Rhume et grippe: des probiotiques pour réduire les symptômes?

Rhume et grippe: des probiotiques pour réduire les symptômes?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


10 septembre 2009 – Selon une étude publiée récemment, la consommation de probiotiques serait idéale pour aider les tout-petits, grands collectionneurs de rhumes et grippes, à passer à travers la saison froide1.

Pris quotidiennement, les probiotiques réduiraient la fréquence ainsi que la durée de la fièvre, de la toux et de l’écoulement nasal. L’effet serait encore plus important lorsque les enfants consomment deux sortes différentes de probiotiques plutôt qu’une seule2.

On a aussi observé, au terme de l’étude de 6 mois, que les enfants ayant eu recours aux probiotiques ont manqué moins de journées d’école ou de service de garde en raison de la maladie. Ils ont également pris moins d’antibiotiques que les enfants ayant reçu un placebo.

Les chercheurs, qui considèrent important de limiter le recours aux antibiotiques, soutiennent que la prise de probiotiques est une façon sécuritaire de renforcer le système immunitaire des enfants, particulièrement lorsqu’il est mis à rude épreuve comme c’est le cas l’hiver.

L’étude a comparé trois groupes d’enfants : le premier a reçu un supplément de probiotiques tous les jours; le second, une combinaison de probiotiques; et le troisième groupe, un placebo. Les 326 sujets étaient âgés de 3 ans et 5 ans.

Le kéfir : peu efficace contre la diarrhée
Le kéfir, ce produit laitier fermenté contenant des probiotiques3, mais différents de ceux présents dans le yogourt, ne serait pas d’un grand secours pour prévenir la diarrhée chez les enfants.
D’après une étude menée à l’Université Harvard4, les enfants buvant du kéfir pour prévenir la diarrhée associée à la prise d’antibiotiques n’ont pas bénéficié d’une protection supplémentaire en comparaison des enfants ayant reçu une boisson placebo.
Les sujets, 125 enfants âgés de 1 an à 5 ans, ont bu l’une ou l’autre de ces boissons durant 10 jours, une période coïncidant avec un traitement d’antibiotiques pour soigner une infection des voies respiratoires.
Les chercheurs n’ont relevé aucune différence entre les 2 groupes, sinon d’infimes variations davantage liées à l’état de santé initiale, à l’âge et au sexe de l’enfant.

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

 

1. Leyer GJ, Li S, et al. Probiotic Effects on Cold and Influenza-Like Symptom Incidence and Duration in Children, Pediatrics, 2009 Aug;124(2):e172-9.
2. Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs ont utilisé des probiotiques Lacidophilus NCFM seuls ou combinés à des Bifidobacterium anamalis subsp lactis bi-07.
3. Il s’agit généralement des sources Lactobacillus kefiri, Leconostoc, Lactococcus et Acetobacter.
4. Merenstein DJ, Foster J, D’Amico F. A randomized clinical trial measuring the influence of kefir on antibiotic-associated diarrhea: the measuring the influence of Kefir (MILK) Study, Arch Pediatr Adolesc Med. 2009 Aug;163(8):750-4.

Partager

À lire aussi