COVID-19: quels effets sur les habitudes de vie des enfants?

COVID-19: quels effets sur les habitudes de vie des enfants?
La COVID-19 bouleverse les habitudes des enfants? Quelles répercussions sur leur poids?

8 juin 2020 | La pandémie de COVID-19 a bouleversé le quotidien de bien des familles, ce qui a rendu le maintien de bonnes habitudes de vie difficile pour certains enfants. Dans un webinaire organisé par Obésité Canada le 21 mai dernier, des experts ont discuté des répercussions possibles de ces changements sur le poids des enfants.

« Les fermetures d’école, la distanciation sociale et les difficultés économiques mettent beaucoup de pression sur les parents et leurs enfants », s’inquiète la Dre Julie St-Pierre, pédiatre et spécialiste de l’obésité infantile. Cette situation occasionne des défis autant pour l’alimentation que pour l’activité physique des enfants.

Dans sa pratique, la Dre Julie St-Pierre a remarqué que les familles sont inquiètes. « Elles nous demandent notre aide et veulent parler d’obésité. » La Dre Rena LaFrance, pédopsychiatre et directrice clinique du Centre pédiatrique pour le poids et la santé d’Edmonton, rappelle toutefois aux parents d’être indulgents envers eux-mêmes. « Nous faisons tous de notre mieux dans cette situation, insiste-t-elle. Ne vous sentez pas coupable ou honteux. Ne pensez pas que vous devez gérer cette pandémie parfaitement. Certains jours seront meilleurs que d’autres. »

Soutenir les parents

Les experts ayant participé au webinaire proposent d’ailleurs certaines astuces pour favoriser les bonnes habitudes même pendant la pandémie.

  • Planifier les repas de la semaine.
  • Demander aux enfants plus vieux d’aider à faire la liste d’épicerie, de préparer des collations santé ou de s’occuper des plus jeunes pendant que les parents cuisinent.
  • Profiter du beau temps pour faire des promenades à l’extérieur en famille.
  • Encourager les enfants à marcher avec leurs amis en gardant le deux mètres de distance ou à faire des promenades à vélo.
  • Expliquer aux enfants que les écrans sont permis à certains moments pendant la journée, mais qu’en dehors de ces moments, ils doivent faire autre chose.
  • Garder les enfants occupés pour diminuer la tentation d’aller vers les écrans.
  • Offrir du soutien aux enfants pour réduire leur anxiété, même s’il ne s’agit que de quelques mots de réconfort.
  • Faire du yoga ou des activités de détente en famille.
  • Éviter de faire des remarques et des blagues à propos du gain de poids. Si vous êtes inquiets à propos de votre propre poids en raison de la pandémie, essayez de ne pas en parler devant vos enfants pour qu’ils ne développent pas une image corporelle négative d’eux-mêmes.

Poids et pandémie

Selon le DArya Sharma, professeur de médecine à l’Université d’Alberta et directeur scientifique d’Obésité Canada, la recherche démontre que les enfants ont tendance à avoir de moins bonnes habitudes pendant l’été et que certains prennent alors du poids.

La pause causée par la pandémie ressemble un peu aux vacances d’été. « Il y a moins de structure, confirme la Dre Rena LaFrance. Les enfants ont davantage accès au frigo. Ils sont plus sédentaires et, potentiellement, devant les écrans. »

La Dre Julie St-Pierre rappelle d’ailleurs que les écrans contribuent à la prise poids de plusieurs façons. Ils augmentent l’envie de grignoter et exposent les enfants à des choix moins bons pour leur santé en raison des publicités qui y sont diffusées. Ils diminuent aussi la qualité du sommeil, ce qui peut favoriser l’obésité. (Pour réduire le temps passé devant les écrans, consultez Déconfinement: comment revenir à un usage normal des écrans?)

Enfin, beaucoup d’enfants vivent dans l’incertitude et ne savent pas ce qui va arriver dans les prochaines semaines. Cela peut causer davantage d’anxiété et modifier leur relation avec la nourriture. La Dre Rena LaFrance a d’ailleurs observé des changements dans l’alimentation des enfants depuis le début de la pandémie. « Certains mangent leurs émotions, raconte-t-elle. D’autres mangent parce qu’ils s’ennuient. »

Un accès plus difficile aux aliments santé
En raison de la pandémie, plusieurs personnes ont perdu leur revenu ou travaillent moins d’heures. « Cela a d’énormes répercussions économiques pour les familles, ajoute le DArya Sharma, ce qui soulève notamment l’enjeu de l’accessibilité à la nourriture. »
« Lorsque le revenu diminue, certains aliments ne sont plus accessibles, confirme la Dre Julie St-Pierre. Malheureusement, cette problématique est amplifiée par la pandémie. Dans les épiceries, plusieurs tablettes sont vides et les aliments qui sont en vente ne sont pas nécessairement les meilleurs. »

Source : Obésité Canada

 

Kathleen Couillard – Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photo : GettyImages/Ricardo Alves

Partager

À lire aussi