Un bon chocolat chaud!

Un bon chocolat chaud!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

Fréquentes sont les sorties hivernales couronnées d’un chocolat chaud. Au cours des dernières semaines, mes enfants et moi avons partagé cette petite douceur avec plusieurs amis et membres de notre famille. Mon constat : chacun a sa façon de le préparer. S’il est toujours réconfortant, il varie cependant de peu sucré à très sucré. De la recette maison au sirop Nesquik en passant par le lait au chocolat du commerce et les enveloppes Carnation, où se situe votre chocolat chaud préféré ?

 Ma méthode personnelle consiste à préparer du chocolat chaud avec du lait, du cacao, du sucre et de la vanille. J’y ajoute un peu de cannelle et de piment de Cayenne, mais c’est facultatif.

C’est ma recette préférée pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’elle est délicieuse. Elle fait le bonheur de mes enfants, ce n’est pas seulement moi qui le dis! C’est aussi l’option qui renferme le moins d’ingrédients. Pas d’arôme artificiel, ni d’agent de conservation, ni aucun additif. Et c’est la moins sucrée. C’est la moins sucrée parce que je la prépare avec peu de sucre, mais je sais qu’il y a des recettes maison beaucoup plus sucrées. C’est une question de goût, mais c’est surtout une question de développement du goût. Il faut habituer les enfants à manger et boire peu sucré dès leur plus jeune âge. Qui a dit que le plaisir est uniquement dans le sucre?

Ma mère et ma sœur préparent le chocolat chaud avec du lait au chocolat. Ça donne un chocolat chaud très sucré au goût puisque l’intensité de la saveur sucrée augmente avec la chaleur. Autrement dit, le même lait au chocolat nous semble plus sucré lorsqu’il est chauffé. Pas étonnant que mes nièces et mon neveu trouvaient le mieux un peu amer!

La teneur en sucres ajoutés dans le lait au chocolat varie selon les marques. Ça vaut la peine de regarder les tableaux de valeur nutritive pour comparer. Je vous recommande d’allonger le lait au chocolat avec du lait ordinaire pour réduire le sucre. Ça vaut vraiment la peine puisque en mélangeant, par exemple, 1/3 tasse de lait ordinaire à 2/3 tasse de lait au chocolat, on réduit de 33 % la teneur en sucres ajoutés. Les compagnies s’en vantent quand elles le font, pourquoi ne pas le faire vous-mêmes?

Mon amie Marie-France prépare son chocolat chaud avec la poudre Nesquik 33 % moins de sucre. Mon amie Danielle, c’est avec le sirop. L’avantage avec la poudre et le sirop est qu’on peut en mettre moins que le suggère le fabricant. Mais… le faites-vous?

Les enveloppes Carnation font des chocolats chauds parmi les plus sucrés. Un truc : ajoutez plus de lait qu’indiqué et partagez entre 2 enfants. Évitez la version réduite en sucre pour vos enfants, car contrairement aux autres, elle renferme des substituts de sucre.

J’ai volontairement omis de parler du chocolat chaud préparé avec du vrai chocolat comme dans le film Chocolat. Je vais sûrement l’essayer avec mes enfants un de ces jours, mais c’est une version un peu trop décadente pour leur offrir toutes les semaines. C’est mieux ainsi, puisque ça rendra l’expérience encore plus mémorable.

Après les différences entre les types de chocolats chauds, voici le point commun : les miniguimauves!

Et vos enfants, comment aiment-ils leur chocolat chaud?

Type de chocolat chaud
Quantité de sucre ajouté  par portion de 250 ml
Lait au chocolat du commerce (Québon, Natrel, Béatrice, etc.)
De 3 à 5 c. à thé

Boisson de soya au chocolat
4 c. à thé
Poudre Nesquik original / Poudre Nesquik réduit en sucre
3,3 c. à thé / 2,8 c. à thé
Sirop Nesquik original / Sirop Nesquik réduit en sucre
4 c. à thé / 3 c. à thé
Poudre Carnation (une enveloppe ou 3 c. à soupe de poudre)
De 4 à 5 c. à thé

Ma recette maison
De 1 à 2 c. à thé


 

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet