Loi antitabac: baisse des infections respiratoires chez les enfants

Loi antitabac: baisse des infections respiratoires chez les enfants

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La loi antitabac en Angleterre a permis de réduire de 11 000 par année le nombre d’hospitalisations pour des infections respiratoires chez les enfants.
Agence Science-Presse

8 juin 2015 | La loi antitabac en Angleterre a permis de réduire de 11 000 par année le nombre d’hospitalisations pour des infections respiratoires chez les enfants, indique une nouvelle étude.

La mise en place de la législation antitabac dans les espaces publics en juillet 2007 a été suivie par une diminution immédiate de 3,5 % du nombre d’admissions chez les moins de 15 ans, puis par une baisse annuelle de 0,5 %. Cette réduction serait due principalement à la chute de 14 % des admissions pour des infections des voies respiratoires inférieures comme les pneumonies, expliquent les chercheurs. Entre 2007 et 2012, ils estiment que 55 000 hospitalisations ont ainsi été évitées.

Les scientifiques savaient déjà que l’exposition à la fumée du tabac était le facteur de risque principal dans les maladies respiratoires. Néanmoins, personne n’avait encore étudié l’impact direct de cette loi antitabac sur la santé des enfants. Ces résultats sont un argument de plus pour l’implantation de lois limitant le tabagisme dans les lieux publics, croient les auteurs de l’étude.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé plus de 1,6 million d’admissions d’enfants à l’hôpital pour une infection des voies respiratoires (bronchite, pneumonie, laryngite, amygdalite, etc.) entre 2001 et 2012. Les cas d’asthmes ont été exclus de l’étude. Les enfants étaient tous âgés de 0 à 14 ans et ceux de 4 ans et moins représentaient 85 % de ces hospitalisations.


Sources : European Respiratory Journal, European Respiratory Journal et NHS Choices

Partager

À lire aussi