En manchettes: Manque de sommeil – Adoption – Défaites sportives – Sécurité de bébé

En manchettes: Manque de sommeil – Adoption – Défaites sportives – Sécurité de bébé
En manchettes: Manque de sommeil – Adoption – Défaites sportives – Sécurité de bébé
Vie de couple et manque de sommeil des mères, programme pour l’adoption internationale, sport et défaites fréquentes, et sécurité et sommeil de bébé


BÉBÉ

Manque de sommeil des mères : dur pour la vie de couple…

Le manque de sommeil des nouvelles mères affecterait leur relation de couple, leur qualité de vie ainsi que leur sentiment de bonheur, révèle un sondage québécois mené auprès de 932 mères.

En effet, le manque de sommeil aurait un impact négatif ou très négatif sur la vie de couple, selon près de quatre mères québécoises sur cinq. La vie de couple serait ainsi l’aspect le plus affecté par les nuits écourtées.

Cela s’explique par le fait que la fatigue continuelle entraîne de l’impatience, des émotions négatives et une difficulté à prendre en compte le point de vue de l’autre parent, soulignent des experts du sommeil. Lorsqu’ils sont fatigués, les parents auraient aussi tendance à croire que leur partenaire a un meilleur sommeil, ce qui peut causer de la frustration.

Par ailleurs, près de 75 % des mères interrogées considèrent que les courtes nuits diminuent leur qualité de vie, affectant notamment leur vitalité et leur santé mentale. Plus de 50 % indiquent aussi une diminution de leur sentiment de bonheur. Les mères qui croient qu’elles sont les seules à ne pas être capables d’endormir leur bébé sont davantage touchées par les conséquences du manque de sommeil.

Les ressources publiques (guide Mieux vivre avec notre enfant et cours prénataux dans les CLSC) offriraient peu de conseils sur le sommeil, selon les mères sondées. Les parents se tourneraient donc vers des livres, Internet ou des spécialistes (ex. : médecin, infirmière, ostéopathe).

Source : Observatoires des réalités familiales du Québec

VIE DE FAMILLE

Adoption internationale : un nouveau programme pour sensibiliser et informer

Les personnes qui souhaitent adopter à l’international peuvent suivre un nouveau programme en ligne afin de les aider dans leur décision et leur préparation. Mis sur pied par le ministère de la Santé et des Services sociaux, il deviendra obligatoire au début de l’année 2023 pour toute personne qui veut entreprendre un projet d’adoption à l’international.

Le programme L’adoption internationale : les premiers pas de ma réflexion comprend neuf épisodes présentant des extraits audio et vidéo, de la lecture, des activités et des questionnaires. Chaque épisode aborde un thème en particulier comme la motivation à adopter, le vécu des enfants en contexte d’adoption, le développement de l’enfant adopté, l’expérience de parents ayant adopté à l’international et le déroulement d’un projet d’adoption.

Cette formation est gratuite et dure environ 18 heures. Les futurs parents peuvent suivre les différents épisodes à leur rythme et à la fin, une attestation leur sera remise. Le programme a été élaboré par le Secrétariat à l’adoption internationale (SAI) en collaboration avec l’Université TÉLUQ et d’autres partenaires du milieu de l’adoption.

Pour en savoir plus : adoption.gouv.qc.ca

Pour suivre le programme : teluq.ca

ACTIVITÉ PHYSIQUE

Comment réagir quand l’équipe de votre enfant perd souvent?

L’équipe sportive de votre enfant perd souvent? Ne vous en faites pas… Les enfants le prennent généralement bien. En plus, les défaites sont des occasions d’apprentissage.

Selon des études, les défaites sportives amèneraient les enfants à réfléchir à comment s’améliorer. Elles renforceraient aussi la camaraderie, l’esprit sportif et l’idée que le sport est une série de plusieurs petites réussites. Par exemple, les enfants apprennent que la défaite ne les empêche pas de s’améliorer sans cesse.

La plupart des adultes ont quelque chose à apprendre des petits sportifs qui se présentent à chaque entraînement et à chaque partie le sourire aux lèvres. Pour eux, perdre fait partie du jeu. En revanche, si les parents ne misent que sur la victoire, les enfants penseront que l’échec est honteux.

Si son équipe ne gagne pas de médaille ni même un match, soutenez votre enfant en vous concentrant sur les petits succès, comme les habiletés techniques qu’il a développées, ainsi que sur le fait qu’il s’est fait de nouveaux amis et qu’il a gagné en confiance.

Après une défaite, n’analysez pas le jeu de votre enfant, ne critiquez pas ses techniques et ne lui expliquez pas ce qu’il doit améliorer. Dites-lui plutôt que vous êtes fier de lui. Demandez-lui aussi s’il s’est bien amusé, car le plus important est qu’il ait du plaisir à pratiquer son sport.

Source : Actif pour la vie

SÉCURITÉ

Contours de lit et sièges inclinés bientôt interdits aux États-Unis

La fabrication et la vente de contours de lit et de sièges inclinés pour bébés seront bientôt interdites aux États-Unis, car ces articles sont jugés trop dangereux. Leur utilisation serait liée au décès de plus de 200 bébés américains.

La nouvelle loi, qui vient d’être adoptée, entrera en vigueur au cours des six prochains mois. Toutefois, les parents qui ont des contours de lit ou un siège incliné à la maison sont encouragés à ne plus les utiliser et à s’en débarrasser dès maintenant.

L’Académie américaine de pédiatrie recommandait depuis longtemps de ne pas utiliser ces articles pour bébés à cause du risque élevé de suffocation et de syndrome de mort subite du nourrisson. En effet, les sièges inclinés de plus de 10 degrés peuvent nuire à la respiration des bébés. Les contours de bassinette, qu’ils soient matelassés ou en filet, font augmenter le risque qu’un bébé suffoque, s’étrangle ou se coince durant son sommeil, sans compter le fait qu’il peut s’en servir pour grimper et tomber de son lit.

Pour faire dormir votre bébé de façon sécuritaire, couchez-le sur le dos sur un matelas ferme non incliné. Ne placez pas d’objets mous dans la bassinette, comme des oreillers, des couvertures qui ne sont pas glissées sous le matelas et des toutous.

Sources : Us PIRG, Consumer Reports et US News

À lire aussi :

 

2 juin 2022

Par l’équipe de Naître et grandir

Naître et grandir

Photos : GettyImages/SrdjanPav, digitalskillet, kali9 et poligonchik

Partager