L'empoisonnement

L'empoisonnement
Intoxication : les symptômes; premiers soins; comment prévenir?


Un empoisonnement peut être causé par l’ingestion, l’inhalation ou le contact par la peau ou les yeux d’un produit toxique.

Risques d’empoisonnement chez les enfants

Les enfants de moins de 6 ans sont ceux qui risquent le plus l’empoisonnement, car ils sont curieux et ils aiment explorer en mettant des choses dans leur bouche. L’ingestion de médicaments, de produits de nettoyage domestique et de soins personnels est la cause d’empoisonnement la plus courante chez les tout-petits. La plupart des empoisonnements ont lieu à la maison, car de nombreux produits potentiellement dangereux pour les enfants s’y trouvent.

Même s’ils ne sont pas encore très mobiles, les bébés de moins de 6 mois ne sont pas à l’abri d’un empoisonnement. En effet, ils peuvent être victimes d’un empoisonnement accidentel à la suite d’une erreur dans la dose ou dans la fréquence d’administration d’un médicament. Ils peuvent aussi ingérer des produits toxiques comme des liquides, des crèmes, des onguents ou des plantes qui sont à leur portée ou qui leur sont parfois donnés par un autre enfant plus âgé.

Chaque année, l’Hôpital de Montréal pour enfants et le CHU Sainte-Justine comptent chacun plus de 100 enfants de moins de 5 ans traités en raison d’un empoisonnement. Selon le Centre antipoison du Québec, les intoxications accidentelles chez les jeunes enfants de 0 à 4 ans représentent environ 35 % de l’ensemble des cas dans la population.

Sources d’empoisonnement

Voici des produits qui peuvent être une source d’empoisonnement chez les enfants. Ces produits ne devraient jamais être à leur portée.

  • Chambre à coucher : piles, parfum, eau de Cologne, petits bijoux (ils peuvent contenir du plomb ou du cadmium)
  • Salle de bain : médicaments, vernis à ongles, dissolvant pour vernis à ongles, cosmétiques, rince-bouche, alcool à friction, peroxyde, nettoyant pour la toilette, nettoyant pour le bain et le lavabo, débouche-tuyaux, rafraîchisseurs d’air branchés ou en vaporisateur
  • Salle de lavage : détergent et capsules pour lessive, assouplisseur, eau de Javel, détachant, protecteur pour le cuir
  • Cuisine : capsules pour lave-vaisselle, combustible à fondue, produits d’entretien pour les plantes d’intérieur, liquides et poudres de nettoyage, cire
  • Salon : allumettes, rafraîchisseurs d’air branchés ou diffuseurs d’huiles essentielles, plantes
  • Autour de la maison : champignons de pelouse, produits d’entretien pour le BBQ et la piscine, herbicides
  • Garage ou sous-sol : solvant, décapant, colle, peinture, pesticides, lave-vitres, essence, liquide antigel

Comment prévenir les empoisonnements?

Faites particulièrement preuve de vigilance avec les capsules pour lessive et lave-vaisselle, car elles sont très attirantes pour les enfants en raison de leurs jolies couleurs.
  • Rangez les produits toxiques (produits ménagers, produits pour laveuse et lave-vaisselle, boissons alcoolisées, etc.) dans des meubles fermés et hors de la portée des enfants, même ceux dont l’emballage possède une ouverture à l’épreuve des enfants. Les contenants avec les bouchons à l’épreuve des enfants doivent être bien fermés.
  • Gardez les produits toxiques dans leur emballage d’origine pour éviter les confusions.
  • Surveillez toujours votre tout-petit lorsque vous utilisez des produits toxiques. Si possible, utilisez ces produits lorsque votre enfant est dans son lit, par exemple lors de la sieste.
  • Rangez les médicaments (sirop, comprimés, tube d’onguent, etc.) dans un lieu non accessible aux jeunes enfants comme sur la tablette du haut dans un placard.
  • Ne parlez jamais d’un médicament comme s’il s’agissait d’un bonbon.
  • Lisez attentivement les étiquettes avant de donner un médicament à un enfant ou avant d’utiliser un produit ménager.
  • Si votre sac à main, sac à dos ou sac à langer contient des médicaments, placez ces sacs hors de la portée de votre enfant, car il pourrait fouiller dedans par curiosité. Faites de même avec les sacs de vos invités.
  • Gardez votre enfant à l’oeil lorsque vous êtes en visite, car les produits dangereux et les médicaments de vos hôtes ne sont peut-être pas rangés de façon sécuritaire.
  • Ne mélangez jamais des produits ménagers. Combinés, certains peuvent produire des gaz nocifs.
  • Évitez de laisser fonctionner un appareil au gaz ou au propane (ex. : chaufferette, tondeuse, souffleuse, scie) dans un endroit fermé.
  • Munissez-vous d’un détecteur de monoxyde de carbone (CO) s’il y a un appareil à combustion (huile, gaz, bois) dans votre maison ou dans le garage.
  • Enseignez à votre enfant à toujours demander la permission d’un adulte avant de manger quelque chose d’inconnu.

Consultez aussi notre outil interactif Prévenir les empoisonnements à la maison.

Les plantes d’intérieur, un risque d’empoisonnement?
Certaines plantes d’intérieur sont toxiques si votre enfant les porte à sa bouche ou s’il touche à leur sève. Consultez notre tableau pour savoir si vos plantes posent un risque pour la santé de votre tout-petit.

Symptômes d’un empoisonnement

Voici les principaux symptômes qui peuvent indiquer qu’un enfant s’est empoisonné. Sachez toutefois qu’il est possible de souffrir d’un empoisonnement sans présenter de symptômes.

Empoisonnement par ingestion
Empoisonnement par inhalation
Empoisonnement par contact avec la peau ou les yeux
  • Vomissements, diarrhée et crampes abdominales
  • Salive plus abondante ou d’une couleur anormale
  • Vertiges ou somnolence
  • Perte de connaissance
  • Convulsions
  • Sensation de brûlure dans la bouche, dans la gorge ou dans l’estomac
  • Difficulté à respirer
  • Vertiges
  • Irritation des yeux, du nez et de la gorge
  • Vomissements
  • Bouche bleuie
  • Perte de connaissance
  • Convulsions
  • Éruption cutanée
  • Enflure
  • Fièvre
  • Brûlure
  • Démangeaisons
  • Perte de connaissance
  • Cloques
  • Yeux rouges
  • Gonflement des paupières

Que faire si vous croyez que votre enfant s’est empoisonné?

Si vous croyez que votre enfant a ingéré, inhalé, touché ou reçu dans les yeux un produit dangereux, téléphonez sans tarder au Centre antipoison du Québec (1 800 463-5060) pour savoir comment agir.

Le Centre antipoison du Québec offre un service d’urgence téléphonique 24 heures par jour, 7 jours sur 7.

Demandez une aide médicale d’urgence (911) si votre enfant :

  • perd conscience;
  • ne respire plus.

Empoisonnement par ingestion

1. Appelez immédiatement le Centre antipoison du Québec et suivez les consignes.

2. On vous posera des questions sur l’état de votre enfant, ce qu’il a ingéré et à quelle heure, son âge et son poids. Si on vous demande d’emmener votre enfant à l’hôpital, le Centre préviendra l’hôpital de votre arrivée.

3. Apportez un échantillon du produit qu’il a ingéré et de ses vomissures pour les analyses.

Empoisonnement par inhalation

1. Emmenez immédiatement votre enfant à l’extérieur pour respirer de l’air frais.

2. Appelez le Centre antipoison du Québec.

3. Si votre enfant ne respire pas, commencez la réanimation cardiorespiratoire (RCR).

Empoisonnement par contact avec la peau ou les yeux

1. Rincez la partie touchée sous l’eau tiède pendant au moins 15 minutes.

2. Pour rincer ses yeux plus facilement, couchez votre enfant sur le comptoir et placez sa tête au-dessus de l’évier et, à l’aide d’un verre, versez un peu d’eau tiède sur ses yeux.

3. Retirez les vêtements ayant été en contact avec le poison. Au besoin, portez des gants.

4. Appelez le Centre antipoison du Québec.

5. N’appliquez rien sur la peau ni sur les paupières et les yeux ayant été en contact avec le produit.

Rappelez-vous…
  • Le lait n’est pas un antidote.
  • On ne doit pas faire vomir la personne ou lui donner du charbon activé ou du sirop vomitif sans l’avis d’un professionnel de la santé.
  • Conservez et apportez au médecin le produit qui a causé l’empoisonnement : liquide, détergent, médicament, plante, champignon, fruits sauvages, etc.
  • Notez l’heure à laquelle vous vous êtes rendu compte que l’enfant était empoisonné.
  • Essayez d’évaluer la quantité de médicament ou de liquide ingéré par l’enfant.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Octobre 2020

 

Photo : BSIP/LEMOINE

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CENTRE ANTIPOISON DU QUÉBEC. Premiers soins. www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Secourisme – Soins aux enfants. Guelph, The StayWell Health Company Ltd., 2017. croixrouge.ca
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. 2020. www.inspq.qc.ca
  • HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS. Empoisonnement. 2020. www.hopitalpourenfants.com
  • INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. « Bulletin thématique sur la toxicologie pédiatrique », Bulletin d’information toxicologique, vol. 32, no 3, décembre 2016, p. 1-3. www.inspq.qc.ca
  • INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. « Analyse descriptive des appels au Centre antipoison du Québec de 2008 à 2014 », Bulletin d’information en santé environnementale, juin 2015. www.inspq.qc.ca
  • INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Prévention des intoxications non intentionnelles au domicile des enfants. 2012. www.inspq.qc.ca
  • KANG, A. Min et Daniel E. BROOKS. « US Poison Control Center Calls for Infants 6 Months of Age and Younger », Pediatrics, vol. 137, no 2, février 2016. pediatrics.aappublications.org
  • SANTÉ CANADA. Bijoux pour enfants contenant du plomb et du cadmium. 2018. www.canada.ca
  • SANTÉ CANADA. Utilisation sécuritaire des produits chimiques ménagers. 2020. www.canada.ca
  • VEKEMANS, Gaëlle. L’ABC de la santé des enfants. 2e éd., Montréal, Les Éditions La Presse, 2016, 413 p.

Partager

À lire aussi