L'accompagnante à la naissance

L'accompagnante à la naissance
L’accompagnante à la naissance offre du soutien à la femme enceinte au cours de l’accouchement.

L’accouchement est un moment important qui peut toutefois être une source de stress pour les futurs parents. Ils doivent parfois prendre des décisions sur des sujets qu’ils connaissent peu et peuvent se sentir découragés par moments.

La présence d’une personne dont l’unique objectif est de s’assurer que l’accouchement se déroule bien est donc un atout. C’est d’ailleurs le rôle de l’accompagnante à la naissance.



Qu’est-ce qu’une accompagnante à la naissance?

Dans le monde anglophone et en Europe, l’accompagnante est aussi appelée « doula ».

L’accompagnante à la naissance est une personne expérimentée et passionnée par la naissance. Son principal rôle est d’offrir du soutien physique et émotionnel à la femme enceinte avant, pendant et après l’accouchement. La caractéristique importante du soutien offert par l’accompagnante est qu’il est continu. Pendant toute la durée de l’accouchement, elle demeure aux côtés de la femme et du couple qu’elle accompagne.

L’accompagnante offre également de l’information qui permettra à la femme de prendre des décisions éclairées. Elle connaît donc bien le processus de l’accouchement et les pratiques obstétricales courantes dans son milieu.

L’accompagnante n’est toutefois pas une professionnelle de la santé. Elle n’est donc pas responsable du suivi de grossesse et ne peut pas poser de gestes techniques pendant l’accouchement. Par exemple, elle ne peut pas faire un examen vaginal ou poser un diagnostic. Cela lui permet toutefois d’avoir une relation égalitaire avec le couple qu’elle accompagne et de l’aider à obtenir l’accouchement désiré. Son rôle est donc complémentaire à celui des autres professionnels de la santé comme le médecin, l’infirmière ou la sage-femme.

Les bienfaits de l’accompagnement

Par sa présence, l’accompagnante a une influence positive sur le déroulement de l’accouchement. En effet, avec la médicalisation de la naissance, le milieu hospitalier est parfois intimidant pour la femme enceinte qui peut alors se sentir vulnérable. L’accouchement est un événement entouré de nouveauté et d’inconnu. Le rôle de l’accompagnante est donc d’épauler le couple dans cette aventure.

En offrant un soutien émotionnel constant, l’accompagnante contribue à diminuer l’anxiété et la peur chez la femme qui accouche et la personne qui l’accompagne. La future mère développe alors une plus grande confiance en elle-même.

Plusieurs études indiquent que l’accompagnement pourrait avoir les avantages suivants :

  • Augmenter les chances d’avoir un accouchement vaginal spontané;
  • Diminuer le taux de césarienne;
  • Diminuer la durée du travail;
  • Diminuer le recours à l’ocytocine synthétique;
  • Diminuer le recours à l’épidurale;
  • Diminuer le recours aux forceps ou à la ventouse;
  • Favoriser l’initiation de l’allaitement;
  • Augmenter la satisfaction par rapport à l’accouchement;
  • Augmenter le sentiment de contrôle;
  • Diminuer le risque de dépression.

Dans l’ensemble, l’accompagnement réduirait ainsi le recours aux interventions médicales. La plupart des femmes retireraient donc certains bénéfices de la présence d’une accompagnante.

Le rôle de l’accompagnante

L’accompagnante peut accomplir son rôle de plusieurs façons.

Pendant le suivi de grossesse :

  • elle répond aux questions du couple;
  • elle aide la femme enceinte à prendre des décisions éclairées et en conformité avec ses valeurs;
  • elle guide le couple dans l’élaboration d’un plan de naissance;
  • elle complète leurs connaissances sur le déroulement de l’accouchement;
  • elle favorise la participation de la personne qui accompagne la femme enceinte dans ce nouveau processus.

Pendant l’accouchement :

  • elle encourage la mère dans les moments difficiles;
  • elle suggère des positions pour faciliter le travail;
  • elle propose des méthodes de soulagement de la douleur;
  • elle réalise des massages pour soulager les tensions;
  • elle guide la personne qui accompagne la femme enceinte en suggérant des gestes qu’elle peut poser pour aider la femme qui accouche;
  • elle aide le couple à prendre une décision lorsque l’équipe médicale lui propose une intervention en permettant d’évaluer les aspects positifs et négatifs ou en proposant des solutions de rechange;
  • elle appuie les décisions du couple auprès de l’équipe médicale.
Comment trouver une accompagnante?
Puisque les accompagnantes à la naissance ne sont pas des professionnelles de la santé, leurs services ne sont pas couverts par le Régime d’assurance-maladie du Québec.

Certains organismes communautaires offrent des services gratuits d’accompagnement à la naissance. Le nombre de places disponibles peut toutefois être limité. Plusieurs accompagnantes offrent également leurs services en pratique privée. Les tarifs peuvent alors varier d’une accompagnante à l’autre et selon les services offerts. Certaines accompagnantes offrent des reçus de naturothérapie ou de naturopathie afin de réduire partiellement ou totalement les coûts du service.

Pour en savoir plus ou pour trouver une accompagnante, consultez le site de l’Association québécoise des accompagnantes à la naissance.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Josette Charpentier, accompagnante à la naissance
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Juillet 2016

 

Photo : iStock.com/StockLib

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BRABANT, Isabelle. Une naissance heureuse. Bien vivre sa grossesse et son accouchement. Montréal, Fides, 2013, 575 p.
  • DEKKER, Rebecca. The Evidence for Doulas. evidencebasedbirth.com
  • FORTIER, Jacqueline H. et Marshall GODWIN. « Doula support compared with standard care : Meta-analysis of the effects on the rate of medical interventions during labour for low-risk women delivering at term », Canadian Family Physician, vol. 61, no 6, 2015, e284-e292.
  • GRUBER, Kenneth J. et autres. « Impact of Doulas on Healthy Birth Outcomes », The Journal of Perinatal Education, vol. 22, no 1, 2013, p. 4956.
  • HODNETT, E.D. et autres. « Continuous support for women during childbirth », Cochrane Database of Systematic Reviews, 2013, 7 : CD003766.
  • SIA, Drissa et Régis BLAIS. L’accompagnement à la naissance : aperçu des bénéfices et des coûts. Groupe de recherche interdisciplinaire en santé, Secteur santé publique, Faculté de médecine, Université de Montréal, 2007. www.irspum.umontreal.ca

 

À lire aussi