Poids: les bienfaits du lait maternel et des lipides

Poids: les bienfaits du lait maternel et des lipides

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le lait maternel suivi d’une alimentation riche en lipides durant les 2 premières années de vie diminuerait les risques d’obésité à 20 ans.

11 avril 2014 | Le lait maternel suivi d’une alimentation riche en lipides durant les 2 premières années de vie diminuerait les risques d’obésité à l’âge de 20 ans.

C’est ce que révèle une étude publiée dans The Journal of Pediatrics. Les chercheurs ont étudié les relations entre l’allaitement et le risque de surpoids à l’âge adulte en tenant compte de l’alimentation des enfants de la cohorte ELANCE. Cette cohorte regroupe des Français en bonne santé qui sont nés entre 1984 et 1985.

Ils ont recueilli de l’information sur l’allaitement de ces enfants et ont évalué les apports nutritionnels à l’âge de 10 mois, puis de 2 ans, puis tous les 2 ans jusqu’à l’âge de 20 ans. Ils ont ensuite analysé la taille, le poids et la composition corporelle (mesure de la masse maigre et de la masse grasse) des sujets à l’âge de 20 ans.

Selon les résultats, le lait maternel serait associé à une réduction de la graisse corporelle à l’âge adulte, en considérant l’alimentation après la période d’allaitement jusqu’à 2 ans.

L’importance des lipides les 2 premières années

Une alimentation riche en lipides (gras) durant les 2 premières années de vie contribuerait à une masse corporelle plus faible à 20 ans. Un mauvais équilibre des nutriments après l’allaitement peut nuire à son effet protecteur contre l’obésité à l’âge adulte.

Le lait maternel est riche en gras et faible en protéines. Selon les recommandations officielles, un enfant devrait consommer beaucoup de lipides afin de répondre au besoin élevé en énergie pour sa croissance et le développement rapide de son système nerveux.

Or, on retrouve souvent peu de lipides et beaucoup de protéines dans l’alimentation des jeunes enfants. Ce type d’alimentation rendra l’enfant plus susceptible de souffrir de surplus de poids lorsque les apports lipidiques augmenteront plus tard.

 

Par Veille Action pour de saines habitudes de vie
Source : Inserm

Partager

À lire aussi