La pudeur chez l'enfant

La pudeur chez l'enfant
Vers 7 ans, l’enfant devient de plus en plus pudique. Il manifeste davantage son besoin d’intimité.


Qu’est-ce que la pudeur?

Tout comme un adulte, un enfant a besoin de préserver son intimité et d’établir ses limites par rapport à son corps. Tout petit, il n’a pas encore conscience du regard des autres sur lui. Il ne connaît donc pas la pudeur, ce sentiment de réserve et de respect par rapport à son propre corps.

La pudeur apparaît au fur et à mesure que l’enfant grandit et qu’il comprend les normes sociales. Il est donc tout à fait normal que l’enfant manifeste des limites par rapport à son intimité lorsqu’il est nu. Cela n’a rien à voir avec la honte de son corps ou avec des malaises concernant la sexualité. C’est simplement qu’il a compris que son corps est à lui et que ses parties génitales sont privées.

Il éprouve alors le besoin de couvrir sa nudité, que l’on respecte son intimité et ses limites ainsi que de garder certains sentiments et certaines pensées pour lui-même.

Pourquoi est-il important de respecter la pudeur de votre enfant

Ce besoin peut être plus ou moins prononcé selon la personnalité de l’enfant et de son environnement, mais il est important de toujours le respecter. Les comportements des parents ont une grande influence sur la façon dont l’enfant percevra les limites de son corps. En effet, avec la pudeur vient aussi l’apprentissage des règles en société et des limites à respecter avec les autres. Cet apprentissage servira à l’enfant dans tous ses rapports sociaux.

Dans ce contexte d’apprentissage, il faut donc respecter son besoin de pudeur et d’intimité. Puisque vous êtes un modèle pour votre enfant, ne vous montrez pas nu devant lui si vous sentez que cela le dérange ou si cela vous dérange. De cette façon, votre enfant comprend qu’il a lui aussi droit à son intimité.

Il en est de même avec les frères et soeurs. Il est préférable de dire que vous comprenez son désir de se changer seul et de l’encourager à procéder ainsi si c’est ce qu’il demande.

Une protection contre les violences sexuelles

Le respect de son corps et le respect de ses limites sont aussi de très bons moyens de prévention contre les agressions sexuelles. En effet, un enfant qui a appris à respecter les limites de son corps et de celui de l’autre sera plus alarmé par un adulte qui se montre nu ou qui lui demande de se déshabiller devant lui. Si les limites ont été discutées ouvertement à la maison et sans tabous, l’enfant sera aussi plus enclin à nommer à ses parents les inconforts qu’il peut vivre.

L’évolution du sentiment de pudeur

La pudeur chez l’enfant se manifeste généralement entre 4 et 7 ans. Cela peut également se développer plus tôt selon la personnalité de l’enfant. Plus l’enfant connaît son corps (ex. : il utilise les vrais termes des parties génitales) et ses limites, plus il sera capable de s’affirmer. Voici un aperçu de l’évolution du rapport au corps et à l’intimité.

  • Avant 2 ans, l’enfant découvre son propre corps et ne ressent pas forcément de gêne à exposer sa nudité. Il est curieux de son anatomie et de ses sensations.
  • Vers 3 ou 4 ans, il commence à être curieux de l’autre. Il peut comparer son corps avec celui de ses camarades du même âge, par simple envie d’apprendre. Il commence aussi à poser des questions sur le corps et sur les différences entre les sexes.
  • À partir de 4 ou 5 ans, il commence à s’ouvrir davantage à l’univers de l’autre et à prendre conscience de son identité propre. C’est pendant cette période que la pudeur apparaît.
  • À partir de 7 ans, l’enfant devient de plus en plus pudique. Il comprend bien ce qu’est l’espace intime et sait, en général, respecter les limites entre lui et les autres.
L’enfant qui manque de pudeur
Si votre enfant se promène nu dans la maison et que cela rend inconfortables des membres de la famille, vous pouvez souligner l’importance de préserver son intimité. Ces stratégies pourront vous aider à le faire sans pour autant rendre le tout culpabilisant ou honteux.
  • Lisez des livres d’histoires qui abordent la notion d’intimité, comme le livre La bulle de Miro.
  • Servez aussi de modèle à votre enfant. Vous pouvez donc fermer la porte de la salle de bain ou de votre chambre lorsque vous vous changez en indiquant à votre enfant pourquoi vous le faites.
  • Demandez-lui alors de cogner avant d’entrer lorsqu’il voit la porte fermée. Pour les frères et soeurs, vous pouvez leur offrir chacun une plage horaire pour le bain si vous sentez qu’un des enfants préfère avoir son intimité.

Comment aider votre enfant à établir ses limites et son besoin d’intimité

Lorsque votre enfant manifeste son besoin d’intimité, votre réaction est importante. En respectant votre enfant, vous lui apprenez à se respecter soi-même, à établir ses limites et à respecter celles des autres. Voici comment réagir.

  • Écoutez et respectez les limites de votre enfant. Si votre enfant n’a pas envie de donner un bisou ou un câlin, ou de se déshabiller devant une personne, respectez son choix et ne vous moquez pas de lui.
  • Aidez-le à se sentir bien socialement. Si votre enfant éprouve de la gêne à l’école (par exemple, pour se changer lors du cours d’éducation physique), parlez-en discrètement à son enseignante ou son enseignant.
  • Respectez votre intimité. Si votre enfant vous voit nu accidentellement, n’en faites pas toute une histoire, mais évitez simplement d’être nu devant lui si vous le sentez mal à l’aise. Il ne s’agit pas d’avoir honte de son corps, mais seulement de respecter le sentiment d’intimité de votre enfant.
  • Faites preuve d’ouverture. S’il se touche les parties intimes, ne soyez pas inquiet. C’est une exploration naturelle du corps. Cela fait partie du développement de l’enfant et ce n’est pas honteux. Rappelez-lui toutefois de ne pas le faire en public, et précisez-lui où il est acceptable de le faire, c’est-à-dire les endroits privés (sa chambre ou la salle de bain à la maison lorsqu’il est seul).
  • Reconnaissez ses émotions et faites-lui sentir qu’il a raison de se sentir ainsi. Son corps lui appartient.
  • Éduquez votre enfant à la sexualité. Apprenez à votre enfant les parties du corps et les limites (p. ex. : personne ne peut toucher ou demander de voir ses parties intimes). Enseignez-lui à fermer la porte de la salle de bain et ce qu’est un endroit privé. N’oubliez pas que l’éducation à la sexualité est la meilleure prévention contre les violences sexuelles.

À retenir

  • La pudeur est ce sentiment de réserve et de respect par rapport à son propre corps. Elle se manifeste généralement entre 4 et 7 ans.
  • Le respect de son corps et le respect de ses limites sont de très bons moyens de prévention contre les agressions sexuelles.
  • En respectant votre enfant, vous lui apprenez à se respecter soi-même, à établir ses limites et à respecter celles des autres.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Ariane Leroux-Boudreault, psychologue
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Octobre 2021

 

Photo : iStock/SelectStock

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BIDEAULT, Anne. Notre famille. Vos questions de parents. Pourquoi devient-il pudique? 2013. www.vosquestionsdeparents.fr
  • CHU SAINTE-JUSTINE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE MÈRE-ENFANT. Comportement sexualisé : l’importance de la pudeur. L’importance de la pudeur dans le développement des enfants. Montréal, 2014. www.chusj.org
  • DUFRESNE, R. et G. DESPRÈS. La bulle de Miro. Fondation Marie-Vincent, 2018. marie-vincent.org
  • DUFRESNE, R. et G. DESPRÈS. Marvin a disparu. Fondation Marie-Vincent, 2018. marie-vincent.org
  • LIGNEPARENTS. Mon enfant a-t-il un comportement normal? ligneparents.com
  • MAZELIN-SALVI, Flavia. « Peut-on se montrer nu devant ses enfants? », Psychologies, 2017. www.psychologies.com
  • SAINT-PIERRE, Frédérique et Marie-France VIAU. La sexualité de l’enfant expliquée aux parents. Éditions du CHU Sainte-Justine, « Collection du CHU Sainte-Justine pour les parents », 2006, 208 p.
  • SAINT-PIERRE, Frédérique et Marie-France VIAU. Que savoir sur la sexualité de mon enfant? Éditions du CHU Sainte-Justine, « Questions/Réponses pour les parents », 2008, 80 p.
  • Site Web de la fondation Marie-Vincent : marie-vincent.org

À lire aussi