Aliments pour bébé du commerce: pas toujours santé

Aliments pour bébé du commerce: pas toujours santé

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les produits pour bébé du commerce ne sont pas toujours santé, révèle un rapport de l’Association pour la santé publique du Québec.

8 juillet 2015 | Les parents de jeunes enfants n’échappent pas à la tendance : ils achètent eux aussi de plus en plus d’aliments déjà préparés. Malheureusement, les produits pour bébé du commerce ne sont pas toujours santé, révèle un rapport de l’Association pour la santé publique du Québec.

Selon les auteures, 60 % des aliments étudiés contiendraient plus de sucre que la quantité recommandée par Santé Canada. C’était entre autres le cas de la majorité des purées, à l’exception de celles composées uniquement de viande ou de légumes. Pour les céréales (à l’exception de celles en poudre), la quantité de sucre variait d’une marque à l’autre puisque certains fabricants choisissent d’ajouter du lait en poudre ou du sucre. L’analyse a d’ailleurs révélé que 44 % des produits contenaient des sucres ajoutés, dont certains aliments qui affichaient pourtant la mention « sans sucre ajouté ».

L’Association pour la santé publique du Québec a également étudié le contenu en sel de ces aliments. Leur conclusion est plutôt positive. Tous les produits sauf un renfermaient une quantité raisonnable de sel. Enfin, l’organisme s’est intéressé à la teneur en fer puisqu’il s’agit d’un nutriment très important pour les jeunes enfants. L’analyse révèle que certains produits comme les céréales et les purées de viande sont une bonne source de fer. Les autres aliments comme les purées de fruits ou de légumes, les boissons et les collations en contiennent toutefois très peu.

Comment choisir?

À la lumière de ces observations, l’Association pour la santé publique du Québec offre quelques suggestions pour les parents lorsque vient le temps de choisir des aliments pour bébé.

  • Lire la liste des ingrédients pour éviter les aliments avec des sucres ajoutés. Les trois premiers ingrédients de ces aliments sont généralement des sucres (ex. : sucre, jus de canne à sucre, vesou évaporé, dextrose, fructose, concentré de jus de fruit). Les aliments avec des sucres ajoutés sont particulièrement déconseillés chez les enfants de moins de 12 mois, car ils contribuent à développer le goût du sucré.
  • Entre deux produits similaires, choisir celui avec la plus faible quantité de sodium (sel).
  • Favoriser des aliments contenant au moins 15 % de la quantité quotidienne de fer recommandée (100 % dans le cas des céréales).
  • Privilégier les purées maison aux purées du commerce. Même si les purées maison coûtent 30 à 60 % plus cher que les purées vendues en épicerie, elles offrent une plus grande variété de saveur et de texture. Selon l’analyse de l’Association pour la santé publique du Québec, la plupart des purées commerciales sont en effet des mélanges de plusieurs aliments, ce qui ne permet pas à l’enfant d’être exposé au goût de chacun. Certaines contiennent même d’autres aliments que ceux présentés sur l’emballage (ex. : une purée courge et bleuets dont les deux principaux ingrédients sont la banane et la pomme).

L’analyse a été réalisée sur 95 aliments vendus dans des supermarchés et des pharmacies de Montréal, Trois-Rivières et Nicolet. Ces produits étaient destinés aux enfants de 6 à 24 mois.


Source : Association pour la santé publique du Québec

 

Kathleen Couillard – Équipe Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Partager

À lire aussi