En manchettes: Télé et langage - Lait 3,25% - Hausse de la myopie

En manchettes: Télé et langage - Lait 3,25% - Hausse de la myopie
Effets des émissions de télévision sur le développement du langage, l’avantage du lait entier et causes de la myopie


ÉCRANS

Émissions éducatives : quel impact sur le langage?

Contrairement à ce que certains parents peuvent croire, les émissions télévisées éducatives pour enfants ne favoriseraient pas le développement du langage. C’est le constat auquel est parvenue une récente étude québécoise.

Les émissions éducatives (ex. : Dora l’exploratrice) n’auraient toutefois pas d’impacts négatifs sur le langage, même si elles n’aidaient pas les enfants à mieux parler. En revanche, les émissions purement divertissantes (ex. : Lego Ninjago) et les chaînes spécialisées de divertissement destinées aux enfants (ex. : Yoopa, Disney) nuiraient à la compréhension du langage.

Les résultats montrent aussi que plus les enfants de 7 ans regardent d’émissions divertissantes, moins ils seraient sensibles à la personne à qui ils parlent. Ils auraient aussi moins de contacts visuels avec les autres, ils respecteraient moins les tours de parole et ils comprendraient moins bien l’ironie.

De façon générale, la télévision n’offre pas des conditions propices au développement du langage, souligne la chercheuse. En effet, plus un enfant passe de temps devant un écran, moins il a d’interactions avec son entourage et moins il lit de livres, des activités essentielles au développement du langage.

La chercheuse a évalué le langage de 149 enfants québécois à 4, 5 et 7 ans. Les parents lui ont en plus mentionné les émissions ou films préférés de leur enfant.

Source : La Presse

ALIMENTATION

L’avantage du lait 3,25 %

Les enfants qui boivent du lait entier à 3,25 % de matières grasses auraient 40 % moins de risque de faire de l’embonpoint ou de souffrir d’obésité que ceux qui prennent du lait à 1 % ou 2 % de matières grasses, suggère une étude canadienne.

Ce lien remet donc en question les lignes directrices des pays qui recommandent d’offrir aux enfants plus vieux du lait réduit en gras. Par exemple, Santé Canada encourage la consommation de lait 3,25 % jusqu’à 2 ans surtout.

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs ont passé en revue 28 études portant sur la consommation de lait de presque 21 000 enfants âgés de 1 à 18 ans, provenant de sept pays. Parmi ces études, 18 suggèrent que les enfants qui boivent du lait entier seraient moins à risque de souffrir d’embonpoint ou d’obésité.

Les 10 autres études n’ont pour leur part rapporté aucun lien entre le poids des enfants et le type de lait bu. Aucune des études analysées n’a toutefois rapporté une diminution du risque d’embonpoint ou d’obésité chez les enfants qui consomment du lait réduit en gras.

Des chercheurs croient que le lait entier serait plus rassasiant, ce qui aurait pour effet de limiter la consommation quotidienne de calories.

Sources : ScienceDaily et Sciences et avenir

SANTÉ

Hausse des cas de myopie : quelles sont les causes?

Le nombre d’enfants atteints de myopie a doublé depuis 20 ans. À qui la faute? Un chercheur australien s’est penché sur la question.

Une revue des études sur le sujet révèle que c’est l’interaction entre la génétique et le milieu de vie qui aurait le plus d’impact sur le développement de la myopie. C’est connu, les enfants de parents myopes ont plus de risques de l’être eux aussi et à cela s’ajoutent les facteurs de risques liés aux habitudes de vie. Par exemple, passer de longues heures à regarder un objet de près et aller peu dehors.

Aucune étude n’a toutefois démontré de lien entre la myopie et le fait de regarder la télévision de trop près. En revanche, quelques études ont fait une association avec l’utilisation fréquente d’appareils mobiles et la myopie. Les écrans, comme la tablette et le téléphone cellulaire, pourraient donc jouer un rôle dans la hausse des cas de myopie, car on les regarde de proche pendant longtemps. De même, un enfant qui, par exemple, lit beaucoup serait plus à risque de devenir myope.

De plus, lorsqu’ils passent beaucoup de temps devant les écrans, les enfants vont moins dehors. Or, la lumière extérieure aurait un effet protecteur contre la myopie. Il est donc recommandé d’envoyer les enfants jouer dehors souvent, rappelle le chercheur.

Sources : The Conversation et Naître et grandir

À lire aussi :

 

9 janvier 2020

Par l’équipe de Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photos : GettyImages/BobGrif, skynesher et FluxFactory

Partager

À lire aussi