Manger devant un écran: pourquoi faut-il résister?

Manger devant un écran: pourquoi faut-il résister?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
Il y a une habitude à laquelle je résiste : laisser manger mes enfants devant un écran, parce que ça joue de très vilains tours.

Chez nous, il y a « seulement » une télévision, un ordinateur et un cellulaire. Ce sont nos écrans. On n’a pas de tablettes ni de Nintendo DS, même si mes enfants sont convaincus que toutes les familles de la Terre en ont, sauf nous.

Je limite le temps devant les écrans, mais je ne résiste pas toujours à la tentation de les asseoir devant une émission quand je veux un peu de calme dans la maison… (Je sais que je suis normale!) Il y a cependant une habitude à laquelle je résiste : les laisser manger devant un écran, parce que ça joue de très vilains tours.

Moins d’attention

Quel effet ont la télévision et les jeux électroniques sur votre enfant? Ils captent son attention. Mais quand il est en train de manger, ils ne font pas que capter son attention, ils la détournent. Les sons, les images, les personnages et les missions monopolisent ses sens. Ses papilles gustatives auraient beau lui chuchoter « comme c’est bon » et son ventre lui crier « c’est assez! », la communication est coupée. Le petit joueur-téléspectateur-mangeur est hypnotisé. Son assiette, sa bouche et son ventre ne reçoivent aucune attention. Résultat: il ne savoure pas les aliments, il mange machinalement, et il ingurgite plus qu’il en a besoin, fort probablement.

Pour apprendre à manger à sa faim, respecter ses besoins et ainsi grandir avec le poids qui lui convient, un enfant doit absolument être connecté à ses signaux. Et pour ça, il faut déconnecter tout ce qui se connecte à côté!

Moins d’interactions

Manger, ce n’est pas que remplir un creux. Manger, c’est partager un repas avec des gens qu’on aime et discuter avec eux, c’est transmettre des valeurs et des traditions, c’est apprécier les aliments. Manger devant un écran vient au contraire nuire à ces échanges et limite les interactions à table en famille. L’écran banalise aussi l’acte de manger puisqu’on ne porte plus attention à ce qu’on fait et à ce qu’on mange.

Bien sûr, à l’occasion, mes enfants et moi, on se fait tout de même un souper-cinéma. Ils m’aident à préparer le souper et on écoute une émission ou un film. On fait ça de temps en temps et c’est un spécial agréable. Mais dans 95 % du temps, il n’y a aucun écran. Mes enfants ne me les demandent plus, car ils connaissent la réponse. Comme ils la connaissent aussi lorsqu’ils osent encore me demander la tablette que nous sommes les seuls au monde à ne pas avoir.

 

Photo : GettyImages/michellegibson

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Toutes les chroniques de l'auteur