Les otites et le langage

Les otites et le langage
Par Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
Les otites peuvent causer une baisse temporaire de l’audition. Mais lorsqu’elles surviennent à répétition, peuvent-elles causer un retard de langage?

Dernièrement, mon grand a fait une otite. Je ne m’y attendais pas parce que, plus petit, il a plutôt fait plusieurs bronchites, mais très peu d’otites. Quelques jours de fièvre, des douleurs à l’oreille… et le besoin de me faire répéter, parfois. Il semblait entendre moins bien.

En fait, il entendait fort probablement moins bien! Les otites peuvent effectivement causer une baisse temporaire de l’audition qui n’est pas nécessairement la même d’un enfant à l’autre ou d’un épisode d’otite à l’autre.

On peut tout de même se demander si les enfants qui font des otites à répétition développeront un retard de langage. Certaines études semblent surtout révéler qu’à elles seules, les otites répétées ne causeraient pas un tel retard. C’est quand même logique, sinon tous les enfants qui en font souvent auraient un retard de langage!

Malgré tout, le risque est présent, surtout quand d’autres facteurs entrent en jeu. Par exemple, un enfant dont un parent a eu un retard de langage présente un facteur de risque supplémentaire. Cela ne signifie pas qu’il aura assurément des difficultés. Mais la vigilance est de mise.

Bref, le sujet des otites et de leur impact est complexe! Heureusement, le médecin, l’oto-rhino-laryngologiste (ORL) et l’audiologiste peuvent chacun apporter leur éclairage et s’assurer que chaque enfant reçoit un traitement adapté s’il en a besoin. Lorsque les professionnels craignent pour le développement langagier (ou pour toute autre raison), ils peuvent notamment recommander la pose de tubes transtympaniques.

Comme parent, lorsque l’on s’aperçoit que notre enfant entend mal parce qu’il a une otite, on peut appliquer certaines stratégies simples pour l’aider à nous comprendre :

  • S’assurer qu’il nous regarde bien quand on lui parle. Il pourra ainsi décoder notre message grâce à notre langage non verbal;
  • Parler plus fort;
  • Éviter le bruit de la télévision ou d’autres sources. Il ne faut pas que les bruits ambiants entrent en compétition avec ce que l’on dit!

Et vous, avez-vous déjà remarqué que votre enfant entend moins bien quand il fait une otite?

 

Photo : iStock.com/Jodi Jacobson

Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
À la fois orthophoniste et maman, je vous parle dans mes mots du développement de la communication et du langage de mes deux enfants.
Toutes les chroniques de l'auteur