Les montagnes de cadeaux

Les montagnes de cadeaux
Votre enfant n’a pas besoin de recevoir une montagne de cadeaux. Voyez pourquoi!


Les membres de la famille peuvent parfois se montrer très généreux lorsqu’ils offrent des cadeaux aux enfants à Noël ou à leur anniversaire. Un tout-petit n’a toutefois pas besoin de recevoir une tonne de cadeaux pour être heureux. Même qu’il peut ne plus savoir comment réagir quand il en reçoit trop.

Pourquoi faut-il éviter les montagnes de cadeaux?

Un enfant peut se sentir facilement dépassé et ne pas savoir comment gérer ses émotions quand il reçoit beaucoup de cadeaux en même temps. Voici différentes raisons qui expliquent pourquoi il vaut mieux éviter les montagnes de cadeaux.

  • C’est beaucoup de stimulations et d’émotions à gérer.
    Les fêtes d’anniversaire ou de Noël demandent déjà beaucoup d’adaptation à un tout-petit. Elles changent ses routines en plus de lui donner beaucoup de stimulations (invités, décorations, musique). Cela fait vivre des émotions fortes à l’enfant. Comme il n’a pas toujours les mots pour dire ce qu’il ressent, il peut réagir en devenant très excité, en bougeant beaucoup, en pleurant ou en criant. La montagne de cadeaux ajoute donc aux stimulations déjà nombreuses. Si, en plus, les parents et les invités pressent l’enfant d’ouvrir ses cadeaux et ont des attentes par rapport à sa réaction, cela devient très difficile à gérer pour un tout-petit.
  • Cela peut devenir stressant et frustrant.
    C’est possible qu’un enfant attende avec impatience le jouet dont il parle depuis des semaines. S’il doit le mettre de côté après l’avoir déballé pour ouvrir d’autres cadeaux au lieu de jouer avec, il peut se sentir bousculé et frustré. Ce mélange de joie et de frustration est aussi difficile à gérer pour un tout-petit. Quand il y a beaucoup de paquets à déballer en même temps, un tout-petit peut aussi devenir indifférent, ne plus prendre le temps de regarder ses cadeaux et ne plus avoir le goût d’en ouvrir d’autres.
Il n’y a pas que les cadeaux qui émerveillent et excitent un enfant lors des fêtes d’anniversaire et de Noël! Il y a aussi, par exemple, la présence de ses amis et de sa famille (cousins, tantes, oncles, grands-parents), les décorations, les gâteaux et l’ambiance de fête.
  • Cela enlève le caractère spécial d’un cadeau.
    L’enfant qui reçoit une tonne de jouets chaque année n’apprend pas à apprécier et à prendre soin de ce qu’il a. De plus, l’abondance diminue le sens attribué au geste de donner et de recevoir. Quand un enfant est habitué à recevoir une montagne de cadeaux, il peut aussi se mettre à croire qu’il va toujours avoir tout ce qu’il veut.
  • Cela empêche l’enfant de s’intéresser à ses jouets.
    Les jouets ont un rôle important à jouer dans le développement d’un enfant. Ils lui permettent de développer différentes habiletés (ex. : empiler, classer, attraper, imaginer, parler, etc.). Quand il reçoit trop de cadeaux en même temps, l’enfant n’a pas le temps de découvrir ses jouets et d’explorer leurs possibilités.
  • Cela peut l’habituer à vouloir toujours beaucoup de cadeaux.
    Les cadeaux sont vite associés aux fêtes et à Noël, mais au départ un tout-petit n’a pas la capacité de se représenter le nombre ou la valeur des cadeaux qu’il reçoit. Quand l’enfant est très jeune, il n’a d’ailleurs pas trop d’attentes par rapport aux cadeaux qu’il va recevoir. Il peut même oublier ce qu’il avait demandé. C’est avec l’habitude, à force de recevoir plusieurs cadeaux, qu’un enfant s’attend à en recevoir davantage.
  • Ça ne correspond pas aux attentes de l’enfant.
    Le fait d’offrir une montagne de cadeaux répond parfois davantage au besoin des adultes de se montrer généreux que des enfants. D’ailleurs, l’enfant reçoit souvent bien plus que ce qu’il avait espéré.

Découvrir le plaisir de donner et de recevoir

Rappelez-vous que votre enfant a surtout besoin que vous vous intéressiez à lui. Ce qui lui fait vraiment plaisir, c’est l’attention que vous lui donnez. Cela peut s’exprimer avec un seul cadeau, choisi ou confectionné avec soin, en ayant en tête ce que votre enfant aime. Par exemple, votre enfant peut se montrer très content s’il reçoit un seul cadeau, mais que vous prenez le temps de le découvrir avec lui. Il en sera certainement de même si son grand-papa s’assoit par terre avec votre enfant pour l’aider à assembler son nouveau jouet et s’amuser avec lui.

Vous pouvez aussi profiter du temps des Fêtes pour faire vivre des expériences de partage et de générosité à votre enfant. Par exemple, offrez-lui l’occasion de découvrir le plaisir de donner en lui proposant de fabriquer des cartes ou des bricolages pour des gens de la famille. Vous pouvez aussi l’encourager à donner un jouet qu’il n’utilise plus à un tout-petit de son entourage ou à un organisme de charité. Vous pouvez également inviter votre enfant à participer aux préparatifs comme le choix d’un cadeau et de son emballage. Cela l’aide à comprendre et à apprécier davantage le fait de donner et de recevoir.

Des conseils pour que votre enfant apprécie ses cadeaux

Voici comment vous pouvez aider votre enfant à mieux apprécier chacun de ses cadeaux.

  • Laissez votre enfant déballer un cadeau à la fois. Donnez-lui le temps de le découvrir avant de lui en donner un autre.
  • Observez-le pour savoir quel est le jouet qui l’intéresse le plus. Laissez-le s’amuser avec ce nouveau jouet. Pendant ce temps, mettez ses autres cadeaux de côté. Votre enfant pourra mieux découvrir son nouveau jouet et y porter attention s’il n’y en a pas plein d’autres à côté de lui.
  • Ne soyez pas déçu si votre enfant ne réagit pas comme vous l’espériez. Par exemple, il arrive que les tout-petits préfèrent le papier et les cartons d’emballage aux objets déballés. À Noël, il se peut aussi qu’un enfant s’intéresse davantage au jouet qu’a reçu son cousin.
  • Permettez à votre enfant d’être déçu. C’est possible que le cadeau que votre enfant a reçu ne lui plaise pas ou ne soit pas celui qu’il voulait. Si votre tout-petit semble triste ou contrarié, laissez-le dire comment il se sent. Accompagnez-le aussi en l’aidant à mettre des mots sur ses émotions. Il apprendra qu’il ne peut pas avoir tout ce qu’il veut et qu’il est normal d’être déçu, mais que vous comprenez ce qu’il vit.
  • À Noël, encouragez votre enfant à s’intéresser aux personnes autour de lui qui reçoivent aussi des cadeaux. Vous pouvez dire par exemple : « Regarde comme ton oncle Simon est content de son livre. Il tourne les pages en souriant. » Vous pouvez aussi l’encourager à découvrir les cadeaux déballés. Dites, par exemple : « Touche au foulard de mamie comme il est doux. »
  • Après la fête, choisissez quelques jouets qui ont le plus retenu l’attention de votre enfant. Rangez les autres cadeaux pour plus tard. Vous pourrez sortir un nouveau jouet à la fois au cours des semaines suivantes. Cela donne le temps à votre tout-petit de vraiment jouer et d’apprécier chacun de ses nouveaux jouets.

Que faire quand l’entourage est très généreux?

À l’approche de Noël ou de l’anniversaire de votre tout-petit, expliquez à votre entourage (grands-parents, oncles, tantes, amis, etc.) pourquoi vous ne voulez pas qu’il soit inondé de cadeaux. Demandez-leur de se limiter à un cadeau ou à un certain budget. Vous pouvez aussi leur suggérer de se mettre à plusieurs pour acheter un cadeau de groupe.

Rappelez aux personnes de votre entourage qu’elles peuvent offrir autre chose que des jouets pour faire plaisir à votre enfant. Les livres, par exemple, font de très beaux cadeaux. Même chose pour les vêtements ou les équipements de sport (ex. : traîneau, vélo, raquettes, sac à dos). Un abonnement à un magazine représente également un beau cadeau pour un enfant. Cela fait durer le plaisir toute l’année, même chez les tout-petits qui attendent avec impatience de découvrir leur nouveau magazine chaque mois. Les sorties sont aussi très appréciées des enfants, que ce soit une sortie au musée ou au théâtre, une promenade en forêt ou une activité sportive.

Les grands-parents qui tiennent à donner beaucoup peuvent aussi contribuer au régime enregistré d’épargne-études (REEE) d’un tout-petit.

Faut-il donner le même nombre de cadeaux à tous vos enfants?
C’est normal comme parent de vouloir être juste et équitable envers vos enfants. Toutefois, il n’est pas nécessaire de leur offrir le même nombre de cadeaux pour y arriver. Le plus important, c’est de reconnaître les goûts et les besoins de chacun de vos enfants et de leur offrir un cadeau qui correspond à ce qu’ils sont. Quand les enfants comprennent qu’ils sont uniques et qu’ils n’ont pas les mêmes intérêts, ils acceptent mieux d’être traités différemment. Mettre l’accent sur votre intention de faire plaisir à chacun permet aussi de diminuer la rivalité qui pourrait exister entre frères et soeurs. Toutefois, mieux vaut garder un certain équilibre. Pour un tout-petit qui n’a pas encore la notion de valeur, recevoir un seul cadeau quand son frère en reçoit quatre peut être une grosse déception, même si les cadeaux valent autant.

 

À retenir

  • Un enfant qui reçoit une montagne de cadeaux peut avoir du mal à gérer ses émotions, vivre du stress et ne pas apprécier pleinement ses nouveaux jouets.
  • Un enfant va apprécier davantage ses cadeaux si vous prenez le temps de les découvrir avec lui.
  • Pour éviter que votre enfant soit inondé de cadeaux, vous pouvez demander aux gens de votre entourage de se limiter à un cadeau et leur donner des suggestions pour offrir autre chose que des jouets.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Chloé Gaumont, M. Sc., psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2018

 

Photos : iStock.com/killerb10 et GettyImages/FatCamera

 

Ressources et références

  • BOURCIER, Sylvie. Comprendre et guider le jeune enfant : à la maison, à la garderie. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2004, 168 p.
  • FABER, Adele et Elaine MAZLISH. Frères et soeurs sans rivalité : manuel de survie pour une famille sereine! Éditions du Phare, 2013, 276 p.
  • SUNDERLAND, Margot. La science au service des parents. Éditions Hurtubise, 2016, 288 p.

 

À lire aussi