La varicelle chez l'enfant

La varicelle chez l'enfant
Varicelle : les symptômes; ce que c’est; que faire à la maison? Comment traiter? Comment prévenir?


Symptômes de la varicelle

Votre enfant :

  • a un peu de fièvre;
  • peut ressentir de la fatigue ou avoir des courbatures;
  • a des taches roses ou rouges, qui ressemblent à des piqûres d’insectes, apparaissant d’abord sur le ventre, le dos, le cou ou le visage. Ces taches peuvent aussi être présentes sur tout le corps, y compris le cuir chevelu, la bouche, le nez, les oreilles et les organes génitaux. Les taches se transforment en petites cloques remplies d’un liquide clair, qui éclatent et sèchent, formant une croûte de couleur brunâtre;
  • se plaint que « ça pique! » (démangeaisons intenses);
  • a parfois mal à la tête.

Consultez un médecin le jour même (dans une clinique sans rendez-vous ou à l’urgence) si, en plus des symptômes précédents, votre enfant :

  • a moins de 6 mois;
  • fait de la fièvre (plus de 38,5 °C) durant plus de 48 heures;
  • a une nouvelle poussée de fièvre qui survient autour du 4e jour;
  • a un bouton qui grossit beaucoup et qui devient douloureux;
  • a une rougeur qui s’étend autour des lésions;
  • souffre d’une toux importante;
  • se plaint d’une sensation de brûlure aux yeux ou présente un écoulement continuel de larmes;
  • est immunodéprimé et a été en contact avec une personne ayant une varicelle au stade contagieux.

Qu’est-ce que la varicelle?

Enfant qui a la varicelle

La varicelle, familièrement appelée « picote », est une maladie infectieuse très contagieuse causée par le virus de l’herpès zoster. Elle est généralement sans danger chez l’enfant. Toutefois, les nourrissons âgés de moins de 1 an, les adolescents, les adultes et tous ceux dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque de complications de la varicelle.

La varicelle peut laisser de petites cicatrices si les lésions sont importantes ou infectées, comme en cas d’impétigo. Pour cette raison, il est important de ne pas se gratter même si les démangeaisons sont intenses. Les complications graves (pneumonie, encéphalite, cellulite infectieuse et surinfection bactérienne à streptocoque invasif) sont cependant très rares.

Après avoir eu la varicelle, on est immunisé à vie contre cette maladie. Toutefois, les enfants immunodéprimés peuvent l’avoir une deuxième fois. Chez une partie de la population, le virus peut ressurgir à l’âge adulte et causer le zona. Selon les statistiques, on estime à environ 4,5 adultes sur 1000 qui développeront le zona.

Âge : Les enfants de 1 à 12 ans sont particulièrement touchés; la varicelle est rare chez les enfants de moins de 6 mois.
Durée de la maladie : De 7 à 10 jours; normalement, les lésions ont complètement disparu après 2 semaines.
Période de contagion : Surtout durant les 2 jours qui précèdent l’éruption des premiers boutons et, à un moindre degré, jusqu’à ce que toutes les lésions aient séché et formé une croûte (7e jour environ).
Mode de transmission : Par contact cutané direct ou par voie aérienne (inhalation de gouttelettes en suspension dans l’air lorsqu’une personne infectée éternue ou tousse).
Période dincubation : De 10 à 21 jours, le plus souvent de 14 à 16 jours.

Grossesse et varicelle : que faire si la future mère n’est pas immunisée?
En cas de grossesse, la maladie peut entraîner une infection grave. Si vous avez été exposée au virus de la varicelle et si vous n’êtes pas immunisée contre la maladie (si vous n’avez pas déjà eu la varicelle et si vous n’avez pas reçu le vaccin), consultez d’urgence un médecin afin de recevoir un traitement préventif par injection adapté à votre état afin de prévenir une infection grave.
Pour en savoir plus, consultez notre fiche Varicelle, rougeole, grippe et 5e maladie durant la grossesse.

Comment traiter la varicelle?

Il n’est pas toujours nécessaire de voir le médecin lorsqu’un enfant a la varicelle. Si vous devez emmener votre enfant à la clinique ou à l’hôpital, mentionnez qu’il a ou qu’il pourrait avoir la varicelle.

Les antibiotiques sont inutiles pour soigner la varicelle, car ils ne sont pas efficaces pour traiter les infections virales. Le médecin peut, cependant, en prescrire en cas de complications (infection bactérienne).

Soins et conseils pratiques

  • Pour faire baisser la fièvre de votre enfant, donnez-lui de l’acétaminophène (ex. : Tylenol®, Tempra®) en vous conformant aux indications et en respectant les doses recommandées en fonction de son poids. Toutefois, ne lui donnez pas d’ibuprofène (Advil®, Motrin®), car en cas de varicelle, ce médicament peut être associé à un risque accru d’infection de la peau. Ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique (AAS), comme l’Aspirine®, à un enfant ou à un adolescent qui présente une varicelle.
  • Donnez à votre enfant des bains d’eau tiède toutes les 3 ou 4 heures durant les premiers jours suivant l’éruption. Pour aider à soulager ses démangeaisons, vous pouvez ajouter à l’eau de son bain de la poudre d’avoine colloïdale (ex. : Aveeno®) ou du bicarbonate de soude (2 c. à table de poudre dans une baignoire remplie d’environ 10 cm d’eau). Après le bain, séchez votre enfant en le tapotant doucement avec une serviette douce.
  • Appliquez des compresses d’eau froide ou de la glace sur ses lésions, sans frotter la peau.
  • En cas de fortes démangeaisons, appliquez sur les lésions un analgésique topique ou donnez à votre enfant un antihistaminique (sans ordonnance). N’hésitez pas à demander conseil au pharmacien ou au médecin.
  • Si une lésion semble infectée, lavez-la bien et appliquez un onguent antibiotique (ex. : Bactroban®, Polysporin®).
  • Faites porter à votre enfant des vêtements en coton doux et légers et évitez la laine et les tissus rugueux ou synthétiques.
  • Coupez les ongles de votre enfant et limez-les afin d’éviter qu’il se blesse et s’infecte en se grattant. Lavez-lui fréquemment les mains et les ongles. Faites-lui porter des gants légers et confortables pendant la nuit pour qu’il ne se gratte pas durant son sommeil. Vous pouvez aussi lui enfiler des chaussettes sur les mains.
En cas de varicelle, devez-vous garder votre enfant à la maison?
Oui, mais peut-être seulement pendant deux ou trois jours, le temps qu’il reprenne des forces et qu’il se sente assez en forme pour retourner à la garderie ou à l’école.

Comment prévenir?

La vaccination est le meilleur moyen de protéger votre enfant contre la varicelle. La Société canadienne de pédiatrie et le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommandent d’ailleurs que tous les enfants de 12 mois et plus soient vaccinés contre la varicelle.

Le calendrier de vaccination systématique du Québec prévoit l’administration de deux doses du vaccin contre la varicelle. Les nourrissons nés avant le 1er juin 2019 qui ont reçu une seule dose de vaccin contre la varicelle recevront une deuxième dose entre 4 et 6 ans. Pour les nourrissons nés après le 1er juin 2019, une première injection du vaccin est prévue à 12 mois et une deuxième à l’âge de 18 mois.

On estime que de 70 % à 90 % des enfants vaccinés ne contracteront jamais la varicelle. Ceux qui l’attraperont auront une forme atténuée de la maladie dont les symptômes sont moins graves dans 95 % des cas.

À part la vaccination, il existe peu de moyens efficaces de prévenir la varicelle. Les enfants qui ne sont pas vaccinés, et qui n’ont pas déjà eu la varicelle, contractent presque à coup sûr cette maladie après avoir été en contact avec un enfant infecté, et ce, peu importe leur âge.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2020

 

Photos : iStock.com/bojan fatur et Centers for Disease Control and Prevention

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CHU SAINTE-JUSTINE. La varicelle : complications de grossesse chez la mère. 2018. www.chusj.org
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • FREER, Giulia et Mauro PISTELLO. « Varicella-zoster virus infections : natural history, clinical manifestations, immunity and current and future vaccination strategies », New Microbiologica, vol. 41, no 2, avril 2018, p. 95-105.
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Vaccin contre la varicelle : guide canadien d’immunisation. 2020. www.canada.ca
  • GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Programme québécois d’immunisation. 2020. www.quebec.ca
  • KIDSHEALTH. Chickenpox. 2020. kidshealth.org
  • MINISTÈRE DE LA FAMILLE DU QUÉBEC. Les infections en milieu de garde. 2019. www.mfa.gouv.qc.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. La varicelle. 2015. www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • TEBRUEGGE, Marc et autres. « Does the use of calamine or antihistamine provide symptomatic relief from pruritus in children with varicella zoster infection? », Archives of Disease in Childhood, vol. 91, no 12, décembre 2006, p. 1035-1036.
  • VEKEMANS, Gaëlle. L’ABC de la santé des enfants. Montréal, Les Éditions La Presse, nouvelle édition 2016, 416 p.

Partager

À lire aussi