Grippe, gastro et COVID-19: quand aller à l'urgence avec son enfant?

Grippe, gastro et COVID-19: quand aller à l'urgence avec son enfant?
Pour quelles raisons doit-on se présenter à l’urgence avec un enfant malade et est-ce risqué de s’y rendre en temps de pandémie?

2 décembre 2020 | L’urgence des hôpitaux pour enfants déborde souvent pendant le temps des Fêtes à cause, entre autres, de la gastroentérite et de la grippe. Or, à quoi faut-il s’attendre dans les prochaines semaines en raison de la pandémie et quand devrait-on se rendre à l’urgence avec son enfant?

« La période de Noël est souvent la plus occupée de l’année pour toutes sortes de raisons, confirme le Dr Antonio D’Anglo, pédiatre-urgentiste et chef de l’urgence au CHU Sainte-Justine. En effet, beaucoup de cliniques ferment et les médecins de famille ou les pédiatres ne sont pas disponibles. Il reste alors seulement les urgences. »

Toutefois, la situation pourrait être différente cette année en raison de la COVID-19. « Présentement, nous avons environ 30 % moins d’achalandage que d’habitude à la même période, souligne le Dr D’Angelo. Le confinement et les mesures sanitaires ont beaucoup diminué la fréquence des maladies infectieuses. C’est aussi le cas des blessures puisqu’il n’y a plus de sports ou d’activités organisées. »

Les symptômes qui nécessitent une visite à l’urgence

Malgré cette réduction de l’achalandage, le médecin conseille aux parents d’éviter de se rendre à l’urgence pour des problèmes de santé mineurs. En effet, il est déconseillé de se rendre à l’hôpital pour des symptômes légers de rhume et grippe, de gastroentérite ou de COVID-19.

Par ailleurs, le CHU Sainte-Justine propose d’ailleurs une liste de symptômes qui nécessitent une visite à l’urgence :

  • fièvre de plus de 38 °C chez un bébé de moins de 3 mois ;
  • fièvre accompagnée de somnolence chez un enfant plus vieux ;
  • signes de déshydratation comme l’absence de larme, la bouche très sèche et le fait de ne pas avoir uriné au moins 2 à 3 fois dans les 24 dernières heures. La fièvre, la diarrhée et les vomissements peuvent être à l’origine de cette déshydratation ;
  • difficultés respiratoires qui ne sont pas dues à un nez bouché : il respire plus vite qu’à l’habitude, il semble plus pâle, il a les lèvres blanchâtres ou bleutées, il tousse énormément, il s’étouffe ou il respire de façon irrégulière ;
  • éruption cutanée, et la peau ne devient pas blanche lorsqu’on la presse ;
  • blessure qui pourrait être une fracture ou qui nécessite des points de suture ;
  • vomissements à la suite d’une blessure.

En cas de doute, les parents peuvent contacter le 8-1-1, mais ils devraient se rendre directement à l’hôpital si leur enfant présente les symptômes mentionnés. En effet, cela indique qu’il a besoin de soins médicaux. « Un enfant qui a une condition particulière comme du diabète ou de l’asthme et dont l’état se dégrade parce qu’il a attrapé autre chose devrait aussi être vu à l’urgence », ajoute le Dr D’Angelo.

Des mesures de protection contre la COVID-19

À ce jour, l’urgence du CHU Sainte-Justine n’a connu aucune éclosion de COVID-19. Si un enfant a besoin de consulter un médecin, il peut donc le faire dans un environnement sécuritaire, souligne le Dr D’Angelo.

« Nous prenons toutes les précautions nécessaires pour protéger la population et le personnel médical », précise-t-il. L’équipe soignante porte en effet un équipement de protection individuelle lors de l’examen et des interventions, notamment le masque, la visière ou les lunettes protectrices, la blouse et les gants. De plus, les salles sont désinfectées entre chaque patient.

Par ailleurs, des mesures existent pour éviter la contamination entre des patients potentiellement porteurs de la COVID-19 et les autres. « En attendant de voir un médecin, les gens sont placés dans différentes zones selon leur risque. Ceux qui ont des symptômes pouvant s’apparenter à la COVID-19 sont dirigés vers une zone tiède alors que les autres vont en zone froide. » Tous ceux qui ont ce type de symptômes ou qui ont été en contact avec une personne infectée vont également passer un test de COVID-19. Les autres ne seront pas testés.

Enfin, le CHU Sainte-Justine demande aux enfants et à leurs parents de respecter certaines mesures sanitaires. Par exemple, le masque est obligatoire pour tous les parents de même que pour les enfants qui sont assez grands pour le tolérer. « Pour limiter le nombre de personnes dans nos salles d’attente, nous demandons aussi qu’un seul parent accompagne l’enfant à l’urgence, mentionne le Dr D’Angelo. Toutefois, si celui-ci doit être hospitalisé, le deuxième parent pourra alors le rejoindre puisqu’ils seront dans une pièce fermée. »

Source : CHU Sainte-Justine

 

Kathleen Couillard – Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photo : GettyImages/monkeybusinessimages

Partager

À lire aussi