En manchettes: Boissons pour sportifs - Appels vidéo et tout-petits - Mémoire des nouvelles mamans

En manchettes: Boissons pour sportifs - Appels vidéo et tout-petits - Mémoire des nouvelles mamans
Boissons pour sportifs, appels vidéo avec des tout-petits, et mémoire et concentration des nouvelles mères


ALIMENTATION

Les boissons pour sportifs, pas pour les enfants!

Les boissons pour sportifs de style Gatorade ou Powerade ne sont pas recommandées pour les enfants. Même le jus de fruits ne devrait pas être servi pour étancher leur soif.

Ces boissons contiennent beaucoup de sucre dont les enfants n’ont pas besoin, même lors d’une partie de soccer ou d’une longue journée à jouer dehors. Les boissons pour sportifs sont destinées aux athlètes qui s’entraînent longtemps et vigoureusement. À moins que votre enfant fournisse un effort soutenu pendant au moins une heure (le temps passé sur le banc ne compte pas), ces boissons ne sont pas du tout conseillées.

À titre d’exemple, une bouteille de 591 ml de Gatorade contient l’équivalent de 8 carrés de sucre. Quant aux jus de fruits, ils en contiennent plus. Les experts indiquent que ces boissons sucrées peuvent contribuer à l’embonpoint, à l’obésité, à l’érosion des dents et au développement des caries. Pour garder votre enfant bien hydraté, rien de mieux qu’un bon verre d’eau!

Pour en savoir plus, consultez Le Gatorade, inutile pour les enfants.

VIE DE FAMILLE

Appels vidéo : comment retenir l’attention des enfants?

Confinement ou pas, les appels vidéo sont très pratiques pour garder le contact avec les proches. Le grand défi est toutefois de retenir l’attention des tout-petits durant ces appels. Comment y parvenir?

Voici quelques trucs pour favoriser les échanges entre votre enfant et vos proches (ex. : grands-parents, tantes, oncles) lors d’appels vidéo :

  • Intégrez vos appels dans la routine familiale pour que votre enfant anticipe ce moment.
  • Choisissez une période tranquille dans la journée, par exemple, après le repas, quand votre bébé a été changé et que personne n’est fatigué.
  • Informez d’avance la personne à qui vous allez parler des dernières activités familiales et prouesses de votre enfant afin d’alimenter la conversation.
  • Demandez à votre tout-petit de montrer un dessin fait récemment ou son toutou favori à la personne à l’écran. Cela favorisera les échanges entre eux.
  • Lors de l’appel, évitez les bruits ambiants qui pourraient distraire votre enfant.
  • Faites d’abord des appels courts (maximum 5 minutes) et augmentez leur durée à mesure que votre enfant devient plus à l’aise.
  • Suggérez à votre interlocuteur de lire une histoire à votre enfant.
  • Mentionnez à la personne à l’écran que chanter, jouer à faire des coucous, faire de drôles de face, envoyer des bisous, etc. sont des activités qui pourraient capter l’attention de votre tout-petit.
  • Amusez-vous avec les filtres de l’application vidéo.

Pour d’autres suggestions, consultez notre blogue Idées de jeux pour jouer à distance avec vos proches.

Source : The Conversation

MATERNITÉ

Distraites, les nouvelles mamans?

On entend souvent que les femmes qui viennent d’accoucher peuvent avoir des troubles de mémoire et de concentration. Si cela peut être vrai dans les premiers mois, qu’en est-il à plus long terme?

Des chercheurs américains ont comparé le temps de réaction, l’état d’alerte et la capacité d’attention de 60 mères, un an après la naissance de leur bébé, avec celui de 70 femmes n’ayant pas d’enfants. Selon les résultats, les mères performeraient aussi bien, sinon mieux : elles auraient notamment une meilleure attention de contrôle exécutif, c’est-à-dire qu’elles ne seraient pas aussi distraites que les autres femmes par des stimuli extérieurs peu importants.

Ces résultats ne sont pas surprenants selon les chercheurs, car les mères doivent pouvoir gérer plusieurs stimuli pour s’occuper de leur enfant, en plus des autres stimuli. Le mythe du cerveau qui oublie s’est formé sur la base de tests qui ont été réalisés auprès des mères très tôt après l’accouchement.

Les chercheurs conviennent que les changements hormonaux qui suivent l’accouchement, le manque de sommeil, le stress et le manque de soutien peuvent affecter la mémoire et l’attention des nouvelles mères. Mais la maternité ne bouleverserait ces processus psychologiques qu’à court terme.

Source : Science Daily

À lire aussi :

 

6 août 2020

Par l’équipe de Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photos : GettyImages/kate_sept2004, Anchiy et captain_galaxy

Partager

À lire aussi