Comment bien réagir au bulletin de son enfant?

Comment bien réagir au bulletin de son enfant?
Comment bien réagir quand on reçoit un bulletin scolaire décevant?

 



Vous venez de prendre connaissance du premier bulletin de votre enfant et vous vous apprêtez à en discuter avec lui? Voici quelques suggestions pour vous aider à réagir de façon constructive.

Prendre connaissance du bulletin

Certains parents ont parfois tendance à réagir aux résultats scolaires de leur enfant comme s’il s’agissait d’une évaluation de leurs compétences parentales. Pourtant, il n’en est rien.

En prenant un certain recul face au bulletin de votre enfant, vous évitez de réagir de façon trop émotive. Avant de porter un jugement sur ses résultats, il est bon de vous rappeler que les élèves n’ont pas tous la même facilité à apprendre.

Par conséquent, il importe d’avoir des attentes à la mesure du potentiel de votre enfant et de vous concentrer sur les efforts qu’il a faits ainsi que sur les progrès observés, tout en évitant de comparer ses notes avec celles des autres.

Discuter avec son enfant

Au moment d’examiner le bulletin, il est préférable d’adopter une attitude ouverte et positive. En effet, une réaction démesurée - notamment un excès de colère – n’est pas productive. Face à une telle réaction, certains enfants risquent de se sentir humiliés, coupables ou encore, de devenir anxieux.

Soutien et affection

De plus, votre enfant a besoin de sentir qu’il a votre affection, même si ses résultats scolaires vous déçoivent quelque peu.

Si votre enfant réussit bien dans certaines matières et moins dans d’autres, il est souhaitable de commencer par le féliciter pour ses bonnes notes.

Quand vous abordez le délicat sujet des notes plus faibles, il est bon de reconnaître les efforts faits par votre enfant, même si ces derniers n’ont pas pleinement donné leurs fruits. En effet, si votre enfant sent que vous êtes conscient des efforts qu’il fournit à l’école, il a de meilleures chances de persévérer malgré ses difficultés.

Si, en discutant avec votre enfant, vous remarquez un manque d’effort ou d’engagement dans ses travaux scolaires, vous pouvez soulever la notion de responsabilisation. En effet, il est important de l’amener à réfléchir aux conséquences de ses choix.

Aussi, il pourrait être aidant de revoir l’organisation de ses priorités avec votre enfant. Pas besoin de grands sermons. Il s’agit simplement de lui rappeler l’importance des études et la valeur de l’effort.

Écouter l’enfant

Il est important d’écouter ce que votre enfant souhaite dire au sujet de ses résultats scolaires. Peut-être ses difficultés sont-elles liées à un manque de sommeil, à des problèmes de concentration, ou à des tensions avec des camarades de classe ou des membres de la famille ?

En le laissant s’exprimer, vous pourrez déceler certains facteurs responsables de ses moins bonnes notes. Vous serez ainsi mieux outillé pour trouver, avec votre enfant, des solutions pour lui permettre d’atteindre des objectifs adaptés à ses capacités.

Éviter de dramatiser

Bien sûr, il faut éviter de dramatiser la situation et se rappeler que la réussite scolaire n’est pas compromise par un seul mauvais bulletin. Il se peut que les difficultés rencontrées soient passagères et que votre enfant puisse y remédier assez facilement.

Si les difficultés persistent
Si vous constatez que les difficultés de votre enfant persistent, il serait bon de discuter avec l’enseignant de l’utilité de consulter un orthopédagogue.

S’impliquer auprès de son enfant

Vous pouvez donner un coup de main à votre enfant en :

  • supervisant la période des devoirs;
  • lui montrant comment organiser son travail;
  • discutant avec son enseignant pour voir s’il est nécessaire de lui proposer des exercices supplémentaires dans certaines matières;
  • en rendant la période des devoirs plus dynamique : jouer à l’enseignant, utiliser différentes applications, utiliser du matériel de manipulation, etc.

En sentant que vous êtes aussi intéressé par son parcours scolaire, votre enfant sera sans doute plus motivé, ce qui sera très aidant pour la suite.

Récompenser?

Certains parents encouragent leurs enfants à avoir de bonnes notes en leur promettant un cadeau. Bon nombre de spécialistes de l’éducation estiment qu’il n’est pas souhaitable d’utiliser cette méthode, expliquant que l’enfant doit travailler pour lui-même et non pour faire plaisir à ses parents ou pour recevoir une récompense.

Cependant, certains intervenants conseillent de récompenser l’enfant qui maintient de bonnes notes ou améliore ses résultats. Cela peut se traduire par une sortie familiale choisie par l’enfant plutôt que par un cadeau coûteux.

N’oubliez pas de féliciter votre enfant quand il a de bonnes notes ou améliore ses résultats.

Encourager au lieu de punir
Gronder ou punir un enfant ayant eu de mauvaises notes n’est pas recommandé. En effet, le sentiment d’échec est, en lui-même, une forme de punition. En en rajoutant, l’enfant risque de perde confiance en ses capacités et pourrait même devenir moins motivé.

En conclusion, le bulletin de votre enfant constitue un outil d’information indiquant les apprentissages qu’il maîtrise. Les résultats obtenus permettront donc d’orienter les efforts de votre enfant afin qu’il progresse adéquatement tout au long de l’année scolaire.

À retenir

  • Quand vous recevez le bulletin de votre enfant, rappelez-vous que tous les enfants n’ont pas la même facilité à apprendre.
  • Votre enfant a besoin de sentir qu’il a votre affection, même si certains résultats sont décevants.
  • Il est important d’encourager votre enfant et de le féliciter pour ses efforts et ses progrès.

 

Alloprof

Révision scientifique : Anne-Marie Audet, psychoéducatrice
Recherche et rédaction :
Équipe Alloprof parents
Novembre 2017

 

Photo : GettyImages/Ridofranz

 

Ressources et références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

 

À lire aussi