Fatigue et sommeil durant la grossesse

Fatigue et sommeil durant la grossesse
La grossesse a une influence sur le sommeil. Le nombre d’heures de sommeil diminue durant la grossesse.



Premier trimestre (0 à 14 semaines)

Plusieurs changements observés pendant le premier trimestre peuvent avoir des répercussions sur le sommeil.

  • Les changements hormonaux qui surviennent au début de la grossesse peuvent modifier votre sommeil. Par exemple, l’augmentation de la progestérone pendant le premier trimestre cause de la somnolence pendant la journée, mais peut aussi être responsable d’un sommeil interrompu pendant la nuit. L’estrogène occasionnerait, pour sa part, une instabilité des cycles de sommeil.
  • L’hypersensibilité des seins ainsi que d’autres maux et douleurs de la grossesse peuvent vous empêcher de trouver une position de sommeil confortable. Pour pallier ce problème, essayez de dormir sur le côté.
  • Au fur et à mesure que votre bébé grandit, il exerce une pression croissante sur votre vessie. Cela vous pousse à uriner plus souvent. Le besoin d’uriner peut vous réveiller plusieurs fois par nuit.
  • Lorsqu’elles sont importantes, les nausées matinales peuvent vous tirer du lit plus tôt le matin. Les vomissements peuvent également diminuer votre apport nutritionnel, et votre réduction de consommation habituelle de caféine peut augmenter votre sensation de fatigue.
  • L’anxiété et le stress causés par la grossesse pourraient entraîner de l’insomnie.
Un sommeil agité
Des études sur le sommeil ont rapporté ce qui suit :
  • Environ 72 % des femmes enceintes font des cauchemars durant le 2e trimestre.
  • À la fin de leur grossesse, près de 97 % des femmes indiquent qu’elles se réveillent en moyenne 3 fois par nuit.
  • Environ 52 % des femmes enceintes font au moins une sieste la semaine, et près de 60 % en font au moins une la fin de semaine.

Deuxième trimestre (15 à 28 semaines)

En général, les perturbations du sommeil sont moins fréquentes durant le 2e trimestre. Les taux d’hormones diminuent, de même que la fatigue et les nausées.

De plus, au fur et à mesure que votre utérus et votre bébé remontent dans votre ventre, la pression sur votre vessie se relâche et vous éprouvez moins le besoin d’uriner.

Certains inconforts peuvent cependant rendre votre sommeil plus fragile.

  • Votre utérus en expansion appuie sur votre estomac et vos intestins. Cela peut vous causer des brûlures d’estomac.
  • Comme vos phases de sommeil paradoxal sont plus fréquentes, il est possible que vous fassiez plus de rêves et de cauchemars, qui vous semblent parfois très réels. Plus vous vous réveillez souvent, plus vous avez de la facilité à vous rappeler vos rêves.

Troisième trimestre (29 semaines à la naissance)

Le sommeil peut être altéré pour plusieurs raisons pendant le dernier trimestre de la grossesse.

  • La croissance de votre bébé et de votre ventre qui grossit peut occasionner des douleurs au dos, des douleurs musculaires et un sentiment général d’inconfort.
  • Les brûlures d’estomac et le reflux peuvent aussi perturber votre sommeil.
  • Vos articulations et vos ligaments s’assouplissent sous l’effet des hormones qui préparent votre corps à l’accouchement. Ces changements peuvent vous empêcher de trouver une position de sommeil confortable.
  • La congestion nasale et la pression de l’utérus sur le diaphragme causent parfois des ronflements. Certaines femmes font même de l’apnée du sommeil durant leur grossesse. Cependant, l’apnée du sommeil et le ronflement peuvent constituer des symptômes d’un autre trouble de la grossesse. Si vous éprouvez des problèmes de sommeil durant votre grossesse, parlez-en à votre médecin ou à votre sage-femme.
  • Vous pouvez aussi ressentir des crampes aux jambes. Ces maux peuvent découler d’une augmentation de la circulation sanguine dans vos jambes, ce qui a des effets sur vos muscles et vos nerfs. Ils peuvent également être causés par un taux moins élevé de fer, d’acide folique (vitamine B9) ou de calcium.

Des nuits plus longues (8 à 10 heures), des siestes, une alimentation équilibrée, une bonne hydratation et de l’exercice physique peuvent aider votre sommeil. En cas de doute, consultez votre professionnel de la santé.

Syndrome des jambes sans repos
Durant le 3e trimestre, votre sommeil peut être perturbé par le syndrome des jambes sans repos, que l’on surnomme aussi « impatience dans les jambes ».
Voici quelques mesures pour améliorer votre confort si vous en souffrez :
  • Ne vous empêchez pas de bouger les jambes, de les plier ou de les étirer lorsque vous en ressentez une forte envie.
  • Faites des étirements ou du yoga.
  • Prenez un bain chaud et massez vos jambes avant de vous coucher pour vous aider à vous détendre et favoriser le sommeil.
  • Vous pouvez vous asseoir et surélever vos jambes pour diminuer la sensation de lourdeur dans les jambes.
  • Assurez-vous que votre alimentation est équilibrée et qu’elle répond à vos besoins en fer, en acide folique (vitamine B9) et en calcium durant la grossesse.

Les meilleures positions pour dormir

La meilleure position pour dormir durant la grossesse est sur le côté.

Le sommeil est très important pendant la grossesse. Des études ont démontré que les femmes qui dorment moins de 6 heures par nuit pendant le dernier mois de grossesse risquent davantage de vivre des complications lors de l’accouchement.
  • Couchez-vous du côté où vous vous sentez confortable. Certains experts recommandent le côté gauche puisque cela diminue notamment la pression artérielle et favorise une bonne circulation du sang vers vos organes et vers le bébé.
  • Gardez vos jambes pliées et placez un oreiller entre elles.
  • Utilisez un coussin de grossesse.
  • Lorsque vous êtes sur le côté, placez un oreiller sous votre abdomen pour soutenir le poids de votre ventre.
  • Si des brûlements d’estomac vous empêchent de dormir, surélevez le haut de votre corps.
  • Vous pouvez varier les positions durant la nuit.

Évitez cependant de dormir sur le dos à partir de la 24e semaine. Dans cette position, l’utérus appuie sur certains vaisseaux sanguins, ce qui peut diminuer le transport des nutriments et de l’oxygène vers votre bébé. Cette position peut aussi causer des douleurs au dos et des inconforts du système digestif. Cependant, ne vous inquiétez pas si vous vous réveillez ainsi. Changez seulement de position.

Au fur et à mesure que la grossesse avance, certaines femmes ont de la difficulté à dormir sur le ventre. Toutefois, il n’y a pas de danger à dormir dans cette position si vous êtes confortable.

À retenir

  • Les changements causés par la grossesse peuvent occasionner des troubles du sommeil.
  • La meilleure position pour dormir est sur le côté.
  • Il faut éviter de dormir sur le dos après la 24e semaine.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean-Philippe Blais, médecin de famille en clinique de périnatalité
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Octobre 2019

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la naissance à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Québec, Institut national de santé publique du Québec. www.inspq.qc.ca
  • GRONDIN, Christiane et Chantal LEMAY. Bientôt parents. CHU Sainte-Justine, 2009. www.chusj.org
  • LADEWIG, Patricia et autres. Maternal & Child Nursing Care. 3e éd., Upper Saddle River, Prentice Hall, 2011.
  • PASSEPORTSANTÉ.NET. Syndrome des jambes sans repos. www.passeportsante.net
  • SANTIAGO, Jennifer R. et autres. « Sleep and Sleep Disorders in Pregnancy », Annals of Internal Medicine, vol. 134, 2001, p. 396-408.
  • UNIVERSITY OF ROCHESTER MEDICAL CENTER. Sleeping Positions During Pregnancy. www.urmc.rochester.edu
  • WON, Christine H.J. « Sleeping for Two: The Great Paradox of Sleep in Pregnancy », Journal of Clinical Sleep Medicine, vol. 11, no 6, 2015, p. 593594.

Partager

À lire aussi