En manchettes: prévenir la violence sexuelle, séparation des parents et persévérance

En manchettes: prévenir la violence sexuelle, séparation des parents et persévérance
Prévenir la violence sexuelle chez les tout-petits, aider les enfants à mieux vivre la séparation de leurs parents, encourager la persévérance


PRÉVENTION

Prévenir la violence sexuelle chez les tout-petits

Une fille sur 5 et un garçon sur 10 sont victimes d’agression sexuelle avant l’âge de 18 ans. Et 13 % d’entre eux ont moins de 5 ans. Un nouveau programme mis sur pied par la Fondation Marie-Vincent vise à éduquer les tout-petits sur la sexualité pour mieux les protéger.

Le programme Lanterne s’adresse aux parents, aux éducatrices et aux intervenants qui côtoient des enfants d’âge préscolaire. Son but est de faire tomber les tabous autour de la sexualité afin que les enfants se sentent à l’aise de dénoncer un adulte qui aurait des comportements inappropriés avec eux. Les tout-petits sont particulièrement vulnérables à la violence sexuelle, car ils font notamment confiance aux adultes et ne connaissent pas les frontières de l’intimité.

La Fondation Marie-Vincent propose une panoplie d’outils pour aider les adultes à éduquer les enfants de 5 ans et moins à la sexualité, aux relations égalitaires entre les filles et les garçons, aux comportements sexuels sains.

Le site Internet de la Fondation regorge de conseils, sous forme de vidéos et de textes vulgarisés, pour parler de sexualité aux tout-petits. Comment parler des parties intimes à votre tout-petit? Comment leur expliquer d’où viennent les bébés? Comment reconnaitre un enfant victime d’attouchements sexuels? On peut aussi y télécharger gratuitement, ou commander, des livres, un jeu de société, des fiches pour les parents, des guides et des formations pour les éducateurs…

Autre outil utile sur le sujet : le livre de la sexologue Jocelyne Robert Te laisse pas faire! Les agressions et abus sexuels expliqués aux enfants vient d’être mis à jour aux Éditions de l’Homme. Le livre est destiné aux parents et aux enfants de 4 à 12 ans.

Sources : La Fondation Marie-Vincent et Les Éditions de l’Homme

VIE DE FAMILLE

La séparation vue par les enfants

Quand des parents se séparent, il est possible d’aider les enfants à traverser cette épreuve et à s’ajuster à la nouvelle situation. Voici des pistes pour les soutenir après la séparation.

Une chercheuse anglaise a rencontré 34 jeunes adultes de 18 à 30 ans qui ont vécu la séparation de leurs parents lorsqu’ils étaient enfants. Elle leur a demandé ce qui les avait aidés à accepter leur nouvelle vie. Voici les constats auxquels elle est parvenue :

  • Les enfants s’ajusteraient plus facilement lorsque la séparation met fin à une atmosphère familiale conflictuelle. Une fois les modalités de séparation établies, les enfants ressentent du soulagement qui leur fait voir le côté positif de la séparation.
  • Être mis au courant des étapes de la séparation aiderait les enfants à s’acclimater plus rapidement. Les jeunes enfants auraient besoin de se le faire dire plus qu’une fois.
  • Parler à des amis ou à des membres de la famille qui ont vécu la même chose rassurerait les enfants.
  • Les enfants s’adapteraient mieux lorsqu’ils restent en contact avec les deux parents et avec leurs amis. Continuer à vivre dans le même quartier et à aller à la même école est une formule gagnante.

En revanche, les enfants qui continuent à vivre des conflits familiaux après la séparation ne s’adapteraient pas si bien, car ils se sentiraient pris entre les deux parents.

Source : The Conversation

COMPORTEMENT

Persévérance : vous êtes un modèle!

La persévérance est la clé pour apprendre et pour réussir à l’école. Mais comment l’enseigner aux enfants?

En analysant les interactions entre 520 enfants âgés de 4 et 5 ans et leurs parents, des chercheurs américains ont réalisé que les tout-petits étudiés mettaient plus d’efforts dans une tâche quand ils avaient vu l’un de leurs parents la réussir juste avant. Leur persévérance était également plus grande quand leurs parents les encourageaient.

Les enfants analysent constamment les actions de leurs parents, leurs succès et leurs échecs. S’ils voient toujours leur père ou leur mère baisser les bras devant un problème, il y a de bonnes chances qu’ils fassent pareil.

Toutefois, un succès en lui-même n’enseigne pas la persévérance. Ce sont les efforts qui ont conduit à la réussite qui encouragent réellement les enfants à devenir persévérants.

Pour que votre enfant devienne persévérant, il est suggéré de lui dire que vous avez confiance qu’il pourra réussir même si la tâche est difficile. Et que l’important, c’est d’essayer et de faire des efforts.

Source : EurekAlert!

À lire aussi :

 

12 septembre 2019

Par l’équipe de Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photos : GettyImages/DGLimages, doble-d et fizkes

Partager

À lire aussi