COVID-19: les femmes enceintes peuvent se faire vacciner

COVID-19: les femmes enceintes peuvent se faire vacciner
COVID-19 : Les femmes enceintes peuvent prendre rendez-vous dès demain pour se faire vacciner au Québec.

27 avril 2021 | Québec annonce que les femmes enceintes pourront se faire vacciner contre la COVID-19. Le Comité sur l’immunisation du Québec vient d’en faire la recommandation. Il sera d’ailleurs possible pour les femmes enceintes qui souhaitent recevoir le vaccin de prendre rendez-vous dès mercredi.

Mis à jour le 12 mai 2021

Ce groupe représente environ 80 000 femmes. Elles peuvent prendre rendez-vous sur le site CLIC Santé. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) mentionne que le risque de complications de la COVID-19 chez les femmes enceintes est moindre que celui observé chez les personnes âgées, mais demeure plus élevé que celui des femmes non enceintes du même âge.

Les vaccins à ARN messager comme ceux de Moderna ou Pfizer seront privilégiés pour les femmes enceintes étant donné qu’il y a plus de données sur la sécurité avec ces vaccins pendant la grossesse.

« Le risque de complications de la grossesse, par exemple la prématurité, est plus élevé pour la femme enceinte ayant la COVID-19. Ce risque est encore plus élevé pour les femmes enceintes ayant des problèmes de santé. Donc pour les femmes qui ont du diabète, des problèmes cardiaques ou de l’obésité, par exemple, la vaccination est d’autant plus importante », peut-on lire dans un communiqué du MSSS.

Il en revient bien sûr aux femmes enceintes d’évaluer les risques et les bénéfices de la vaccination selon leur situation. Elles peuvent par exemple en discuter avec leur médecin. Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter notre article : COVID-19 : doit-on vacciner les femmes enceintes?

 

Plus besoin d’attendre après le vaccin contre la coqueluche

Le Protocole d’immunisation du Québec a été revu à partir du dernier avis du Comité sur l’immunisation du Québec selon lequel il n’y a que peu ou pas d’interactions entre les vaccins ARNm contre la COVID-19 et les vaccins inactivés comme celui contre la coqueluche. Ainsi, il n’est plus recommandé aux femmes enceintes qui souhaitent être vaccinées contre la COVID-19 d’attendre 14 jours après avoir reçu leur vaccin contre la coqueluche. De la même façon, elles peuvent se faire vacciner contre la coqueluche sans attendre même si elles ont reçu le vaccin contre la COVID-19. À noter qu’il n’y a pas non plus de délai à respecter entre un vaccin contre la COVID-19 et un vaccin contre l’influenza.

 

Appel à la prise de rendez-vous

Depuis mardi, les personnes handicapées et les proches aidants peuvent aussi être vaccinés contre la COVID-19. Jusqu’à présent, les inscriptions n’ont pas été nombreuses. En conférence de presse, le premier ministre, François Legault, a invité les personnes qui peuvent se faire vacciner à prendre leur rendez-vous rapidement, soulignant que la vaccination pourrait bientôt être offerte au reste de la population.

Ouverture des écoles dans la région de Québec

Le premier ministre Legault a aussi profité de cette conférence de presse pour annoncer quelques assouplissements. Ainsi, dès le 3 mai, les écoles primaires de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches (sauf les écoles du CSS Beauce-Etchemin et de la MRC de Bellechasse) pourront rouvrir. Cette mesure est possible grâce à la diminution des cas et aux prévisions encourageantes quant à la baisse prochaine des hospitalisations dans ces deux régions. À noter que les écoles secondaires de ces deux territoires demeurent toutefois fermées et que l’enseignement à distance se poursuit.

En Outaouais, la situation est encore préoccupante. Toutes les écoles y demeurent donc fermées et Québec y prolonge les mesures d’urgence spéciales au moins jusqu’au 9 mai.

Le couvre-feu revu à Montréal et Laval

Le premier ministre François Legault avait également une bonne nouvelle pour les citoyens de Montréal et Laval. Étant donné que les cas de COVID diminuent et qu’il y a une marge de manœuvre dans les hôpitaux du territoire, le couvre-feu passera de 20h à 21h30 sur l’île de Montréal et à Laval à compter de lundi prochain, le 3 mai.

 

Pour en savoir plus :

 

Julie Leduc – Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photo : GettyImages/NoSystem images

À lire aussi