En manchettes: Nouvelles règles pour les piscines – Crème solaire – Assurance maladie et immigration

En manchettes: Nouvelles règles pour les piscines – Crème solaire – Assurance maladie et immigration
Nouvelles règles pour éviter les noyades d’enfants en piscine, fréquence d’application de la crème solaire, et assurance maladie pour les enfants et immigration


SÉCURITÉ

Piscines : nouvelles règles pour protéger les enfants de la noyade

Chaque année, des enfants se noient dans la piscine familiale ou dans celle d’un voisin. Pour réduire les risques, des changements ont été apportés au Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles, autant pour les plus vieilles que les neuves. Ces modifications entreront en vigueur le 1er juillet prochain.

La modification de ce règlement met donc fin aux droits acquis des propriétaires de piscines installées avant le 1er novembre 2010, qui n’avaient pas à s’y conformer. Ils devront par exemple contrôler l’accès à la piscine, qu’elle soit creusée, semi-creusée ou hors terre, avec une enceinte d’au moins 1,2 m munie d’un loquet sécuritaire. Ces propriétaires ont un délai de 2 ans pour sécuriser leur piscine, soit jusqu’au 1er juillet 2023.

Pour ce qui est des piscines installées entre le 1er novembre 2010 et le 30 juin 2021, elles devraient déjà être conformes au Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles. Toutefois, les piscines achetées et installées à partir du 1er juillet prochain devront se conformer à des règles supplémentaires :

  • les clôtures en mailles de chaîne devront être munies de lattes si la largeur des ouvertures est de plus de 30 mm;
  • aucune structure ni aucun équipement fixe qui pourrait servir pour grimper par-dessus la paroi d’une piscine ou l’enceinte ne devra être installé à moins de 1 m de celle-ci;
  • aucune fenêtre ne devra se trouver à moins de 1 m d’une piscine ou d’une enceinte, sauf si elle est à au moins 3 m du sol ou qu’elle ne s’ouvre pas plus que 10 cm.

Ces nouvelles règles ne s’appliqueront pas si la piscine a été achetée avant le 1er juillet et qu’elle est installée au plus tard le 30 septembre 2021.

En plus de respecter le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles, les propriétaires de piscine doivent aussi se conformer aux règles municipales, qui peuvent être plus sévères.

Pour voir tous les détails : Protégez-vous et ministère des Affaires municipales et de l’Habitation

Pour en savoir plus sur la prévention de la noyade, consultez notre fiche La noyade.

ÉTÉ

Crème solaire : en mettez-vous assez souvent à votre enfant?

Se croyant bien protégées en raison d’un facteur de protection solaire (FPS) élevé, plusieurs personnes ne remettent pas assez souvent de crème solaire dans la journée, indique l’Académie américaine de dermatologie.

Pourtant, le FPS n’indique pas la durée d’efficacité de l’écran solaire, mais plutôt la proportion de rayons UVB du soleil qu’il permet de bloquer. Ainsi, un FPS de 15 bloque 93 % de ces rayons alors que c’est plutôt 96,7 % avec un FPS de 30 et 98,3 % avec un FPS de 60. Il faut savoir qu’aucun écran solaire ne bloque 100 % des rayons du soleil. L’important est de remettre de l’écran solaire toutes les deux heures ou dès qu’on sort de l’eau ou que l’on a transpiré, et ce, peu importe la valeur du FPS.

La valeur du FPS n’est d’ailleurs pas le seul élément à considérer lors de l’achat d’une crème solaire. En plus d’avoir un FPS d’au moins 30, l’écran solaire choisi devrait aussi offrir une protection à large spectre pour bloquer les rayons UVA et UVB, et être résistant à l’eau, rappellent les experts.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche Soleil: comment bien protéger son enfant?

Sources : Medical Xpress et La Presse

SANTÉ

Assurance maladie : les enfants d’immigrants au statut précaire aussi couverts

Une nouvelle loi permettra à de nombreux enfants nés de parents immigrants au statut précaire d’avoir accès à la couverture d’assurance maladie et médicaments gratuite de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Le projet de loi a été adopté le 10 juin dernier et devrait entrer en vigueur d’ici septembre. Actuellement, les enfants dont les parents possèdent un permis de séjourner temporairement au Canada n’ont pas accès à l’assurance maladie et à l’assurance médicaments du Québec, et ce, même s’ils sont nés en territoire québécois. Ces enfants risqueront donc moins de souffrir de différents problèmes de santé et de développement, font valoir plusieurs organismes, dont Médecins du monde et l’Observatoire des tout-petits.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a donc revu la Loi sur l’assurance maladie pour inclure tous les enfants, nés en sol québécois ou non, dont les parents immigrants ont un permis d’étude, un permis de visiteur de plus de 6 mois, un permis de travail non liés à un employeur spécifique au Québec ou une situation irrégulière d’immigration (sans statut légal). Cette nouvelle mesure devrait bénéficier à quelque 4 500 enfants chaque année.

Le gouvernement abolira également, pour ces enfants, la période d’attente - pouvant aller jusqu’à 3 mois - durant laquelle les frais médicaux ne sont pas remboursés. Elle est habituellement exigée pour être admissible à la couverture de la RAMQ.

Sources : MSSS, RAMQ, Observatoire des tout-petits et Médecins du Monde

À lire aussi :

 

17 juin 2021

Par l’équipe de Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photos : GettyImages/LSOphoto, ferlistockphoto et FatCamera

À lire aussi