doc-documents/quand_consulter_en_orthophonie.pdf Vous pouvez aussi consulter la fiche suivante, sur le site de Naître et grandir. Vous aurez en même temps des conseils de stimulation: http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-developpement-langage-parole-enfant-1-3-ans Pour le reste, certains enfants sont plus perfectionnistes et attendent de se sentir vraiment prêts et en confiance avant de se lancer, que ce soit pour marcher ou pour parler. Tant que les comportements ne correspondent pas à des critères de consultation, il n'y a généralement pas lieu de s'inquiéter. Pour plus d'information sur le développement de l'enfant en général, vous pouvez aussi consulter votre CLSC. Bonne suite!
  9. El Dave 7 janvier 2016 à 10 h 26 min
    Bonjour, Ma fille a 2 ans. Elle ne aucun mots. Elle comprend ce qu'on lui dit ( par exemple quand elle rentre de la garderie et que je lui dis d'aller ranger son manteau, elle le fait. Ou encore de déposer son biberon à la cuisine quand elle a fini, elle le fait. Ou que c'est l'heure de brosser les dents... ). Autre chose que j'ai remarqué, elle peut dire un mot aujourd'hui et plus tard ne le dis plus. (exemple, elle disait encore, après, elle a abandonné, ou arbre, ou avion. Même maman et papa, y a des jours elle ne dit pas). Son pédiatre nous dit de lui faire des lectures et d'attendre au prochain rendez-vous. J'ai essayé de prendre rendez-vous à l'université de montréal pour une consultation en audiologie et orthophonie, mais les délais sont très longs. À sa garderie les responsables s'en plaignent déjà. Que me conseillez-vous de faire pour l'aider ? Merci d'avance.
  10. Marie-Ève B-Gaudin 12 janvier 2016 à 09 h 01 min
    Bonjour, Votre intuition est bonne: il est pertinent de consulter en orthophonie pour votre fille. Vous pourrez ainsi avoir des «trucs» personnalisés pour l'aider à développer son langage. Il y a malheureusement souvent de l'attente pour obtenir des services en orthophonie. Vous pouvez vous informer à votre CLSC. Un grand nombre de CLSC offrent des services en orthophonie aux enfants de 0 à 5 ans. L'attente varie d'un endroit à l'autre. Le délai de prise en charge est souvent moins important dans les cliniques privées qui offrent des services. Toutefois, il faut payer. Certaines assurances couvrent ces services, en tout ou en partie. Si cela vous intéresse, vous pouvez chercher une orthophoniste qui pratique en clinique privée sur le site de l'Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec ou en entrant sur google «orthophonie» et le nom de votre région. Bonne chance dans vos démarches!