Nutella: un peu, beaucoup, pas du tout?

Nutella: un peu, beaucoup, pas du tout?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste

À 4 ans et 6 ans, mes enfants savent que certains aliments se mangent moins souvent que d’autres. Comme le Nutella.

- C’est trop sucré, c’est ça maman?
- Oui, mes amours. Quand il y a presque juste du sucre, ça ne reste pas longtemps dans votre ventre et vous avez faim très tôt après le petit-déjeuner. 
-  C’est trop sucré, mais c’est trop bon aussi!
- Je sais. Moi aussi j’aime beaucoup le Nutella. Mais savez-vous quoi? Je le trouve encore meilleur quand je n’en mange pas souvent.

Cette réplique-là, mes enfants ne l’approuvent pas!

Bien sûr, ils préféreraient croire Ferrero, le fabricant de Nutella, qui dit que sa célèbre tartinade est nourrissante et qu’elle peut faire partie d’un petit-déjeuner équilibré. Sauf que peu de gens y croient encore. Surtout en Californie où Ferrero s’est vu contraint de rembourser 3 millions $ au groupe de consommateurs qui l’avait poursuivi en recours collectif pour publicité mensongère.

Les publicités, même au Canada, mettent effectivement l’accent sur les ingrédients intéressants du Nutella. Elles tentent ainsi de nous convaincre de la bonne valeur nutritive du Nutella. Mais l’étiquette rétablit les faits. C’est même assez évident quand on lit la liste des ingrédients et qu’on aperçoit le sucre et l’huile de palme modifiée devant les noisettes, le cacao et la poudre de lait écrémé. S’ils sont énumérés avant, c’est qu’ils sont présents en plus grande quantité; c’est la règle de l’étiquetage.

Puis, les soupçons se confirment avec le tableau de valeur nutritive : 22 g de sucre, 4 g de gras saturés et 2 g de protéines pour 30 ml (2 c. à table) de Nutella. En d’autres mots, on est en présence d’un aliment qui est composé à 58 % de sucre, 11 % de gras saturés et seulement 5 % de protéines. À titre de comparaison, le beurre d’arachide fait à 100 % d’arachides contient, pour la même quantité, 2 g de sucre, 2 g de gras saturés et 8 g protéines.

Le Nutella, un aliment intéressant? Sur le plan nutritionnel, non. Au goût? Ahhh, c’est une autre histoire! À défaut d’être une bonne source d’éléments nutritifs, il est une bonne source de plaisir. Et ça compte tout de même un peu. Pas pour en faire un aliment du quotidien, mais pour lui accorder une petite place sur nos rôties et tartines à l’occasion.

Chez nous, il y a du Nutella dans le garde-manger. Et sur la table, environ 2 fois par semaine. On en mange en toute connaissance de cause… sans trop penser à son contenu pour ne pas gâcher notre plaisir.

Je sais qu’il existe plusieurs recettes maison (et plus nutritives) de tartinade de noisettes et chocolat. Voici celle de ma collègue Alexandra Leduc. En avez-vous d’autres à nous suggérer?

Ingrédients
1 tasse de noisettes
1 tasse d’amandes entières ou effilées
1/4 tasse de sucre
1/2 tasse de cacao non sucré
3/4 tasse de lait condensé non sucré (lait évaporé)

Préparation
Dans une poêle, à feu élevé, faites griller à sec (sans huile) les noisettes et les amandes (environ 2 minutes).
Une fois bien grillées, dans un robot culinaire, broyez les noisettes et les amandes en fine poudre.
Ajoutez au robot le sucre et le cacao. Bien mélanger.
Pendant que le robot est en marche, ajoutez graduellement le lait condensé et vérifiez la texture. Même si la texture est légèrement liquide, le tout figera dans le frigo.
Une fois le mélange prêt, mettez-le dans un pot de conservation et gardez la tartinade réfrigérée. Elle se garde jusqu’à 2 semaines.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet