Otites: moins fréquentes qu'auparavant chez les bébés

Otites: moins fréquentes qu'auparavant chez les bébés

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La fréquence des otites chez les bébés aurait diminué au cours des 35 dernières années, révèle une étude américaine.

1er avril 2016 | La fréquence des otites chez les bébés aurait diminué au cours des 35 dernières années, révèle une étude américaine.

Des chercheurs ont suivi 367 bébés de l’âge de 1 mois jusqu’à 1 an. Selon les résultats de l’étude, 6 % des bébés de 3 mois avaient déjà eu une otite. À 6 mois, ils étaient 23 % à en avoir souffert et, à 12 mois, 46 %. Il s’agit d’une réduction significative de la fréquence des otites puisque des études réalisées dans les années 1980 et 1990 avaient mesuré des taux plus élevés, c’est-à-dire 18 % à 3 mois, 39 % à 6 mois et 62 % à 12 mois.

Les résultats de l’étude indiquent également qu’un bébé allaité aurait moins de risques d’avoir une otite. En effet, l’allaitement diminue la fréquence des infections respiratoires comme le rhume. Puisque les otites sont la plupart du temps la conséquence de ce type d’infection, l’allaitement aurait un effet protecteur sur les tout-petits, tout comme la vaccination contre le pneumocoque et contre la grippe. La réduction de l’exposition des enfants à la fumée secondaire aurait aussi un effet similaire sur leur santé.

Les otites sont les infections les plus courantes chez les jeunes enfants. Elles sont aussi la principale source de prescriptions d’antibiotiques et de chirurgies chez les tout-petits.


Sources : Eurekalert et Pediatrics

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/vgajic

Partager

À lire aussi