Les jouets sonores

Les jouets sonores
Les jouets sonores peuvent nuire aux petites oreilles. Il est donc important de bien les choisir.


Téléphone, train musical, poupée, tableau d’éveil, instruments de musique : les jouets sonores sont de plus en plus nombreux dans les coffres à jouets des tout-petits. Malgré cette popularité, la prudence s’impose, car ces jouets peuvent causer des problèmes d’audition chez les enfants.

Les risques des jouets sonores

Les enfants sont plus vulnérables aux sons que les adultes parce qu’ils n’ont pas toujours le réflexe de se protéger des bruits trop forts. Il est donc important de protéger l’ouïe des tout-petits et d’éviter de les exposer à des sons trop forts.

Les jouets sonores qui émettent des sons de plus de 100 dB peuvent causer des dommages aux oreilles des enfants après seulement 2 minutes d’exposition. Les appareils électroniques, comme les tablettes et les téléphones intelligents, qui sont utilisés par des enfants de plus en plus jeunes peuvent facilement dépasser 100 dB et ainsi représenter un risque pour l’audition des enfants.

En général, l’intérêt des tout-petits pour un jouet est assez court. Ils ne sont donc pas exposés à des bruits forts pendant de longues périodes. Cependant, comme les enfants ont tendance à approcher les jouets sonores près de leurs oreilles, et même à les mettre dans leur bouche, ils peuvent entendre des bruits plus forts que prévu. En effet, les fabricants de jeux établissent le niveau sonore d’un jouet en fonction de la distance à laquelle celui-ci devrait normalement être tenu de l’oreille. Lorsqu’ils sont écoutés de trop près, de nombreux jouets peuvent constituer un risque pour les oreilles d’un tout-petit.

L’exposition à des bruits trop forts peut en effet occasionner une fatigue auditive qui donne à l’enfant l’impression d’avoir les oreilles bouchées et l’empêche de bien entendre. Cette fatigue peut aussi causer un sifflement ou un bourdonnement continu dans ses oreilles qu’on appelle des acouphènes. L’audition de l’enfant revient à la normale dans un environnement calme. Toutefois, à la longue, une exposition répétée aux bruits forts peut occasionner petit à petit une perte d’audition permanente.

Le règlement canadien sur les jouets sonores
Au Canada, selon la loi, aucun jouet ne doit émettre un son dépassant 100 décibels (dB), ce qui représente le bruit dans une discothèque ou d’un marteau-piqueur situé à moins de 5 mètres. Édictée en 1970, cette loi n’a jamais été modifiée. Les audiologistes croient que les niveaux permis au Canada pour les jouets sonores sont potentiellement dangereux pour les oreilles des enfants.
À titre de comparaison, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) recommande plutôt une limite de 65 dB pour les jouets destinés à être manipulés près de l’oreille et de 85 dB pour les autres jouets. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) évalue, quant à elle, à 75 dB la norme reconnue sécuritaire en ce qui a trait à l’exposition aux bruits.

Faut-il éviter les jouets sonores?

Certains jouets sonores peuvent être intéressants et stimulants pour les tout-petits. Il n’est donc pas nécessaire d’interdire ces jouets, mais il faut cependant prendre le temps de bien les choisir.

Voici quelques conseils pour choisir un jouet sonore :

  • Questionnez-vous sur l’utilité des effets sonores du jouet avant de l’acheter. Par exemple, est-ce que le bruit de sirène est nécessaire sur un camion de pompier? Celui qui est silencieux pourrait aussi bien convenir à votre enfant. Il pourra produire lui-même les sons du camion. De plus, vous économiserez, car vous n’aurez pas à acheter de piles.
  • Privilégiez les jouets sonores qui apportent quelque chose de plus au jeu, par exemple un jouet ou un livre qui permet à votre tout-petit d’écouter ou de faire de la musique, d’apprendre une chanson ou de découvrir le cri de différents animaux.
  • Préférez les hochets et les peluches sans piles, car ils sont plus faciles à laver et suscitent autant d’intérêt, sinon plus, à long terme.
  • Assurez-vous que le jouet sonore offre une variété d’activités pour stimuler l’intérêt de votre enfant assez longtemps. Si la seule action possible est de peser sur un bouton, votre tout-petit risque de se désintéresser rapidement de son jouet.
  • Privilégiez les jouets qui ont un bouton marche-arrêt et un réglage du volume.
  • Fiez-vous à votre jugement pour évaluer l’intensité sonore d’un jouet, car les informations disponibles sur les emballages sont souvent insuffisantes. De plus, en magasin, certains jouets n’ont pas de piles de démonstration et d’autres sont parfois dotés d’un son amplifié (pour contrer les bruits ambiants) qui cesse de faire effet dès qu’on déballe le jouet.
  • Discutez avec votre entourage avant une fête (anniversaire ou Noël) pour vous assurer que votre enfant ne reçoit pas que des jouets sonores en cadeau.

Pour prévenir les troubles auditifs

Voici ce que vous pouvez faire pour protéger les oreilles de votre enfant, sans diminuer son plaisir.

  • Évitez d’acheter trop de jouets sonores. Plusieurs sont tout aussi intéressants silencieux.
  • Baissez le plus possible le volume du jouet et demandez à votre enfant de ne pas le monter.
  • Enlevez les piles si le son n’est pas un élément essentiel du jeu.
  • Collez un ruban adhésif sur le haut-parleur, si vous jugez le son trop fort.
  • Proposez un jeu calme après plusieurs minutes de jeu avec un jouet bruyant. Les périodes de jeux calmes favorisent la concentration de votre tout-petit et lui permettent d’apprivoiser le silence.
  • Limitez les sources de bruit autour de votre tout-petit à la maison. C’est un moyen de reposer ses oreilles et de faciliter ses apprentissages, car l’environnement des enfants est de plus en plus bruyant (télévision, radio, bruits à la garderie, jouets sonores, etc.).
Attention aux écouteurs!
Les écouteurs sont bien utiles à l’occasion pour permettre à votre enfant d’écouter ses émissions et sa musique sur un téléphone intelligent ou sur une tablette. Toutefois, avant de les mettre sur ses oreilles, essayez-les pour régler le volume. Commencez par placer le volume des écouteurs au plus bas niveau possible. Si vous devez monter le son, évitez de le monter à plus de la moitié de la capacité de l’appareil. Choisissez aussi un endroit tranquille pour installer votre tout-petit. Cela l’aide à bien entendre sa musique ou son émission sans avoir à monter le son. De plus, limitez le temps qu’il passe avec des écouteurs. Certains professionnels recommandent d’ailleurs de ne pas utiliser les écouteurs plus d’une heure par jour.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche Audition: comment protéger votre enfant du bruit?

 

À retenir

  • Les tout-petits ont tendance à approcher les jouets sonores près de leurs oreilles, ce qui peut représenter un risque pour leur audition.
  • Limiter le nombre de jouets sonores de votre enfant est un bon moyen de le protéger contre les bruits trop forts.
  • Vous pouvez limiter les effets néfastes des jouets sonores en baissant leur volume au minimum, en collant un ruban adhésif sur le haut-parleur du jouet ou en enlevant les piles si le son n’est pas nécessaire au jeu.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Julie Baril, audiologiste
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2020

 

Photo : iStock.com/IPGGutenbergUKLtd

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BEAUDIN, Ève. Écouteurs : l’ouïe des jeunes plus à risque? Agence Science-Presse, avril 2017. sciencepresse.qc.ca
  • CHARBONNEAU, Danielle et Catherine GOLDSCHMIDT. La sécurité des jouets sonores : une évaluation de la situation. Rapport de recherche, 2004. www.ic.gc.ca
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Guide destiné à l’industrie sur les exigences de Santé Canada en matière de sécurité des jouets pour enfants et des produits connexes. canada.ca
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Réduisez le niveau de bruit des produits de consommation. healthycanadians.gc.ca
  • MALENFANT, Nicole. Jouets sonores et musicaux : lesquels choisir pour eux? www.petitmatin.com
  • ORDRE DES ORTHOPHONISTES ET AUDIOLOGISTES DU QUÉBEC. ooaq.qc.ca
  • ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ. Environmental noise guidelines for the European Region. 2018. euro.who.int (en anglais)
  • ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ ET UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS. Toolkit for safe listening devices and systems. 2019. who.int (en anglais)
  • ORTHOPHONIE ET AUDIOLOGIE CANADA. Jouets bruyants. oac-sac.ca
  • THE HEARING FOUNDATION OF CANADA. Noisy Toys. www.hearingfoundation.ca
  • UNIVERSITY OF CALIFORNIA, IRVINE. « UC Irvine researchers urge caution when buying noisy toys », UCIrvine Today, décembre 2011. news.uci.edu

 

Partager

À lire aussi