Quand garder son enfant à la maison?

Quand garder son enfant à la maison?
Votre enfant n’est pas bien : vaut-il mieux le garder à la maison? Comment prendre la décision?


À la maison ou à la garderie?

L’état général de votre enfant est le meilleur indice pour décider si vous devriez le garder à la maison. S’il manque d’énergie, qu’il est fatigué, grincheux et qu’il a des malaises et des douleurs, il vaut mieux prendre congé de la garderie. Pour vous aider à prendre votre décision, vous pouvez vous demander si votre enfant sera capable de participer aux activités de la journée. Si la réponse est non, il ne devrait pas aller dans son milieu de garde et rester à la maison.

Dans le cas où votre tout-petit a de la diarrhée et vomit, il ne peut pas fréquenter son service de garde. La raison est simple : la gastroentérite est très contagieuse. De plus, ses symptômes peuvent déranger le déroulement des activités prévues à la garderie.

Il fait de la fièvre

Un enfant qui fait de la fièvre et qui ne se sent pas bien devrait aussi rester à la maison. Toutefois, il peut arriver qu’un tout-petit fasse un peu de fièvre, mais que son état général soit bon. Dans ce cas, lui donner de l’acétaminophène le matin avant de partir pourrait suffire. Il faut toutefois avertir l’éducatrice et se tenir prêt à aller le chercher à la garderie si son état empire.

Quand peut-il retourner à la garderie?

Généralement, l’enfant peut retourner au service de garde dès que son état est suffisamment bon. S’il peut participer aux activités, il est inutile de prolonger son absence.

Dans le cas de certaines maladies ou de certains problèmes de santé, il est toutefois recommandé d’attendre.

  • Impétigo, pharyngite, amygdalite et scarlatine : l’enfant peut retourner à la garderie 24 heures après le début du traitement aux antibiotiques, s’il est assez en forme.
Quand votre tout-petit reste à la maison, il se repose mieux et il peut guérir plus vite.
  • Diarrhée et vomissement : il faut attendre 24 heures après la fin des symptômes avant de retourner l’enfant à la garderie.
  • Coqueluche : l’enfant peut retourner dans son groupe 5 jours après le début du traitement aux antibiotiques.
En cas de poux
Selon les directives du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, un enfant qui a des poux ou des lentes ne devrait pas être retiré ou exclu de la garderie. Il est important d’aviser le service de garde, mais vous n’êtes pas obligé de garder votre tout-petit la maison en attendant qu’il ait son premier traitement.

Les avantages de rester à la maison

Prendre congé du travail peut parfois être compliqué pour certains parents, mais il y a plusieurs avantages à rester à la maison avec son enfant lorsqu’il n’est pas bien. En voici quelques-uns.

  • Votre enfant peut mieux se reposer et reprendre des forces dans un endroit calme comme la maison plutôt que dans un lieu public comme la garderie.
  • Vous pouvez veiller au bien-être de votre tout-petit, notamment en vous assurant qu’il boit assez. Rester bien hydraté l’aide à se sentir mieux et à guérir plus vite.
  • Vous aidez à prévenir la transmission de la maladie aux autres enfants.
  • Si l’état de santé de votre enfant s’aggrave, vous êtes disponible pour aller consulter un médecin au besoin.
Prendre congé : que dit la loi?
La Loi sur les normes du travail prévoit qu’un parent peut s’absenter jusqu’à 10 jours par année sans salaire pour prendre soin d’un enfant malade. Si l’employeur accepte, ces journées de congé peuvent être divisées en demi-journées. Dans le cas d’un enfant qui a une maladie grave, le parent peut avoir droit jusqu’à 12 semaines de congé sans salaire par année s’il compte 3 mois de service continu pour son employeur. Certaines entreprises peuvent être plus généreuses.

 

À retenir

  • Votre tout-petit ne devrait pas aller à la garderie s’il n’est pas assez en forme pour participer aux activités.
  • Rester à la maison permet à l’enfant de mieux se reposer, de reprendre des forces et, souvent, de guérir plus vite.
  • Pour certaines maladies contagieuses, il peut être nécessaire d’attendre avant de retourner au service de garde. Mieux vaut respecter les recommandations des professionnels de la santé.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Sophie Laflamme, pédiatre et professeure, Université de Sherbrooke
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Décembre 2017

 

Photos : GettyImages/Ridofranz

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • COMMISSIONS DES NORMES, DE L’ÉQUITÉ, DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Congés et absences. www.cnt.gouv.qc.ca
  • MINISTÈRE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS DU QUÉBEC. Les infections en milieu de garde. 2012. www.mfa.gouv.qc.ca
  • MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC. Bye-bye les microbes! 2017. Volume 20, numéro 3.
  • MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC. Poux… Poux… Poux… Tout savoir sur les poux de tête. Août 2008, dernière mise à jour mai 2017. www.msss.gouv.qc.ca

À lire aussi