Jumeaux et triplés: à quoi s'attendre lors d'une grossesse multiple

Jumeaux et triplés: à quoi s'attendre lors d'une grossesse multiple
Attendre des jumeaux ou des triplés peut soulever plusieurs questions. Voici ce qu’il faut savoir sur la grossesse multiple pour bien vivre cette aventure.


Apprendre qu’on attend des jumeaux ou des triplés peut soulever plusieurs questions chez les parents. Voici ce qu’il faut savoir sur la grossesse multiple pour mieux la comprendre et bien vivre cette aventure.

Les différents types de naissances multiples

Les jumeaux

Il existe deux types de jumeaux.

  • Les jumeaux identiques
    Un ovule est fécondé par un spermatozoïde, formant ainsi un embryon. Ce dernier se divise ensuite en 2 nouveaux embryons qui vont se développer côte à côte. Les 2 bébés possèdent donc les mêmes gènes et sont identiques. Il s’agit alors de vrais jumeaux. Ils partagent habituellement le même placenta, mais peuvent avoir chacun leur poche de liquide amniotique ou être dans la même. La naissance de jumeaux identiques se produit environ 1 fois sur 250 naissances.
  • Les faux jumeaux
    Deux ovules différents sont fécondés par deux spermatozoïdes différents. Les deux embryons qui se développent ainsi ont chacun leur propre bagage génétique. Les jumeaux n’ont alors pas plus de ressemblances que des frères et soeurs. Ce type de jumeaux représente de 1 à 1,25 naissance sur 100.

Les triplés

La conception de triplés peut se produire de 3 façons différentes.

  • Trois bébés identiques
    Un ovule est fécondé par un spermatozoïde. Un seul embryon est ainsi formé. Ce dernier se divise ensuite en 3 nouveaux embryons qui se développent côte à côte.
  • Trois bébés différents
    Trois ovules sont fécondés par trois spermatozoïdes différents. Les trois embryons qui se développent ont chacun leur propre bagage génétique. Les triplés n’ont alors pas plus de ressemblances que des frères et soeurs.
  • Deux bébés identiques et un bébé différent
    Deux ovules sont fécondés par deux spermatozoïdes différents. Un des embryons se divise ensuite en deux nouveaux embryons. Ce sont les bébés de l’embryon qui se divise qui seront identiques; l’autre aura son propre bagage génétique.

 

Est-ce qu’il y a une augmentation du nombre de jumeaux?
Depuis une trentaine d’années, le nombre de jumeaux a augmenté. En 1988, au Québec, la proportion de naissances multiples était d’environ 2 %. En 2021, elle était passée à environ 3 %. Les triplés représenteraient moins de 0,1 % de toutes les naissances.

Deux raisons expliquent cette hausse. Premièrement, les femmes retardent maintenant davantage l’âge de la maternité alors que la fréquence des grossesses multiples augmente avec l’âge de la mère. Deuxièmement, les traitements de fertilité seraient aussi plus fréquents. La stimulation des ovaires avec des hormones et la fécondation in vitro sont en effet des procédures qui augmentent les chances de concevoir des jumeaux.

 

Les risques

Il est important pour une femme enceinte de jumeaux d’avoir un régime alimentaire équilibré. Afin de répondre à ses besoins alimentaires, il est recommandé de prendre une ou deux collations supplémentaires ou un petit repas de plus. Comme pour toutes les femmes enceintes, on suggère d’augmenter l’apport en fer et de prendre des vitamines prénatales contenant de l’acide folique.

Les grossesses multiples sont considérées comme des grossesses à risque puisque tous les risques associés à une grossesse normale y sont plus élevés.

Risques pour la mère

  • Les femmes qui vivent une grossesse multiple risquent davantage de souffrir d’anémie, car le volume de sang supplémentaire est plus grand que pour une grossesse normale.
  • Le rythme cardiaque s’accélère pour pomper ce surplus de sang. De plus, les femmes enceintes de jumeaux risquent plus de faire de l’hypertension artérielle ou de la prééclampsie pendant leur grossesse.
  • Les mères enceintes de jumeaux ont également plus tendance à souffrir de diabète de grossesse.
  • Les poumons et les organes abdominaux de la mère sont plus compressés puisque les bébés prennent beaucoup de place.

Risques pour les bébés

  • Le volume de l’utérus augmente plus rapidement, pouvant ainsi déclencher un travail préterme. Si c’est le cas, le personnel du centre qui suit votre grossesse pourra intervenir afin d’arrêter la progression de la grossesse. Environ 60 % des bébés multiples naissent avant le terme de la grossesse. On estime que la moitié des jumeaux viennent au monde avant la 36e semaine et la moitié des triplés, avant la 32e semaine.
  • Le travail prématuré peut commencer par lui-même, mais il peut être provoqué par l’équipe médicale pour diverses raisons : un des bébés ne grandit plus adéquatement, la mère souffre d’hypertension ou il y a un problème avec le placenta.
  • Les jumeaux et les triplés sont plus susceptibles de souffrir d’une anomalie congénitale. Selon la Société des obstétriciens-gynécologues du Canada, le risque serait de 1,2 à 2 fois plus élevé.
  • Certains jumeaux identiques peuvent aussi développer le syndrome transfuseur-transfusé. Cela se produit lorsque l’un des bébés reçoit une grande quantité de sang au détriment de l’autre. Si le problème n’est pas traité, cela pourrait entraîner la mort des deux foetus.
  • Les jumeaux risquent davantage de développer un retard de croissance intra-utérin.
  • Lorsque les foetus partagent le même sac amniotique, il existe un risque que les cordons s’entremêlent. Cela pourrait interrompre la circulation sanguine, entraînant accidentellement le décès de l’un des foetus.

Le suivi de grossesse

Le médecin peut se douter que la mère attend des jumeaux quand il procède à l’examen physique. Les femmes qui portent des jumeaux ont habituellement un utérus plus large. Par ailleurs, lorsque le médecin écoute le coeur du bébé avec un appareil Doppler, il peut entendre 2 rythmes cardiaques différents. Cependant, c’est en général au moment de l’échographie que la présence de jumeaux sera confirmée.

Étant donné que la grossesse multiple est considérée comme étant à risque, elle nécessite un suivi un peu plus serré. Les femmes enceintes de jumeaux ou de triplés qui sont suivies par un médecin de famille ou une sage-femme bénéficieront habituellement aussi d’un suivi conjoint avec un obstétricien spécialisé.

Pendant la 2e partie de la grossesse, le nombre de visites médicales et d’examens sera plus élevé. Par exemple, on procédera à plus d’échographies pour vérifier que les bébés se développent bien. Le but de cette surveillance plus serrée est de prévenir un accouchement prématuré et de détecter rapidement les complications qui pourraient compromettre la santé de la mère et des bébés.

L’accouchement

Dans le cas d’une grossesse multiple, le choix de l’hôpital de naissance doit tenir compte de plusieurs facteurs (âge de la grossesse, complications connues, disponibilité du personnel qualifié, etc.). Le travail risque plus souvent d’être prématuré et il y a aussi plus de risques que le travail doive être déclenché pour une raison médicale.

Dans 80 % des cas, le premier bébé se présente par la tête. L’accouchement vaginal est alors recommandé. Si le premier bébé est positionné en siège, la césarienne est l’option la plus courante, mais une naissance par voie vaginale est aussi possible sous certaines conditions.

Pour un accouchement vaginal, c’est au premier jumeau que revient le rôle de faire dilater le col et le canal vaginal. Il est alors plus facile pour le deuxième bébé de sortir. L’accouchement du deuxième bébé risque toutefois de comporter des complications avec le cordon ou le placenta. C’est pourquoi il fait l’objet d’une surveillance étroite.

Si le bébé est mal positionné, le médecin pourrait tenter de le tourner dans l’utérus. Dans certains cas, notamment si le 2e bébé est en siège ou s’il présente des signes de souffrance, une césarienne pourrait être nécessaire. On estime que dans 40 % des grossesses de jumeaux, les deux bébés se présentent par la tête.

Dans le cas des triplés, la césarienne est recommandée.

Le retour à la maison

Le retour à la maison avec des jumeaux est une étape exigeante. N’hésitez donc pas à accepter toute l’aide disponible, qu’elle provienne de votre famille, de vos amis ou d’un organisme de relevailles. Prenez toutefois la peine de bien expliquer vos besoins.

Vous pouvez aussi prévoir certaines choses avant l’accouchement. Par exemple, cuisinez en grande quantité et congelez des portions qui pourront vous dépanner après l’arrivée des bébés.

Pour préparer la chambre et les accessoires dont vous aurez besoin, n’achetez pas tout en double. Empruntez plutôt certains articles à votre famille ou à vos amis.

Pour en savoir plus sur le retour à la maison après une grossesse multiple, consultez notre fiche Avoir des jumeaux.

 

À retenir

  • Les grossesses multiples sont considérées comme des grossesses à risque.
  • La grossesse multiple nécessite un suivi un peu plus serré.
  • Le retour à la maison avec des jumeaux est une étape exigeante.

 

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Roxanne Piché, infirmière clinicienne, CHU Sainte-Justine
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juin 2022

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ABOUT KIDS HEALTH. Accoucher de jumeaux et de bébés multiples. www.aboutkidshealth.ca
  • ABOUT KIDS HEALTH. Jumeaux et bébés multiples. www.aboutkidshealth.ca
  • CHU SAINTE-JUSTINE. Jumeaux, triplés, grossesse multiple : complications de grossesse chez la mère, 2018. www.chusj.org
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Testez vos connaissances sur les grossesses et les naissances multiples. canadiensensante.gc.ca
  • GLINIANAIA, S.V. « Congenital anomalies in twins: A register-based study », Human Reproduction, vol. 23, no 6, 2008, p. 1306-1311.
  • INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Naissances selon le type (simple ou multiple), Québec, 1988-2021, 2022. statistique.quebec.ca
  • LA SOCIÉTÉ DES OBSTÉTRICIENS ET GYNÉCOLOGUES DU CANADA. « Current Practice of Maternal-Fetal Medicine Specialists Regarding the Prevention and Management of Preterm Birth in Twin Gestations », JOGC, vol. 43, no 7, 2021, p. 831-838.
  • MILAN, Anne et autres. Les familles, la situation dans le ménage et le travail non rémunéré. Statistique Canada, décembre 2011.
  • PISON, Gilles et autres. « Twinning rates in developed countries: Trends and explanation », Population and Development Review, vol. 41, no 4, 2015, p. 629-649.
  • ST-AMOUR, Martine et Anne BINETTE CHARBONNEAU. « Les naissances au Québec et dans les régions en 2014 », Coup d’oeil sociodémographique, Institut de la statistique du Québec, mai 2015, no 38.

À lire aussi