Naissance: l'importance des bactéries de la mère pour le bébé

Naissance: l'importance des bactéries de la mère pour le bébé

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La transmission des bactéries de la mère au nouveau-né serait primordiale, démontre le documentaire britannique Microbirth.

25 septembre 2014 | La transmission des bactéries de la mère au nouveau-né lors de l’accouchement se révélerait primordiale pour la santé future du bébé. Qu’en est-il alors des bébés qui naissent par césarienne?

C’est une des questions que posent les réalisateurs du documentaire britannique Microbirth, présenté récemment au Coeur des sciences de l’UQÀM en collaboration avec le magazine web PlanèteF.

Malgré un ton inutilement alarmiste, le film a le mérite de bien décrire le rôle méconnu du microbiome vaginal de la mère sur le développement du système immunitaire de son enfant. Sans ce transfert de bactéries, comme lors d’une césarienne, divers problèmes de santé chroniques tels que l’asthme, le diabète de type 1 ou l’obésité peuvent survenir, mentionnent des experts dans le film.

Il ne s’agit toutefois que de liens. Aucune étude n’a démontré que la césarienne soit directement responsable de ces maux, a souligné Benoît Levast, chercheur en immunologie à l’Université McGill et expert invité à échanger avec le public après la projection.

Parmi les solutions proposées dans le documentaire, il est suggéré d’éviter les césariennes sans indication médicale. Que faire alors lorsque cet accouchement est une question de survie? Une chercheuse à l’Université de New York propose une technique intéressante : faire un prélèvement vaginal avant la chirurgie afin de mettre les bactéries de la mère en contact avec le bébé dès sa sortie de l’utérus. L’administration de probiotiques aux nourrissons, le contact peau à peau et l’allaitement aideraient aussi à rétablir en partie la flore intestinale des poupons.

 

Source : Agence Science-Presse

Crédit photo : Microbirth

Partager

À lire aussi