Les problèmes de la vue

Les problèmes de la vue
Même s’il est jeune, un enfant peut avoir des problèmes avec ses yeux et sa vision. Voici les problèmes les plus courants.


Les enfants peuvent avoir des problèmes avec leur vision à un très jeune âge. Comme les tout-petits se plaignent rarement qu’ils ne voient pas, il est important de se préoccuper de leurs yeux et de l’évolution de leur vue. Voici quelques informations sur les problèmes les plus courants.

Évolution de la vue chez l’enfant

À sa naissance, un bébé peut voir à une distance d’environ 20 cm et, durant sa première année de vie, sa vue s’améliore beaucoup. Sa capacité à voir plus loin et à voir les détails augmente au fil des mois. À 6 mois, la coordination des yeux et la vision en trois dimensions s’installent pour atteindre leur pleine capacité vers l’âge de 8 ans.

Environ 10 % des enfants d’âge préscolaire et 20 % des enfants au primaire présentent un défaut de vision ou de la coordination des yeux. Ces défauts peuvent nuire aux apprentissages, à la lecture et aux activités de tous les jours (ex. : l’enfant saute des lettres en lisant ou échappe le ballon lorsqu’on le lui lance, car il ne peut pas le situer dans l’espace même s’il le voit).

Les problèmes de la vue et de coordination des yeux peuvent être traités avec plus d’efficacité lorsqu’ils sont détectés tôt. Un premier examen avec un optométriste est donc recommandé à l’âge de 6 mois. Si tout va bien, les prochains examens devraient avoir lieu à 3 ans, à 5 ans et une fois par année par la suite. Ces examens de base sont couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) jusqu’à l’âge de 17 ans.

L’amblyopie ou l’oeil paresseux

L’amblyopie, aussi appelée l’« oeil paresseux », touche 4 % des enfants de moins de 8 ans. Ce problème est souvent lié à un défaut de vision important dans un seul oeil et est présent depuis la naissance. Un enfant qui souffre d’amblyopie peut ne pas se plaindre, car son autre oeil est souvent bien développé et lui permet de bien voir.

Plus l’amblyopie est dépistée tôt, plus le traitement a des chances d’être efficace. Idéalement, les traitements devraient être complétés avant l’âge de 8 ans. Souvent, l’enfant devra porter un cache-oeil temporaire quelques heures par jour sur le bon oeil afin que l’autre oeil puisse se développer.

Le strabisme

C’est un problème d’alignement des yeux qui peut survenir en raison d’un défaut musculaire ou parce qu’un oeil force trop pour voir clair. Le strabisme touche de 2 % à 5 % des enfants et est une cause de l’amblyopie (oeil paresseux).

Avant l’âge de 6 mois, la coordination des yeux est en formation et il est normal qu’un bébé louche à l’occasion. Après l’âge de 6 mois, il faut consulter si la coordination des yeux du bébé n’est pas stable ou s’il a un oeil croche en tout temps.

Le problème se corrige à l’aide d’exercices, de lunettes ou d’une intervention chirurgicale, selon le cas. Et il est préférable d’agir rapidement, car la vision de l’oeil qui louche peut perdre de sa précision.

L’hypermétropie

Encouragez votre enfant à jouer dehors, car cela l’habitue à regarder au loin et à voir des objets situés à différentes distances.

En général, les enfants naissent hypermétropes et le demeurent jusqu’à l’âge de 8 ou 10 ans. Dans l’oeil hypermétrope, l’image se forme derrière la rétine au lieu de sur celle-ci. Dans la majorité des cas, la lentille de l’oeil (cristallin) se gonfle automatiquement afin de remettre l’image au bon endroit, ce qui permet de voir une image claire.

Cependant, dans le cas d’une forte hypermétropie, cette compensation ne peut pas complètement se faire. Cela entraîne une vision embrouillée, surtout pour les objets qui sont proches. Des symptômes comme des maux de tête et de la fatigue peuvent apparaître si un objet est fixé longtemps.

Si l’hypermétropie entraîne un strabisme, ou dans les cas de forte hypermétropie, la prescription de lunettes règle habituellement le problème. L’hypermétropie diminue habituellement avec la croissance. Certains enfants devront toutefois porter des lunettes pendant toute leur vie. À partir de l’âge de 8 ans, le port de lentilles cornéennes est aussi possible.

Enfant souffrant d’hypermétropie ou d’hyperactivité?

Un enfant qui présente une forte hypermétropie peut éviter de fixer longtemps un objet pour éviter d’avoir mal à la tête ou de ressentir de la fatigue. Comme il ne se concentre pas longtemps, il pourrait être qualifié d’hyperactif. Avant de conclure à une hyperactivité, il est préférable de consulter un optométriste ou un ophtalmologiste afin de valider la présence d’un défaut visuel qui expliquerait le comportement de l’enfant.

L’astigmatisme

Enfant qui porte des lunettes en raison de problèmes de la vue

Ce trouble est causé par un oeil dont la surface a une forme plus ovale que ronde. De 2 % à 5 % des enfants souffrent d’astigmatisme.

Un enfant astigmate voit flou et déformé de près comme de loin. Il a tendance à se rapprocher pour lire et dessine en reproduisant des formes mal proportionnées ou croches. Il peut souvent aussi ressentir de la fatigue ou avoir des maux de tête s’il fixe son regard longtemps.

L’astigmatisme ne peut pas être compensé naturellement et ne varie pas au cours des années ni à la fin de la croissance de l’oeil. Ce trouble est souvent accompagné de myopie ou d’hypermétropie, qui augmentent ou diminuent les difficultés visuelles.

L’astigmatisme se corrige avec des lunettes ou, à partir de 8 ans, avec des lentilles cornéennes. Il est important de consulter un optométriste ou un ophtalmologiste dès que des symptômes apparaissent.

Le daltonisme

Il s’agit de l’anomalie de la vision des couleurs la plus répandue. Elle se manifeste par une difficulté à reconnaître le vert et le rouge. Le défaut de perception des couleurs peut être total ou partiel. Lorsqu’il est partiel, les couleurs saturées et vives sont perçues, mais pas leurs nuances plus pâles.

Le daltonisme, qui est héréditaire, touche 7 % à 8 % des garçons et moins de 1 % des filles. Ce trouble ne se corrige pas, mais certains verres correcteurs avec filtres peuvent aider à mieux reconnaître toutes les couleurs.

La myopie

Ce problème se traduit par une difficulté à voir les objets éloignés. Elle touche seulement de 1 % à 2 % des enfants de moins de 5 ans au Canada. La myopie apparaît habituellement à l’adolescence, mais elle se développe de plus en plus tôt chez les jeunes.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’apparition de la myopie, dont :

La myopie évolue plus rapidement lorsqu’elle apparaît chez un enfant âgé de moins de 10 ans. Elle peut doubler en une année.
  • la génétique, qui est à l’origine d’environ 30 % des cas de myopie;
  • le manque de temps passé à l’extérieur à la lumière du jour;
  • la lecture prolongée ou la consultation d’écrans de près;
  • l’éclairage ambiant, particulièrement l’éclairage DELO (OLED).

Pour éviter les problèmes importants aux yeux à long terme, il est important de contrôler l’évolution de la myopie, particulièrement chez les enfants qui deviennent myopes avant 10 ans et chez ceux dont un des parents est fortement myope.

Avant l’âge de 8 ans, le port de lunettes anti-myopie peut être efficace. Il s’agit d’un verre correcteur spécialement conçu pour freiner l’évolution de la myopie. À partir de l’âge de 8 ans, la façon la plus efficace de contrôler l’évolution de la myopie est le port de lentilles de contact spécialisées. L’administration d’un médicament peut aussi être conseillée.

Prévenir la myopie
Plusieurs études ont démontré que la lumière extérieure contribuerait à prévenir la myopie chez les enfants. De plus, les enfants qui passent 90 minutes à l’extérieur chaque jour seraient mieux protégés que ceux qui restent davantage à l’intérieur. Jouer dehors permettrait ainsi de réduire le risque d’apparition de la myopie.
L’Ordre des optométristes du Québec recommande d’ailleurs que les enfants, myopes ou pas, sortent au moins 90 minutes par jour, été comme hiver, que ce soit pour les récréations, pour marcher de l’école à la maison ainsi que pour simplement passer du temps à jouer.

Signes indiquant un problème de la vue

Voici des signes indiquant que votre enfant pourrait avoir un problème avec ses yeux ou sa vision.

  • Il ne suit pas du regard les personnes ou les objets qui bougent devant lui.
Un trouble de la vue ou une mauvaise coordination des yeux peut nuire au développement de votre enfant en freinant ses apprentissages et son cheminement scolaire.
  • Il tourne sa tête de côté pour regarder quelque chose.
  • Ses yeux coulent beaucoup et il est sensible à la lumière.
  • Il cligne souvent des yeux et il les frotte beaucoup.
  • Il pleure si vous cachez un de ses yeux.
  • Il se cogne souvent.
  • Il a souvent mal à la tête.
  • Il dessine toujours des lignes très croches.
  • Il mélange les lettres ou se plaint qu’elles « dansent ».
  • Un oeil dévie lorsqu’il lit ou fixe longtemps un objet.

Écrans et santé des yeux

Conseils pour limiter les effets négatifs liés à l’utilisation des écrans sur la santé des yeux :
  • Ne pas exposer les enfants de moins de 2 ans aux écrans (télévision, tablette, téléphone et ordinateur), comme le suggère la Société canadienne de pédiatrie.
  • Limiter l’utilisation des écrans chez les enfants de plus de 2 ans.
  • Lorsqu’ils utilisent un écran, demander aux enfants de faire une pause de 2 à 3 minutes toutes les 30 minutes afin de regarder au loin, de se lever, de s’étirer et de faire autre chose que de fixer l’écran.
  • S’assurer que l’écran regardé se trouve à au moins 33 cm des yeux.
  • Ne pas consulter un appareil électronique dans la noirceur.
  • Opter pour l’éclairage « de nuit », si offert sur l’appareil.

 

À retenir

  • Les problèmes des yeux ou de la vision peuvent être mieux traités lorsqu’ils sont détectés tôt.
  • Jouer dehors et exposer les yeux de votre enfant à la lumière naturelle peut aider à prévenir la myopie.
  • Les examens de la vue annuels de base sont couverts par la RAMQ jusqu’à l’âge de 17 ans.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Dr Langis Michaud, optométriste et directeur de l’École d’optométrie de l’Université de Montréal
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Février 2021

 

Photos : iStock.com/vgaji et GettyImages/monkeybusinessimages

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ASSOCIATION DES OPTOMÉTRISTES DU QUÉBEC. Bébés de 0 à 24 mois. Développement de l’oeil et de la vision. www.aoqnet.qc.ca
  • ASSOCIATION CANADIENNE DES OPTOMÉTRISTES. Amblyopie (oeil paresseux). opto.ca
  • ASSOCIATION CANADIENNE DES OPTOMÉTRISTES. Myopie (brachymétropie). opto.ca
  • Boyd, Kierstan. What Is Astigmatism? American Academy of Ophthalmology. 2021. www.aao.org
  • College of Optometrists in Vision Development. Signs & Symptoms of Learning-Related Vision Problems. www.covd.org
  • DENG, Li et Yi PANG. « Effects of outdoor activities in myopia control: Meta-analysis of Clinical Studies », Optometry and Vision Science, vol. 96, no 4, avril 2019, p. 276-282. journals.lww.com
  • DOLGIN, Elie. « The myopia boom: short-sightedness is reaching epidemic proportions. Some scientists think they have found a reason why », Nature, vol. 519, no 7543, 19 mars 2015, p. 276–278. www.nature.com
  • Gifford, Kate L. et autres. « IMI – Clinical Management Guidelines Report », Investigative Ophthalmology & Visual Science, vol. 60, no 3, 2019, M184M203. iovs.arvojournals.org
  • Hashemi, Hassan et autres. « Global and regional estimates of prevalence of refractive errors: Systematic review and meta-analysis », Journal of Current Ophthalmology, vol. 30, no 1, 2017, p. 3-22. www.ncbi.nlm.nih.gov
  • HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS. Est-il vrai que le daltonisme touche uniquement les garçons? www.hopitalpourenfants.com
  • Huang, Hsiu-Mei et autres. « The Association between Near Work Activities and Myopia in Children: A Systematic Review and Meta-Analysis », PloS one, vol. 10, no 10, 2015, e0140419. www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Mukamal, Reena. Do Colorblindness-Correcting Glasses Actually Work? 2019. www.aao.org
  • National Eye Institute. Amblyopia (Lazy Eye). www.nei.nih.gov
  • Olitsky, Scott E., Errol W. Chan et Sonal Farzavandi. Strabismus: Accommodative Esotropia. www.aao.org
  • ORDRE DES OPTOMÉTRISTES DU QUÉBEC. La myopie chez l’enfant. 2017. www.ooq.org
  • ORDRE DES OPTOMÉTRISTES DU QUÉBEC. Développement de la vision chez l’enfant. www.ooq.org
  • ORDRE DES OPTOMÉTRISTES DU QUÉBEC. L’importance de la vision dans la réussite scolaire. 2018. www.ooq.org
  • READ, Scott A. et autres. « Light Exposure and Eye Growth in Childhood », Investigative Ophthalmology & Visual Science, vol. 56, no 11, octobre 2015, p. 6779-6787. www.iovs.arvojournals.org
  • Reimelt, C. et autres. « The Underestimated Role of Refractive Error (Hyperopia, Myopia, and Astigmatism) and Strabismus in Children With ADHD », Journal of Attention Disorder, vol. 25, no 2, 2021, p. 235-244. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • Tedja, Milly S. et autres. « IMI – Myopia Genetics Report », Investigative Ophthalmology & Visual Science, vol. 60, no 3, 2019, M89-M105. iovs.arvojournals.org
  • Torii, Hidemasa et autres. « Violet Light Exposure Can Be a Preventive Strategy Against Myopia Progression », EBioMedicine, vol. 15, 2017, p. 210219. www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Varghese, Raji Mathew et autres. « Refractive status at birth: Its relation to newborn physical parameters at birth and gestational age », PloS one, vol. 4, no 2, 2009, e4469. www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Wildsoet, Christine F. et autres. « IMI – Interventions for Controlling Myopia Onset and Progression Report », Investigative Ophthalmology & Visual Science, vol. 60, no 3, 2019, M106-M131. iovs.arvojournals.org
  • Wolffsohn, James S. et autres. « IMI – Myopia Control Reports Overview and Introduction », Investigative Ophthalmology & Visual Science, vol. 60, no 3, 2019, M1-M19. www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Yeao, A. et autres. « Myopia and Effective Management Solutions », Points de Vue, the International Review of Ophthalmic Optics. 2016. www.pointsdevue.com

À lire aussi