La saison des microbes

La saison des microbes
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
La rentrée scolaire et le retour à la garderie sont synonymes pour moi de la saison des microbes.

La rentrée scolaire et le retour à la garderie sont synonymes pour moi de la saison des microbes. Les enfants se côtoient de près, partagent les mêmes jouets, touchent les mêmes poignées de porte, etc. Pour les poupons, qui portent tout à leur bouche, c’est encore plus délicat.

À la maison, il y a une règle incontournable : on se lave les mains dès qu’on revient de l’école ou de la garderie. Malgré cette consigne, des microbes s’invitent sous notre toit.

Je souris en repensant à la première année où Clémentine, mon aînée, a fréquenté la garderie. Mon pire cauchemar était la gastro. Je redoutais d’entendre l’éducatrice m’annoncer qu’un enfant avait vomi sur le lieu de garde, ou pire, de constater qu’il avait passé la journée sur place parce que ses parents ne pouvaient pas venir le chercher… misère! C’était comme m’annoncer que dans la prochaine semaine nous allions tous être malades à la maison.

Enceinte de Clémentine, j’ai eu des nausées et j’ai vomi jusqu’à l’accouchement. Par la suite, la moindre odeur désagréable ou la moindre régurgitation de bébé me donnait mal au cœur. Encore aujourd’hui, c’est mon conjoint qui accourt auprès des enfants lorsqu’ils vomissent.

Des rhumes, amenez-en! Même si certains donnent l’impression de durer 3 mois! C’est de la petite bière! Il y en a chaque année, nous n’y échappons pas.

Mais il y a deux ans, il y a eu une épidémie de pieds-mains-bouche à la garderie fréquentée par Simone. Ma fille n’a rien eu (ou c’est passé inaperçu), mais bébé Léonard a été gravement atteint. Il n’avait que quelques mois et restait à la maison avec moi. J’imagine que Simone l’a embrassé ou lui a fait trop de câlins. Je n’ai pas apprécié l’expérience. Si vous n’avez pas fait connaissance avec cette maladie, je vous souhaite que ça reste ainsi.

Mais le summum de mon expérience est récent. Cet été, nous avons tous eu des poux.

À la fin de l’année scolaire, l’école fréquentée par mes filles nous a fait parvenir un mémo annonçant la présence de poux dans leurs classes. J’étais bien contente de garder les filles à la maison cet été et je pensais que nous avions été épargnés. Mais non!!!

Quels parasites désagréables! Je ne connaissais pas grand-chose au sujet des poux, à part que ça pique la tête. Je n’en ai jamais eus et mes proches non plus. En plus d’être difficiles à détecter (c’est vraiment petit et ça se déplace à la vitesse de la lumière), ils viennent avec l’obligation d’un grand nettoyage des draps, chapeaux, serviettes, etc. Dans une famille de 4 enfants, je suis sûre que vous pouvez imaginer…

Je suis devenue paranoïaque et je scrute constamment le cuir chevelu des petits.

Bref, les enfants sont de retour à l’école et la garderie. Les microbes aussi! Je me croise les doigts pour que les poux se tiennent tranquilles. J’échangerais même leur présence contre une gastro en janvier prochain. C’est vous dire à quel point je ne les aime pas.

Et vous? Vos enfants attrapent-ils facilement tous les microbes qui passent à la garderie ou à l’école? Quelle maladie détestez-vous le plus? Que redoutez-vous?

 

Photos : GettyImages/grinvalds et Mypurgatoryyears

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur