Bébé aime manger

Bébé aime manger
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Mon ogre chéri est une bonne fourchette. J’adore observer ses mimiques de surprise devant l’acidité de la pomme, son froncement de sourcils à la première bouchée d’asperge ou son excitation quand il avale des céréales d’avoine.

Léonard est excité. J’essaye d’attacher son bavoir, mais mon fils gesticule et lance des cris. Il sait que dans quelques secondes, je le nourrirai. Bébé A-DO-RE manger!

J’ai introduit les aliments solides quelques jours avant ses 5 mois. Il demandait constamment le sein, nous observait avec intérêt aux repas et semblait prêt à découvrir un nouvel univers de saveurs.

J’ai alors préparé l’équivalent d’une cuillère à soupe de céréales pour bébé très diluées. Je savais bien qu’après quelques gorgées avalées de peine et de misère, ce premier repas serait complet pour lui. À ma grande surprise, il a tout avalé, sans jamais recracher la mixture. Et il a même insisté pour que je lui en donne davantage. Si bien que le lendemain, on est tout de suite passé à deux repas par jour : déjeuner et souper.

Mon ogre chéri est une bonne fourchette. Ses yeux deviennent ronds de plaisir quand on lui glisse une cuillère entre les lèvres. Il avale avidement, ouvre la bouche sans hésiter et exprime même son mécontentement si je laisse écouler trop de temps entre les bouchées. J’avoue que Blanche aussi appréciait l’heure des repas et mangeait de bonnes portions. Mais Léonard bat des records.

Pour moi, c’est un réel plaisir. J’adore observer ses mimiques de surprise devant l’acidité de la pomme, son froncement de sourcils à la première bouchée d’asperge ou son excitation quand il avale des céréales d’avoine.

Je me rappelle toutes les fois où Clémentine et Simone mangeaient à peine quelques millilitres de purée. C’était exaspérant! Un cube de purée pouvait durer 4 repas. J’avais acheté des céréales pour bébé de toutes les saveurs et j’avais congelé quantité de purées lisses que je n’ai jamais données parce que mes filles mangeaient du solide avant que je les aie toutes utilisées. Mes cubes de purées ont terminé leur vie dans les smoothies de maman, les soupes aux légumes ou en desserts, mélangés à de la compote de pommes.

Cette fois-ci, je ne fais pas de réserve de purées. Chaque semaine, quand je fais ma liste d’épicerie, je choisis simplement un fruit et un légume que je souhaite faire découvrir à fiston. Quand je l’apprête pour le reste de la famille, j’en cuis une certaine quantité à la vapeur, que je réduis ensuite en purée et que j’offre à Léonard. Je respecte la recommandation selon laquelle on introduit un seul aliment tous les trois jours pour détecter les possibles allergies ou réactions. Mais concernant l’ordre d’introduction, j’y vais en fonction de ce qu’il y a dans mon frigo et mon inspiration du moment. Je n’ai même pas ressorti ma bible du bébé pour relire le chapitre sur l’introduction des solides. Bébé ne semble pas s’en plaindre.

En terminant, certaines d’entre vous m’avaient prédit que je regretterais l’unique selle hebdomadaire de mon fils une fois les solides introduits dans son alimentation. Vous aviez raison. ;-)

Et vous? Aimez-vous l’étape des purées? À quel âge vos enfants ont-ils commencé à manger du solide? Respectez-vous scrupuleusement les « règles » pour introduire les solides dans l’alimentation de bébé?

 

Photo : iStock.com/MorganDDL

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur