La deuxième grossesse: à quoi vous attendre?

La deuxième grossesse: à quoi vous attendre?
Votre deuxième grossesse sera-t-elle différente de la première? Voyez à quoi vous attendre.

 



Vous avez vécu une belle première grossesse ou, au contraire, vous avez trouvé ça difficile? Cette deuxième grossesse sera-t-elle différente?

Des sentiments contradictoires

Chaque grossesse est unique. Bien sûr, si votre première grossesse a été difficile, vous serez peut-être plus craintive. Toutefois, cela ne veut pas dire que votre deuxième grossesse sera identique.

Il est normal d’avoir des sentiments contradictoires lors d’une deuxième grossesse. Les femmes sont généralement plus confiantes, car elles savent à quoi s’attendre. Toutefois, cela peut aussi leur faire redouter des moments qu’elles ont trouvés plus difficiles la première fois.

Si votre première grossesse a été difficile, il est normal que vous soyez plus craintive.

Vous pourriez, par exemple, être plus anxieuse en repensant à certains symptômes de votre première grossesse, à une échographie inquiétante, à la douleur de votre accouchement, à votre retour à la maison difficile…

Plus fatigante, la deuxième grossesse?

La fatigue est généralement plus grande lors de la deuxième grossesse. Normal : vous avez déjà un enfant et vous devez vous en occuper. N’hésitez pas à demander de l’aide à votre partenaire et à votre entourage. Ils pourront prendre le relais pour certaines tâches.

Évitez de dire à votre enfant que vous êtes plus fatiguée à cause du bébé afin qu’il ne l’associe pas à quelque chose de négatif. Mieux vaut dire : « Maman est fatiguée » plutôt que « Maman est fatiguée parce qu’il y a un bébé dans son ventre ». Si votre enfant trouve cette période difficile, essayez d’adapter certaines routines. Par exemple, lisez l’histoire sur le divan où vous êtes déjà étendue, plutôt que dans la chambre.

« Vais-je aimer autant mon deuxième enfant? »

Quand on est parent, il est fréquent (et normal!) de se demander si on aimera autant notre deuxième enfant et si on sera capable de lui donner autant d’attention qu’à l’aîné. Il est vrai que vous aurez probablement moins de temps et d’énergie. Mais, ne vous inquiétez pas, vous aurez tout autant d’amour à donner!

De plus, votre deuxième enfant pourra profiter d’un grand frère ou d’une grande sœur qui sera pour lui un modèle. L’attention qu’il recevra de l’aîné ainsi que les interactions qu’il aura avec lui seront stimulantes et enrichissantes pour votre bébé.

Comment préparer l’aîné à l’arrivée de bébé?

Plusieurs parents attendent la fin du premier trimestre, lorsque le risque de fausse couche est moins grand, pour expliquer à l’aîné qu’il aura un petit frère ou une petite sœur. Si vous mettez d’autres personnes au courant, assurez-vous qu’il ne l’apprenne pas par accident. Toutefois, sachez que l’arrivée d’un bébé est un concept très abstrait pour un tout-petit. Cela devient plus concret lorsqu’il voit le ventre grossir.

Pour préparer votre aîné, vous pouvez :

  • lui raconter sa naissance, regarder des photos de vous quand vous étiez enceinte de lui et des photos de lui quand il était bébé. Il est aussi important de le rassurer en lui disant que vous l’aimerez toujours autant quand le bébé sera là.
  • l’impliquer dans les préparatifs. Il se sentira important et utile. Par exemple, il pourrait choisir un pyjama ou un toutou pour le bébé. Il pourrait aussi faire un dessin que vous mettrez dans la chambre du bébé.
  • l’amener rencontrer un nouveau-né dans votre entourage, si c’est possible. Ainsi, il verra à quoi ressemblera son petit frère ou sa petite sœur. Vous pouvez lui dire : « Tu ne pourras pas jouer tout de suite avec lui, mais tu pourras le caresser, le prendre dans tes bras. »

Amener l’aîné à l’échographie?

Si vous souhaitez amener l’aîné à l’échographie, demandez d’abord à l’hôpital si la présence des enfants est permise. Sachez toutefois qu’un enfant de moins de 3 ans ne comprendra pas bien ce qu’il voit. Votre partenaire devra aussi s’occuper de lui et risque de ne pas pouvoir vivre pleinement ce moment.

Les enfants plus vieux pourraient apprécier l’échographie, mais cela dépend de leur patience et de leur maturité. N’oubliez pas qu’en cas de mauvaise nouvelle, vous aurez à vous occuper de votre enfant.

À retenir

  • Lors d’une deuxième grossesse, les parents savent mieux à quoi s’attendre, ce qui peut être rassurant.
  • Si vous êtes fatiguée, ne dites pas à votre aîné que c’est à cause du bébé.
  • Il est important de préparer votre aîné à l’arrivée du bébé et de le rassurer sur l’amour que vous lui portez.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Kim Ostiguy, infirmière et professeure de clinique en périnatalité et pédiatrie, Université de Sherbrooke
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Août 2019

 

Photo : GettyImages/NataliaDeriabina

Partager

À lire aussi