La relaxation par le jeu

La relaxation par le jeu
Il a besoin de bouger, mais aussi de se relaxer. Voici des jeux de relaxation à faire dès 2 ans.


Même s’il est plein d’énergie, un enfant a besoin de périodes pour se calmer. Et souvent, il a besoin d’aide pour y arriver. Découvrez des façons amusantes de favoriser la relaxation d’un tout-petit.

Les bienfaits de la relaxation pour les enfants

Un enfant peut apprendre à se relaxer dès l’âge de 2 ans. La relaxation lui permet d’améliorer sa capacité d’attention, la qualité de ses apprentissages et son bien-être. La relaxation peut aussi améliorer son sentiment de sécurité, rendre son humeur plus stable et l’aider à s’endormir.

Contrairement à l’adulte, un tout-petit n’est toutefois pas capable de se détendre en demeurant passif et immobile. Il a besoin d’expériences concrètes qui passent par le corps. C’est pourquoi la relaxation chez les enfants fait appel au jeu.

Deux ou trois minutes de relaxation chaque jour suffisent pour obtenir des effets durables. Choisissez trois ou quatre jeux parmi les jeux d’étirements et les jeux d’automassages suivants. Puis, terminez par des jeux de respiration, car ils sont les plus efficaces pour relâcher les tensions. N’hésitez pas à modifier les jeux ou à en ajouter, au besoin.

Pour en savoir plus sur les moyens de calmer un enfant, consultez notre fiche Apprendre à se calmer.

Jeux pour aider les enfants à relaxer

Jeux d’étirements

  • Mimez lentement avec votre enfant une fleur qui grandit. Refaites le jeu quelques fois en nommant différentes sortes de fleurs (ex. : « On grandit comme une marguerite, comme une rose, comme un pissenlit… » Laissez votre enfant imaginer différents mouvements pour chacune des fleurs.
Faire appel à la créativité et à l’imagination de votre tout-petit contribue aux bienfaits relaxants des jeux.
  • Imitez ensemble des animaux : un chat qui fait le dos rond, puis le dos plat; une girafe qui allonge lentement son cou; un chien qui s’étire lentement; un papillon qui ouvre et referme ses ailes.
  • Invitez votre enfant à cueillir lentement des rayons de soleil après avoir repoussé les nuages qui couvrent le ciel. Vous pouvez aussi l’inviter à cueillir différentes sortes de fruits dans un arbre ou des étoiles dans le ciel.
  • Demandez à votre tout-petit de bercer un ourson ou une poupée au son d’une musique apaisante ou d’une chanson douce.

Jeux d’automassages

Les jeux de relaxation seront plus efficaces si votre attitude est calme et posée.
  • Invitez votre enfant à se masser le front, les joues, la nuque, la tête, les mains ou les pieds, en faisant de petits mouvements circulaires pour se détendre. Faites la même chose de votre côté pour lui montrer comment se masser. Votre enfant apprend beaucoup par imitation.
  • À tour de rôle, faites-vous des dessins dans le dos avec un doigt. Assis l’un derrière l’autre, amusez-vous à tracer lentement des formes ou à faire un dessin imaginaire dans le dos de l’autre.

Jeux de respiration

  • Les doigts chandelles
    Formez un chandelier à trois ou à cinq branches en écartant vos doigts. Dites à votre enfant de souffler doucement sur chacune des chandelles pour les éteindre. Répétez le jeu deux ou trois fois. Une expiration longue favorise la détente.
  • Que ça sent bon!
    Invitez votre tout-petit à sentir un savon au parfum délicat ou l’odeur d’un aliment apprécié. Essayez le jeu avec différentes odeurs.
  • Souffle chaud ou froid
    Demandez à votre enfant de souffler doucement sur sa main avec la bouche grande ouverte afin de sentir la chaleur de son souffle. Ensuite, proposez-lui de souffler avec la bouche en forme de « o » et de sentir le souffle plus frais. Répétez le jeu deux ou trois fois.

 

Vive le rire!
Encouragez votre enfant à rire lorsque l’occasion se présente. Et profitez de l’occasion pour rire avec lui! Le rire est un excellent exercice pulmonaire et un relaxant musculaire qui permet de réduire les tensions et d’évacuer le trop-plein d’énergie. Rire favorise aussi la sécrétion d’endorphines, des hormones qui apportent une sensation de bien-être.

 

Un environnement qui favorise la détente

Votre enfant peut avoir de la difficulté à se détendre dans un environnement bruyant et stressant. Voici comment réduire les stimulations sensorielles et le stress autour de votre tout-petit.

  • Ne vous impatientez pas lorsque vous demandez à votre tout-petit de se calmer. Prenez plutôt une voix douce, parlez-lui plus lentement et réduisez le nombre de vos consignes.
  • Organisez votre horaire afin d’éviter le plus possible d’avoir à presser votre enfant.
  • Proposez à votre enfant de regarder un livre ou de dessiner plutôt que de regarder la télévision ou de jouer sur une tablette ou un téléphone intelligent.
  • Amusez-vous à écouter avec lui « Monsieur Silence » ou de la musique douce à différents moments de la journée.
  • Faites-lui deviner des mots que vous chuchotez à son oreille. Invitez-le à les répéter avec une voix douce.
  • Diminuez la luminosité et le bruit en soirée. Évitez aussi les jouets sonores ainsi que les activités physiques intenses (ex. : ne pas courir dans la maison).

 

Votre enfant n’aime pas se relaxer?
Suggérez-lui de changer d’activité, de se retirer de l’agitation ou de ralentir son rythme. Si l’espace vous le permet, aménagez un endroit dans la maison avec coussins, douillette, peluches et livres, où il pourrait aller se calmer quand il le veut.

 

À retenir

  • Faire deux ou trois minutes de relaxation par jour avec votre tout-petit peut améliorer sa capacité d’attention, la qualité de ses apprentissages et son bien-être.
  • Les jeux d’étirements, d’automassages et de respiration aident votre enfant à se relaxer, car il arrive à se détendre grâce à des activités qui passent par le corps.
  • Créer un environnement calme en réduisant les stimulations et le stress autour de votre enfant favorise la détente.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Nicole Malenfant, professeure en éducation à l’enfance
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2019

 

Photo : iStock.com/BanksPhotos

 

Ressources et références

  • ENGEL, Christiane. Le yoga pour les petits. Éditions de l’Imprévu, 2017, 36 p.
  • MALENFANT, Nicole. Jeux de relaxation. Pour des enfants détendus et attentifs. Bruxelles, De Boeck, 2010, 122 p.
  • MARTEL, Sylvie et Marie-Hélène TAPIN. Yoganimo. Saint-Lambert, Éditions Enfants Québec, 2009, 32 p.
  • SNEL, Eline. Calme et attentif comme une grenouille. Éditions Transcontinental, 2013, 144 p.
  • ST-PIERRE, Louise et autres. Mon premier livre de yoga du rire. Dominique et compagnie, 2016, 32 p.

 

Partager

À lire aussi