En manchettes: Articles non sécuritaires pour le dodo – Allergies et animaux – Initiatives pour les parents

En manchettes: Articles non sécuritaires pour le dodo – Allergies et animaux – Initiatives pour les parents
En manchettes: Articles non sécuritaires pour le dodo – Allergies et animaux – Initiatives pour les parents
Articles pour le sommeil des bébés non sécuritaires, impact des animaux sur le développement des allergies et de l’asthme, et initiatives pour aider les parents


BÉBÉ

Sommeil : articles pour bébés non sécuritaires

De nombreux articles conçus pour le sommeil des bébés sont offerts sur le marché. Cependant, ils ne sont pas tous sécuritaires, rappelle une pédiatre américaine.

En effet, plusieurs de ces articles augmentent le risque que le bébé suffoque, s’étrangle ou se coince durant son sommeil. C’est entre autres le cas des sièges inclinés, des coussins de positionnement, des contours de bassinette, des lits de cododo qui se placent dans le lit des parents ou à côté et des nids ou cocons (petits coussins portatifs avec des côtés rembourrés et souples).

Ces produits ne sont pas sécuritaires, car ils ne sont pas réglementés. Ils ne sont donc pas soumis à des normes de sécurité. Certains produits ont d’ailleurs déjà commencé à être bannis du marché aux États-Unis.

Par exemple, plusieurs articles qui soulèvent la tête du bébé ont une inclinaison de 30 degrés. Pourtant, une inclinaison de plus 10 degrés peut nuire à la respiration des bébés, indique la pédiatre.

Bien que populaires, les contours de lit représentent aussi un danger, qu’ils soient matelassés ou en filet. Par exemple, un bébé peut suffoquer si son visage se retrouve sur un contour de lit matelassé. Il peut aussi grimper dessus et tomber de son lit. De même, les contours de lit en filet constituent un risque d’étranglement s’ils se détachent.

Pour vous assurer que votre bébé dort en toute sécurité, consultez notre fiche De la bassinette au lit d’enfant: les règles de sécurité.

Source : Medical Xpress

SANTÉ

Allergies : les animaux ont-ils ou non un effet protecteur?

La présence d’un animal à la maison protège-t-elle les enfants contre l’asthme et les allergies ou, au contraire, accentue-t-elle le risque de développer ces maladies? La réponse est loin d’être claire, selon l’analyse du Détecteur de rumeurs de l’Agence Science-Presse.

En effet, certaines recherches signalent que les enfants exposés tôt à des animaux domestiques à la maison seraient plus enclins à développer des allergies et de l’asthme. D’autres avancent plutôt que la présence de chiens ou de chats, et donc une exposition à des microbes, pourrait stimuler le système immunitaire et prévenir ces maladies. C’est le cas d’une importante étude suédoise qui rapporte que le contact avec un chien ou des animaux de ferme durant la première année de vie réduirait le risque pour un enfant de devenir asthmatique.

Cependant, selon des chercheurs grecs, la majorité des études réalisées sur le sujet entre 2003 et 2013 n’ont pas établi de lien clair entre la présence d’un animal de compagnie et le développement de réactions allergiques et de l’asthme.

Les études sur le sujet restent donc très contradictoires, en raison des multiples paramètres des milieux de vie d’un enfant qui peuvent entrer en ligne de compte et fausser les données.

Pour lire le texte complet : Agence Science-Presse

VIE DE FAMILLE

3 initiatives à découvrir pour aider les parents

Être coparents, pour le bien des enfants
Faire équipe comme parents, c’est facile à dire, mais pas toujours facile à faire! Pour vous aider à être un bon coparent, le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité propose sur son site des documents d’information qui offrent des pistes de réflexion, des conseils concrets et des capsules. Quatre thèmes sont abordés : la communication entre conjoints, la reconnaissance, la cohérence parentale et le partage des tâches. Pour consulter les outils : rvpaternite.org/coparents

Conciliation famille-travail-études
Saviez-vous que les parents québécois consacreraient en moyenne 120 heures par semaine à leurs obligations familiales et professionnelles? Pour soutenir les parents dans le casse-tête de la conciliation de ces obligations, la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille a lancé la campagne 120 heures/semaine. Sur le site de la campagne, vous trouverez des conseils pratico-pratiques pour faciliter votre conciliation famille-travail-études ainsi que des vidéos et des webinaires sur le sujet. Pour consulter le site : fqocf.org

Outil gratuit pour stimuler le langage des enfants
Vous aimeriez stimuler davantage le langage de votre enfant? Pour vous guider vers les bonnes stratégies, une équipe d’orthophonistes a élaboré un outil nommé Éclo. Cet outil gratuit permet au parent de déterminer le stade de développement du langage de son enfant dans différents domaines (ex. : compréhension du langage, prononciation, vocabulaire). Pour chaque stade, une stratégie est proposée pour aider l’enfant à progresser. Pour consulter Éclo : eclo.app

À lire aussi :

 

21 avril 2022

Par l’équipe de Naître et grandir

Naître et grandir

Photos : GettyImages/stock_colors, Phynart Studio et kelvn

Partager