4 à 5 ans: motricité fine

4 à 5 ans: motricité fine
Le développement de la motricité fine de l’enfant de 4 à 5 ans. Suivez pas à pas toutes les étapes du développement de votre enfant.

Développement de la motricité fine

Le développement de la motricité fine signifie que l’enfant utilise certains petits muscles des doigts et des mains pour faire des mouvements précis afin d’atteindre, d’agripper et de manipuler de petits objets.

À cet âge :

  • l’enfant dessine des personnages avec certaines caractéristiques, comme une tête, des bras, des jambes et un tronc;
  • il peint au grand pinceau sur une grande feuille;
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous à la même vitesse dans tous les domaines. L’information sur ce site Web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.
  • il manipule de la glaise et de la pâte à modeler en la roulant entre ses deux mains ou entre son pouce et son index;
  • il réussit à enfiler de petites perles (0,5 cm de diamètre) sur un lacet;
  • il découpe sur une ligne droite ou sur le contour d’un carré avec plus de précision;
  • il colore l’intérieur d’une forme simple en respectant de plus en plus les limites du dessin;
  • il commence à écrire quelques lettres;
  • il s’habille et se déshabille avec peu d’aide, mais il peut en avoir besoin pour attacher de petits boutons et pour enclencher une fermeture éclair;
  • il coupe des aliments mous avec sa fourchette.

Dans les prochains mois, il commencera à :

  • transporter un verre sans en renverser le contenu;
  • tartiner son pain avec un couteau;
  • faire des nœuds dans ses lacets et à attacher de petits boutons;
  • découper une forme plus complexe comme un cercle;
  • écrire quelques lettres, habituellement les lettres de son nom.

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant a une personnalité unique qui se développera à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser ce développement en mettant en pratique l’approche parentale Réconforter, jouer et enseigner. Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge actuel de votre enfant, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques au développement de sa motricité fine.

Réconforter
Lorsque vouspermettez à votre enfant de jouer avec des matières de texture variée, comme du sable et de l’eau, ainsi que des contenants, des tamis et des ustensiles de tailles différentes,
 
votre enfantprend plaisir à toucher les différentes textures, ce qui contribue au développement de son sens du toucher, tout en apprenant la notion de volume.
Lorsque vousfaites de la pâte à modeler avec certaines épices (vanille ou menthe) et des colorants alimentaires,
 
votre enfantapprend à utiliser son odorat et à mélanger les couleurs en manipulant la pâte.
Jouer
Lorsque vousmettez souvent des crayons et des craies à la disposition de votre enfant,
 
votre enfants’exerce à colorer, à dessiner ou à écrire des chiffres et des lettres.
Lorsque vousoffrez à votre enfant du matériel d’artiste et de bricolage varié, par exemple des boîtes, de la colle, des rubans, des tubes, du fil, des ciseaux ou du ruban adhésif, et le laissez faire ce qu’il veut,
 
votre enfantutilise son imagination, qui est à la base de sa capacité à résoudre des problèmes, et sa motricité fine pour faire ses propres créations.
Enseigner
Lorsque vousjouez à des jeux de table qui demandent de compter et de déplacer des pièces, par exemple le jeu de serpents et échelles,
 
votre enfantapprend à compter dans l’ordre, puis à l’envers, pour être le gagnant du jeu.
Lorsque vousécrivez le nom de votre enfant en formant chacune des lettres minuscules à l’aide de pointillés qu’il faut relier,
 
votre enfantapprend à reconnaître la forme des lettres et à les reproduire.

 

Naitre et grandir.com

      Révision scientifique : Sonya Côté et Karine Maheux, ergothérapeutes
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Décembre 2015

À lire aussi