Les problèmes d'audition

Les problèmes d'audition
Votre enfant a-t-il un problème d’audition? Voici des signes à surveiller.


L’audition est essentielle au bon développement de l’enfant. Il est donc important de surveiller si votre enfant entend bien, car la surdité peut passer inaperçue. L’âge moyen de la détection de la surdité par les parents se situe autour de 3 ans.

Symptômes indiquant un problème d’audition

Chez le bébé de moins de 12 mois

Si votre enfant a des problèmes d’audition, vous serez probablement le premier à vous en apercevoir.
  • Il ne produit pas de sons ou il en produit moins à l’âge de 4 à 6 mois qu’à l’âge de quelques semaines.
  • Il ne réagit pas et il ne se réveille pas lorsqu’il y a un bruit très fort.
  • Il ne tourne pas la tête en direction de votre voix ou d’un bruit.

Chez l’enfant de plus de 12 mois

  • L’apprentissage du langage semble se faire très lentement.
  • Il a de la difficulté à entendre quand il est en groupe ou quand il y a un bruit de fond.
  • Il entend souvent mal ce que vous dites.
  • Il parle d’une façon singulière ou sa voix est étrange.
  • Il fait un effort pour regarder quelqu’un qui parle ou il entend mieux quand il regarde le visage et les lèvres de la personne qui parle.
  • Il ne réagit pas quand vous parlez doucement ou lorsque vous vous trouvez derrière lui.
  • Il réagit mieux quand vous lui parlez dans une oreille plutôt que dans l’autre.

Si votre enfant présente un ou plusieurs de ces signes, parlez-en à son médecin, qui pourra le diriger vers un audiologiste afin qu’il passe un test auditif. Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi communiquer avec l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec.

L’importance de dépister la surdité
L’audition est non seulement essentielle à l’acquisition du langage, mais également à l’ensemble du développement de l’enfant. Une surdité profonde pourrait avoir des conséquences sévères si elle est dépistée au-delà de la première année de vie.

Deux types de surdité

La perte auditive de nature conductive ou de transmission

On parle de perte auditive mixte si les deux composantes (conductive et neurosensorielle) sont touchées.

La perte auditive de nature conductive ou de transmission est généralement associée à une atteinte du canal auditif externe ou de l’oreille moyenne. L’otite est la principale cause de ce type de perte auditive. Le liquide qui se retrouve derrière le tympan peut gêner la transmission du son, tout comme peut le faire un bouchon de cérumen ou de l’eau coincée dans le conduit auditif externe.

Si les deux oreilles de votre enfant sont atteintes, il entendra un peu comme s’il était sous l’eau. Heureusement, ce genre de perte auditive est temporaire. L’audition revient à la normale lorsque le problème est réglé (ex. : lavage d’oreilles fait par un médecin, pose de tubes à travers le tympan pour évacuer le liquide).

La perte auditive dite neurosensorielle

La perte auditive dite neurosensorielle, beaucoup plus grave, est généralement permanente, car les cellules nerveuses de l’oreille interne sont atteintes. La perte auditive touche une partie du circuit nerveux qui permet de décoder le son : l’oreille interne (la cochlée), le nerf auditif ou la zone de l’audition du cerveau (le cortex auditif).

Causes des problèmes d’audition

  • Certaines malformations congénitales permettent de suspecter une déficience auditive, puisqu’elles y sont souvent associées. Mais la plupart du temps, les nouveau-nés ont une apparence normale. On a découvert au-delà de 40 gènes associés à la surdité. La plupart de ces gènes sont récessifs, c’est-à-dire qu’ils sont transmis par deux parents porteurs, mais n’ayant pas de symptômes
Environ un tiers des causes de surdité de naissance sont génétiques.
  • Certaines infections contractées pendant la grossesse (ex. : rubéole, cytomégalovirus, toxoplasmose, herpès, syphilis) ou à tout moment pendant l’enfance (ex. : méningite)
  • Exposition à certains facteurs environnementaux (ex. : certains médicaments toxiques pour le nerf auditif)
  • Troubles de la glande thyroïde
  • Grande prématurité
  • Jaunisse sévère après la naissance
  • Aucune cause précise détectable pour près de 30 % des enfants atteints

Dépister les problèmes d’audition

C’est souvent un retard de langage qui permet de dépister un problème auditif. Ce dernier n’est pas nécessairement important, mais s’il atteint les deux oreilles, il peut causer un retard de langage.

Chez d’autres enfants, des problèmes de comportement (hyperactivité, déficit d’attention), de socialisation (tendance à l’isolement, timidité) ou d’apprentissage peuvent inciter à rechercher une déficience auditive.

Dépistage à la naissance

Environ 6 enfants sur 1 000 naissent avec une forme de déficience auditive.

Chez les nouveau-nés, le dépistage systématique de la surdité est habituellement effectué auprès de certains enfants à risque (grands prématurés, nourrissons ayant souffert d’une jaunisse importante ou d’une grave infection, nourrissons atteints de certaines malformations congénitales et nourrissons ayant un antécédent familial de surdité).

Cette stratégie de dépistage est cependant insuffisante. En effet, elle permet de diagnostiquer seulement le tiers des cas, puisque les autres ne présentent pas de facteurs de risque identifiables.

Plusieurs pays ont opté pour un dépistage systématique de la surdité chez les nouveau-nés. Au Québec, plusieurs programmes locaux ont été mis en place.

Afin de détecter précocement la surdité chez les nouveau-nés, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a créé il y a quelques années le Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés (PQDSN). Ce programme vise aussi à intervenir plus tôt et à diriger les enfants vers des centres spécialisés en audiologie. Plus d’une douzaine de centres hospitaliers adhèrent actuellement à ce programme.

Le PQDSN offre gratuitement un test de dépistage sur une base volontaire. Le test est sans douleur et consiste à placer une petite sonde dans l’oreille du nouveau-né. Cette sonde envoie un faible son dans l’oreille. Ce test prend seulement quelques secondes à réaliser et on obtient le résultat aussitôt.

Le programme de dépistage précoce prévoit trois étapes :

  • Un test de dépistage est effectué après la naissance du bébé à l’hôpital.
  • Si le test de dépistage fait à l’hôpital n’est pas réussi, un second test de dépistage est effectué en consultation externe environ deux semaines après la sortie du bébé de l’hôpital.
  • Si le deuxième test de dépistage n’est pas réussi, une évaluation complète d’audition est effectuée par un audiologiste.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juin 2020

 

Photo : 123RF/podlesnova

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ASSOCIATION DU QUÉBEC POUR ENFANTS AVEC PROBLÈMES AUDITIFS. www.aqepa.org
  • ASSOCIATION DU QUÉBEC POUR ENFANTS AVEC PROBLÈMES AUDITIFS. Les signes de surdité chez l’enfant de 0 à 3 ans. www.aqepa.org
  • CHU SAINTE-JUSTINE. Dépistage de la surdité chez les nouveau-nés. Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés (PQDSN). 2019. www.chusj.org
  • GAUCHER, Charles et Louise Duchesne. Votre enfant a une surdité? Vous n’êtes pas seuls! Guide pratique à l’usage des parents. 2017. www.aqepa.org
  • MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX. Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés. 2012. www.chusj.org
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. L’ouïe de votre bébé. 2020. www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le dépistage universel des troubles de l’audition chez les nouveau-nés. 2018. www.cps.ca

Partager

À lire aussi