Leçons et devoirs: accompagner son enfant

Leçons et devoirs: accompagner son enfant
Les devoirs, impossible d’y échapper! Comment aider et motiver votre enfant?

Lorsqu’un enfant commence l’école primaire, il doit s’adapter à une nouvelle façon d’apprendre. Il recevra beaucoup d’information et ramènera des devoirs à faire à la maison. Ces devoirs sont une occasion pour l’enfant d’apprendre à se concentrer et à s’organiser. Il devient ainsi de plus en plus responsable et s’habitue à faire des efforts pour atteindre des objectifs.



Soutenir son enfant

La réussite scolaire et les devoirs qui l’accompagnent sont une responsabilité partagée entre l’enfant, l’enseignant(e) et le parent. Maintenir une bonne collaboration avec l’enseignant(e) tout au long des années scolaires vous aidera à soutenir votre enfant dans ses efforts.

Combien de temps?
En première année, les devoirs devraient prendre environ 15 minutes par soir et en deuxième année, 25 minutes. À cet âge, le temps consacré aux devoirs ne devrait jamais dépasser 30 à 40 minutes. Si vous trouvez que votre enfant met trop de temps à faire ses devoirs, discutez-en avec son enseignant(e).

Au début du primaire, votre enfant aura besoin d’un accompagnement constant. Peu à peu, il deviendra plus autonome dans la gestion de ses tâches et de ses devoirs, mais il aura toujours besoin de sentir que vous êtes présent et prêt à l’aider au besoin. Voici quelques suggestions pour aider votre enfant à partir du bon pied :

  • Rappelez à votre enfant de prendre le temps de vérifier s’il a mis dans son sac d’école tout ce qu’il faut pour faire ses devoirs : livres, cahiers d’école, crayons;
  • Aidez-le à s’organiser. Établissez avec lui une routine et un horaire régulier qui lui permettront d’avoir du temps pour faire ses devoirs. Montrez-lui à procéder par étapes;
  • Assurez-vous qu’il peut travailler dans un environnement approprié. Pour mieux se concentrer, certains enfants aiment un peu de bruit ambiant, d’autres préfèrent le silence complet. Évaluez ce qui semble convenir à votre enfant, mais évitez les trop nombreuses sources de distraction pendant les devoirs (la télévision, les amis qui téléphonent, la musique trop forte);
  • Supervisez sa période de devoirs et vérifiez si le travail a été bien effectué, surtout au début du primaire. Si tout va bien, s’il n’a pas de difficultés particulières et s’il prend de bonnes habitudes de travail, il aura de moins en moins besoin de votre présence. Il saura que vous vous intéressez à ce qu’il fait et que vous êtes là pour lui si nécessaire;
  • Restez réaliste dans vos attentes envers votre enfant. Respectez son rythme d’apprentissage. Chaque enfant est différent. Il est possible que votre enfant ait de la facilité dans une matière et moins dans une autre. L’important est qu’il continue à faire les efforts nécessaires;
  • Soyez patient, mais restez ferme. Il est important d’établir des règles claires et de s’y tenir. Par exemple : pas de télévision ou de visite chez les amis si les devoirs ne sont pas terminés.

Motiver son enfant

Difficultés d’apprentissage
Si, malgré toute l’aide apportée, votre enfant éprouve toujours des difficultés, discutez avec son enseignant pour savoir s’il vit la même chose en classe. Si vous soupçonnez un trouble d’apprentissage, consultez un spécialiste pour identifier le problème et trouver des solutions pour aider votre enfant.
  • Encouragez votre enfant. Félicitez-le quand il fait des efforts et soulignez ses réussites. Il n’est pas nécessaire de toujours le complimenter, mais il est important de lui faire remarquer ses progrès et ses résultats positifs. C’est une façon de le garder motivé, de lui démontrer qu’il avance dans son apprentissage et que ses efforts portent des fruits;
  • Intéressez-vous à ce qu’il fait. Soyez attentif et laissez-le s’exprimer sur ce qu’il vit. Partagez son enthousiasme quand il réussit ou quand il aime une nouvelle matière. Écoutez-le aussi quand il éprouve des difficultés. Il a besoin de sentir que vous êtes là pour lui;
  • Restez positif et ne le blâmez pas s’il ne réussit pas du premier coup ou s’il se trompe. L’échec fait partie de l’apprentissage. Invitez-le plutôt à noter ses erreurs et à essayer de faire mieux la prochaine fois;
  • Rappelez-lui tout ce qu’il a appris jusqu’à maintenant (s’habiller tout seul, compter jusqu’à 10, etc.). Expliquez-lui à quoi servira tout cet apprentissage;
  • En tout temps, restez confiant et montrez-lui que vous avez confiance en lui. Essayez de trouver des solutions avec lui sans baisser les bras.

Des difficultés pour faire les devoirs?

  • Relisez d’abord les consignes avec votre enfant, assurez-vous qu’il a bien compris et suggérez-lui de vérifier dans ses livres de classe pour trouver la réponse.
  • Ne faites pas le travail pour lui et ne cédez pas à la tentation de lui souffler une réponse. Il doit trouver et comprendre par lui-même. Même les erreurs font partie de l’apprentissage. Donnez-lui plutôt des pistes. Où pourrait-il trouver cette information? Qu’est-ce que le professeur a dit? Réfléchissez avec lui pour l’aider à trouver la solution.
  • Si vous croyez que votre enfant a besoin d’un exemple pour bien comprendre, vous pouvez faire un problème similaire devant lui. En agissant comme un modèle, vous l’aiderez à développer des façons de faire.
  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec certains concepts que votre enfant apprend à l’école, vous pouvez consulter le site Allô prof qui offre aussi de l’aide par téléphone. Ce service est gratuit et ce sont des enseignants qui répondent aux appels.
  • S’il a souvent du mal à trouver les réponses aux questions et à comprendre ses devoirs, parlez avec son enseignant(e) pour tenter de trouver une solution.
  • Si les difficultés persistent et risquent de nuire à ses résultats scolaires, il est possible d’inscrire votre enfant à un service d’aide aux devoirs ou à des périodes de récupération avec son enseignant(e). Informez-vous auprès de votre école pour connaître les services disponibles.
Joindre l’utile à l’agréable!
Comme parents, nous avons souvent une conception classique de la manière dont doivent être faits les leçons et devoirs. Voici toutefois quelques exemples qui peuvent rendre la période des devoirs plus agréable et moins exigeante pour certains enfants. L’important est de rendre l’apprentissage positif.
  • Changez d’environnement pour faire les devoirs et leçons. Ainsi, faites apprendre à votre enfant ses tables d’addition ou ses mots de vocabulaire assis par terre au salon.
  • Faites rouler une balle au sol de vous vers lui pendant que vous lui expliquez le problème à résoudre, puis de lui vers vous lorsqu’il formule sa réponse. Plusieurs enfants apprennent mieux dans l’action.
  • Si votre enfant est plutôt actif, permettez-lui de courir dans le couloir pour épeler ses mots de vocabulaire.
  • Transformez les chiffres en personnages. Par exemple, dites-lui : « M. Rigolo a 4 orteils, il mange du chocolat, et tout à coup, il lui pousse 5 autres orteils; combien a-t-il d’orteils maintenant? »
  • Transformez les devoirs en moments d’intimité. Lisez à votre enfant une histoire pendant qu’il tourne les pages du livre avec vous. Demandez-lui s’il reconnaît des mots.

L’importance de la lecture

Pour aider votre enfant dans ses futurs apprentissages scolaires, donnez-lui le goût de la lecture :

  • Prenez le temps de lire avec votre enfant. Lisez-lui des histoires à voix haute ou lisez silencieusement, côte à côte, pendant que vous regardez chacun votre livre. Faites-en des moments d’intimité partagés;
  • Si votre enfant manque d’intérêt ou de motivation pour la lecture, lisez une page puis demandez-lui de lire la suivante. En plus de donner un modèle à votre enfant, vous le motivez en l’accompagnant dans sa lecture;
  • Posez-lui des questions sur ses lectures. Demandez-lui de vous raconter ce qu’il a lu;
  • Faites-le participer à des activités culturelles liées à la lecture, comme une animation dans une bibliothèque, ou une rencontre avec un auteur jeunesse dans une librairie;
  • Associez lecture et plaisir. Donnez-lui l’occasion de passer du temps avec vous et de partager avec vous des histoires. Dites-lui qu’il pourra lui aussi lire des histoires à grand-maman, à sa petite soeur, ou à vous-même pendant que vous ferez la vaisselle.

Utiles, les devoirs?

Certains parents et enseignants se questionnent sur la pertinence des devoirs. Voici quelques arguments pour et contre les devoirs.

Pour les devoirs

  • Ils permettent au parent de mieux évaluer les apprentissages de son enfant et de s’impliquer dans sa vie scolaire.
  • Ils assurent un meilleur lien et un meilleur suivi entre le parent et l’enseignant(e) à propos du cheminement scolaire de l’enfant.
  • Ils permettent à l’enfant de réviser ou d’approfondir des notions vues en classe dans un environnement plus calme.
  • Ils responsabilisent l’enfant, qui doit noter les travaux à faire dans son agenda puis les effectuer.
  • Ils aident au développement de l’autonomie de l’enfant puisque celui-ci doit organiser son temps, son espace de travail et demander de l’aide au besoin.

Contre les devoirs

  • Une fois de retour à la maison, les enfants ont besoin de bouger et de décrocher de l’école.
  • Certains parents manquent de temps dans le tourbillon du quotidien familial ou ne se sentent pas outillés pour bien soutenir leur enfant dans la réalisation des devoirs.
  • Les enfants n’ont pas tous le même rythme. Le temps nécessaire pour compléter les devoirs peut donc être plus important chez ceux présentant des difficultés dans leurs apprentissages.
  • Certains enseignants croient que le suivi et la correction des devoirs pourraient être remplacés par du temps d’enseignement, ce qui permettrait plus d’apprentissages dans le cadre scolaire.
  • Plusieurs enseignants ont remplacé la période de devoirs par un temps de lecture à la maison, ce qui est plus simple pour l’enfant et le parent. La période de lecture peut être intégrée à un moment agréable passé ensemble, où chacun lit son livre.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Janvier 2016

 

Photo : GettyImages/JohnnyGreig

 

Ressources et références

  • ALLOPROF PARENTS. Articles d’experts. Les devoirs. www.alloprofparents.ca
  • Béliveau, Marie-Claude. Au retour de l’école. La place des parents dans l’apprentissage scolaire. 3e édition, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2014.
  • Béliveau, Marie-Claude. Les devoirs et les leçons. Éditions du CHU Sainte-Justine, collection « Questions/réponses pour les parents », 2009.
  • Caron Santa, Josiane. Comment survivre aux devoirs? Éditions Midi trente, 2015.
  • Commission scolaire de Montréal. Aider votre enfant. 2015. csdm.ca
  • Dion-Viens, Daphnée. « Abolir les devoirs pour mieux réussir », Le Soleil, 20 septembre 2014. www.lesoleil.com
  • Dion-Viens, Daphnée. « Pas de devoirs? Pas question! », Le Soleil, 31 mai 2014. www.lesoleil.com
  • Dion-Viens, Daphnée. « Les devoirs et leçons, c’est fini! », Le Soleil, 24 mai 2014. www.lesoleil.com
  • MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Gouvernement du Québec. Devoirs et leçons. J’accompagne mon enfant. 2011. www.education.gouv.qc.ca
  • RAISING CHILDREN NETWORK. Homework. 2015. raisingchildren.net.au
  • SHINGLER, Benjamin. « Un nouveau projet-pilote supprime les devoirs au primaire », Le Devoir, 2 septembre 2014. www.ledevoir.com

 

À lire aussi