Grossesse et activité physique: sécuritaire et bénéfique

Grossesse et activité physique: sécuritaire et bénéfique

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Faire de l’activité physique pendant la grossesse serait sécuritaire et bénéfique pour la santé de la future mère et le bon déroulement de l’accouchement.

3 août 2016 | Faire de l’activité physique pendant la grossesse serait non seulement sécuritaire, mais aussi bénéfique pour la santé de la future mère et le bon déroulement de l’accouchement, confirme une étude américaine.

L’analyse des chercheurs révèle que les femmes qui ont été actives pendant leur grossesse souffrent moins souvent de diabète de grossesse ou de haute pression. De plus, la pratique de l’activité physique est associée à une augmentation de la fréquence des accouchements vaginaux. En effet, 18 % des femmes actives étudiées avaient accouché par césarienne alors que la proportion était de 22 % pour les autres femmes.

Par ailleurs, les auteurs de l’étude n’ont noté aucune différence entre les femmes enceintes actives et celles qui ne l’étaient pas en ce qui concerne les accouchements prématurés. Ces résultats démontrent donc qu’il serait sécuritaire de pratiquer une activité physique d’intensité modérée pendant la grossesse et que le fait d’être active ne risquerait pas de déclencher le travail comme on le croyait avant. Une étude albertaine a aussi déjà démontré les bienfaits de l’activité physique sur la santé du bébé à naître et le déroulement de l’accouchement.

Le Collège américain des obstétriciens et des gynécologues recommande aux femmes enceintes de pratiquer au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée chaque semaine. La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada a une position similaire et suggère aux futures mères de faire au moins 30 minutes d’exercice d’intensité modéré, 5 jours par semaine.

Une activité d’intensité modérée devrait provoquer un peu de transpiration et d’essoufflement. Par exemple, la natation, la marche rapide et le conditionnement physique pour femme enceinte sont des activités appropriées pendant la grossesse. Il est recommandé que les futures mères mentionnent les activités qu’elles pratiquent au professionnel de la santé qui suit leur grossesse. Ainsi, il pourra s’assurer qu’elles sont adaptées à leur condition physique.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les résultats de 9 études réalisées auprès d’un total de 2 059 femmes enceintes. Environ la moitié d’entre elles avaient pratiqué des exercices aérobiques pendant 35 à 90 minutes, 3 ou 4 fois par semaine, pendant un minimum de 10 semaines. Toutes les femmes enceintes étudiées avaient un poids santé avant la grossesse, portaient un seul enfant et ne présentaient aucun problème de santé pouvant les empêcher de faire de l’exercice.


Sources : Medical News Today, American Journal of Obstetrics & Gynecology et Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/stevecoleimages

Partager

À lire aussi