L'arrivée au lieu de naissance

L'arrivée au lieu de naissance
Voici un bref portrait de ce qui devrait se passer lors de votre arrivée au lieu de naissance.


Lorsque le moment de l’accouchement arrive, la plupart des femmes se rendent soit à l’unité des naissances de l’hôpital, soit à la maison de naissance. Afin de vous familiariser avec la vision des soins et les services offerts à l’endroit où vous accoucherez, vous pouvez visiter leur site Web durant votre grossesse. Voici un bref portrait de ce qui devrait se passer à votre arrivée au lieu de naissance.

Que se passe-t-il à votre arrivée à l’hôpital

Avant votre départ de la maison pour l’hôpital, il est conseillé d’appeler pour aviser l’équipe soignante de votre arrivée. Une infirmière en profitera pour vous poser quelques questions afin d’évaluer votre état (nombre de semaines de grossesse, contractions, perte de liquide amniotique, etc.).

Certains hôpitaux peuvent demander de remplir un formulaire de préadmission dès la 20e semaine de grossesse.

Après votre admission à l’unité des naissances, vous serez accueillie par votre infirmière. À cette étape, il est probable que les contractions aient déjà commencé. Votre infirmière pourra vous aider à pratiquer des techniques de relaxation.

Dans un premier temps, votre infirmière vous posera quelques questions à propos de votre santé et de votre grossesse. Vous pouvez profiter de cette occasion pour lui faire part de vos préférences en ce qui a trait au travail et à l’accouchement. Si vous avez un plan de naissance, elle le consultera.

Dans un deuxième temps, vous serez invitée à signer un consentement de soins. Ce document spécifie que vous acceptez de recevoir des soins généraux pour vous et votre bébé durant votre séjour à l’hôpital. Tout au long de votre séjour dans l’unité des naissances, n’hésitez pas à poser des questions. L’équipe soignante verra à vous fournir l’information nécessaire afin que vous puissiez faire des choix éclairés concernant les tests et les interventions.

La plupart des chambres de naissance sont des pièces privées et isolées, et plusieurs comportent une douche.

Évaluation de l’état de santé

Par la suite, l’infirmière vous fera un prélèvement sanguin. Celui-ci servira à déceler les infections et les anomalies et ainsi à déterminer la suite des soins que vous recevrez à l’unité des naissances. Les résultats de ces tests seront aussi très utiles si jamais vous devez recevoir une transfusion sanguine pendant votre séjour à l’hôpital. Dans certains hôpitaux, l’infirmière en profitera pour installer à l’avance un cathéter dans une veine, c’est-à-dire une petite sonde qui pourra être utilisée en cas de besoin.

En plus de vous poser des questions sur votre santé et votre grossesse, votre infirmière devrait vérifier vos signes vitaux (par exemple, votre fréquence cardiaque, votre température et votre pression artérielle).

La COVID-19 et l’arrivée à l’hôpital
La pandémie de COVID-19 a modifié la procédure de plusieurs hôpitaux pour l’accueil des futures mères. Par exemple, dans certains établissements, toutes les femmes enceintes qui se présentent pour accoucher doivent subir un test de dépistage de la COVID-19. On leur demande également de porter le masque tant qu’elles sont à l’aise. Par ailleurs, celles qui risquent d’être porteuses du virus pourraient être dirigées vers des chambres spécialement prévues à cet effet. Enfin, la personne qui accompagne la mère peut la rejoindre à l’intérieur seulement lorsque l’admission est complétée. Contactez votre hôpital pour en savoir plus sur les procédures en place dans votre région.

Évaluation de l’avancement du travail et du bien-être du bébé

Une infirmière écoutera le coeur du bébé et déterminera sa position en palpant doucement votre ventre. Cet examen est sans douleur et se pratique pendant que vous êtes assise dans votre lit.

Pendant une contraction, l’infirmière palpera votre ventre afin d’évaluer l’intensité des contractions. Elle vous demandera alors d’indiquer l’endroit où les contractions sont les plus intenses (par exemple, dans la région pelvienne ou dans le bas du dos).

Enfin, une infirmière évaluera l’avancement du travail en faisant un examen du col de l’utérus. Cela permet de déterminer la dilatation du col, son effacement, la hauteur du bébé dans le col et l’état des membranes. Si la situation l’exige, ce type d’examen pourrait être effectué à plusieurs reprises pendant le travail.

Vous avez le droit d’être informée des risques et des effets indésirables des traitements qui vous sont proposés. Vous êtes ensuite libre de refuser ces interventions si vous ne les jugez pas nécessaires. Pour en savoir plus, consultez notre fiche Les droits pendant la grossesse et l’accouchement.

Solutés et moniteur foetaux électroniques

Selon l’évolution du travail, des interventions peuvent être nécessaires pour votre sécurité et celle de votre bébé. Par exemple, il est possible que vous ayez besoin d’un soluté pour recevoir des médicaments intraveineux ou si vous souhaitez une épidurale.

Dans certains hôpitaux, on pourrait aussi procéder à une surveillance de l’état de votre bébé grâce à des moniteurs électroniques. Ceux-ci permettent de suivre le rythme cardiaque du bébé et les contractions tout au long du travail.

Arrivée à la maison de naissance

Si vous êtes suivie par une sage-femme, vous devrez lui téléphoner avant de vous rendre à la maison de naissance. Elle vous posera quelques questions sur vos contractions et sur l’état du travail. Vous conviendrez alors avec elle si c’est bien le moment de vous rendre à la maison de naissance.

Lorsque vous arriverez à la maison de naissance, la sage-femme y sera déjà et elle aura préparé la chambre que vous avez choisie pour votre accouchement. Elle vous laissera alors un moment pour vous installer et pour vous approprier les lieux. Elle écoutera ensuite le coeur de votre bébé à l’aide d’un dispositif portatif de type Doppler et évaluera vos signes vitaux.

En règle générale, aucune autre intervention de routine n’est pratiquée à votre arrivée à la maison de naissance. Par exemple, les examens vaginaux seront proposés par la sage-femme seulement si la situation le suggère ou si vous en faites la demande. La sage-femme déterminera donc les gestes à poser en fonction de votre situation et de vos préférences.

 

À retenir

  • Il est conseillé d’appeler l’unité des naissances de votre hôpital ou votre sage-femme avant de vous présenter au lieu de naissance.
  • L’infirmière vous posera quelques questions pour en savoir plus sur l’état de votre santé et de votre grossesse.
  • L’infirmière fera passer quelques examens pour déterminer les soins dont vous aurez besoin pendant l’accouchement.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Amélie Guay, M. Sc., ICP(C), infirmière clinicienne en pratique avancée – périnatalité, CHUM
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2020

 

Photo : iStock/nattanan726

 

Partager

À lire aussi